Tu rêves d’être une espionne en herbe ou de devenir la première James Bond Girl ? Tu n’auras jamais été aussi près du but que maintenant, et ce, grâce à… des lunettes!

Une paire de lunettes qui frôle la fiction, c’est ce que Google nous propose avec son Glass Project. Dévoilé le 20 février dernier, le géant du web en a mis plein la vue avec une vidéo nous montrant le feeling qu’on peut ressentir en portant ces lunettes. Et laissez-moi vous dire, si le feeling est incroyable en vidéo, je n’imagine pas celui qu’on peut ressentir en les portant!

La monture très épurée offerte en blanc, noir, gris, turquoise ou orange, ne laisse pas deviner au premier regard toutes les possibilités qu’elle peut offrir. Munie d’une caméra, de mini-écrans, d’une zone tactile sur une branche ainsi que d’un accès à internet par wifi ou Bluetooth, elle peut obéir à tous les ordres au doigt et à l’œil.

«Okay Glass, enregistre un vidéo.» Ça y est, l’enregistrement débute. Prendre une photo, enregistrer les sons ambiants ou encore obtenir un itinéraire et le voir s’afficher devant tes yeux n’aura jamais été aussi simple. Tu désires montrer en temps réel à ton ami à quel point le spectacle de Justin Bieber auquel tu assistes est fou? Active le partage et elle verra ce que tu vois en temps réel!

Pour le moment, Google ne commercialise pas ces lunettes, mais il serait toutefois très probable de les voir en magasin d’ici la fin de l’année. Faire partie de cette révolution à toutefois un prix. Eh oui, tu devras débourser pas moins de 1500$ si tu veux t’en procurer. Alors quelle couleur de monture s’agencerait le mieux à ta garde-robe? On peut bien rêver un peu…

Lien vers le site official du Glass Project pour voir le vidéo youtube, ce que les lunettes offrent comme possibilités et le moyen de s’en procurer éventuellement. : http://www.google.com/glass/start/

Aller chez le coiffeur te donne des boutons? Tu t’es juré de ne plus jamais y retourner après LA catastrophe? Avec ces 5 astuces qui te permettront de soigner toi-même ta coupe, tu pourras désormais garder ton portefeuille et tes cheveux en bon état : c’est assuré!

Premier truc : faire son propre dégradé

Sépare en deux tes cheveux brossés et secs en faisant une raie au milieu de ta tête. Fais deux couettes basses identiques en serrant bien les élastiques.

Glisse ces élastiques lentement, en gardant la même hauteur sur chaque couette. Arrête-toi quand tu seras à environ deux centimètres du bout de chacune des couettes.

Coupe délicatement ce qui dépasse des élastiques en gardant ton ciseau perpendiculaire à tes couettes, en hachurant les pointes.

Deuxième truc : Entretenir sa frange (droite)

Peigne ta frange pour la ramener le plus également sur ton front.

Amasse entre ton index et ton majeur les cheveux au milieu de ta frange. En gardant ta tête bien droite descend tes doigts à environ 1 cm du bout de ta frange.

Cisèle à petits coups les pointes qui dépasseront de tes doigts en utilisant le ciseau perpendiculairement à la ligne de tes doigts.

Termine avec les côtés de ta frange. Utilise la même technique que celle expliquée, mais en créant un angle vers l’intérieur de ton visage avec tes doigts (ils devront créer une diagonale).

coupe2Photo : Franck Provost

Troisième truc : couper ses pointes

Pour couper les pointes abîmées, le truc est très simple : coince entre tes doigts une mèche de cheveux et descend-les jusqu’où tes cheveux semblent fourchus.

Cisèle, par petits coups, les pointes abîmées, en gardant ton ciseau perpendiculaire à tes doigts.

 Quatrième truc : effiler (ou désépaissir) ses cheveux

Sépare tes cheveux par bandes d’environ 1 cm. Tends la mèche, incline ton ciseau, et la mi-longueur, donne un coup de ciseau. Remonte de 2 cm, et recommence le geste.

Il est conseillé d’effiler ainsi, en commençant toujours par le bas, et en remontant vers le sommet de la tête. Plus tu monteras sur ta mèche, moins il sera nécessaire de donner du ciseau.

Cinquième truc : la coupe droite

Si tu souhaites te faire toi-même une coupe droite, c’est-à-dire que tes cheveux seront tous de la même longueur, il n’y a rien de plus facile. Peigne bien tes cheveux secs, puis mesure la longueur de cheveux que tu désires couper. Coupe ainsi le bas d’une première mèche. Garde-la comme mesure.

Pour réaliser ta coupe droite, utilise cette mèche comme barème pour couper tout le reste de tes cheveux.

Plusieurs d’entre vous se demandent sûrement ce qu’est ce mouvement dont on entend parler dans les médias depuis un certain temps, pourquoi tant d’Autochtones se rassemblent et pourquoi manifestent-ils? Quelle est la cause de leur revendication?

Le mouvement «Idle No More» a pris racine en Saskatchewan. Quatre juristes Autochtones ont étudié le projet de loi omnibus du gouvernement Harper, la loi C-45. Ce projet de loi affecte, entre autres, l’environnement et vient contrer les traités ancestraux signés par les Premières Nations et le gouvernement. Les Autochtones plaident le fait qu’ils n’ont pas été consultés avant l’adoption de ce projet de loi, la loi C-45, alors que le projet affectait directement le contrôle de leurs terres. Le projet de loi affecte la protection des cours d’eau, donc ce projet de loi concerne tous les citoyens Canadiens, car il concerne la protection de l’environnement au Canada. Ce sont quelques milliers de cours d’eau qui ne seront plus protégés par la Loi sur la protection des cours d’eau navigables.

Plusieurs moyens de pression contre le gouvernement ont été mis en place depuis quelques mois, dont plusieurs manifestations, des grèves de la faim et des sensibilisations à l’aide des réseaux sociaux. Plusieurs confondent la cause de la chef de la réserve d’Attawapiskat, Theresa Spence, et celle du mouvement de protestation «Idle No More» alors que les deux causes n’ont presque aucun lien entre elles sauf le fait qu’elles se supportent l’une et l’autre. Il est important de faire la différence entre ces deux sujets d’actualité.

Il ne faut pas oublier, aussi, qu’ «Idle No More» est un mouvement de protestation pacifique qui a pour but de faire respecter les traités ancestraux des Premières Nations, mais également de faire en sorte que l’environnement soit protégé au Canada. Une belle cause qu’on devrait tous défendre.

Manifestation à Québec le 11 janvier 2013. Crédit : CTV News

Est-ce que cette question t’as déjà passée par l’esprit : «Comment les hommes pensent-ils ? As-tu déjà désirée passer une journée dans la peau du sexe opposé, afin de mieux les comprendre ? Si oui, j’ai trouvé quelque chose qui pourrait fort bien t’aider à réussir l’impossible, oui oui, comprendre la mentalité d’un mec !

Ah! La bêtise des hommes est partie prenante de notre quotidien. Pas besoin de se le cacher, ils peuvent être bien maladroits quand ils le veulent! Pris au dépourvu, ils ne savent pas comment réagir et souvent, ils sont difficile à saisir. Cependant, Jonathan Roberge (l’ex-collaborateur de la série Contrat de gars) s’est lancé dans un projet bien spécial: des vidéos à saveur humoristique destinés à son fils (lorsqu’il sera grand), afin de lui éviter biens des erreurs. Il lui offre quelques conseils de son cru et une sélection de règles non-écrites que tous devrait connaitre. Dans ses vidéos, le père ne se gêne pas et va droit au but. Ses anecdotes (parfois cru) et ses conseils sont directement liés à des problèmes auxquels les jeunes auront à faire face un jour ou l’autre.

fiston

C’est dans le parfait confort de la cuisine du comédien, avec un faible budget et une petite équipe de tournage que la websérie Fiston a vu le jour. Depuis plus d’un an, Fiston est disponible sur le site msn.com et plus de 50 vidéos sont en ligne! L’équipe en est à sa troisième saison et les sujets et propos ne cessent de s’améliorer.

Bref, la série Fiston, c’est des éclats de rire garantis! À voir juste ici !

Le faux cuir est une matière certes tendance, mais parfois difficile à porter au quotidien. Voici comment incorporer le faux cuir dans tes tenues de tous les jours, et ce, peu importe ton style!

CLASSIQUE : Pour avoir de la classe avec du faux cuir, il faut seulement miser sur un élément. Par exemple, il peut se retrouver en petite quantité sur le morceau principal de ton look ou dans les accessoires. Si tu optes pour une tenue sombre, mets-y du piquant en choisissant des accessoires de couleur assortie et des petits bijoux.

faux cuir 1

Collier : Claire’s | Pantalon : Dynamite |Veston : Dynamite | Camisole : Smart Set | Sac : Spring | Soulier : Spring

GLAMOUR : Tu veux opter pour un look plus romantique? Choisis une petite robe rouge ou à paillettes et agence-la avec une ceinture et des bottillons en faux cuir. Peaufine ton style avec des collants à motif mignon et n’oublie surtout pas le rouge à lèvres rouge et les cheveux bouclés!

faux cuir 2

Robe : Limité | Ceinture : Smart Set | Bottillon : Spring | Collants : Aldo

TRASH : Le faux cuir est un élément-clé pour cette allure! N’hésite pas à en intégrer plusieurs éléments. Tu peux opter pour une veste, des bottes, ou même les deux! Puisque c’est un style assez sombre, tu peux ajouter quelques vêtements ou accessoires de couleur comme une camisole blanche ou un beau foulard de laine de ta couleur préférée!

faux cuir 3

Veste : Garage |Camisole : Amnésia | Leggings : Ardène | Bottes : Aldo | Foulard: Spring

RÉTRO : Pour un style rétro réussi, intègre des éléments vieillots comme un col Peter Pan ou des petites chaussures à la Michael Jackson! Le faux cuir peut facilement s’insérer dans ce style au niveau des jambes. Opte donc pour des leggings en totalité ou avec des petites quantités de faux cuir!

faux cuir 4

Chandail : Uranium | Leggings : Dynamite | Chaussures : Yellow

Photos: Polyvore

Mardi 2 avril 2013 – Autour d’une bonne limonade dans un restaurant branché du Saguenay, j’ai rencontré mon amie Gabrielle, participante et gagnante à l’émission « Un souper presque parfait » pour discuter avec elle de son aventure. Les émissions qui mettaient en vedette Gabrielle et les autres candidats étaient diffusées du 22 jusqu’au 26 avril. Que ce soit la préparation de son repas ou les fous rires à la table, la jeune adulte de 23 ans a ADORÉ son expérience.

  • Tout d’abord, Gabrielle, raconte-moi pourquoi tu as décidé de participer à l’une des émissions les plus populaires de V télé.

Il faut savoir que je me suis inscrite seulement pour le « show ». Je ne connais rien du tout à la cuisine, mais je savais une chose, j’ai toujours voulu passer à la télévision. Je me suis souvent inscrite à ce genre de chose. D’ailleurs, je m’étais déjà inscrite à trois reprises à « Un souper presque parfait » (USPP), mais c’était trop tard, les formulaires étaient sélectionnés.

  •  Donc, tu n’as pas de passion pour la bouffe.

Aucunement. Lors de mon entrevue pour l’émission, j’avais dit à la femme qui m’interrogeait que j’adorais cuisiner et que j’avais du talent. J’inventais des menus pour avoir l’air à en savoir beaucoup sur le sujet et pour les impressionner.

  •   Lors de ton entrevue, quel menu avais-tu présenté à l’équipe?

Une entrée de coquille St-Jacques, un filet mignon ainsi qu’un fondant au chocolat.

  • As-tu gardé le même menu lors du grand soir?

J’ai un peu changé les choses. Voilà le menu que j’ai réellement présenté aux autres candidats :

  • Entré : Bruschetta en décomposition.
  • Plat principal : Mignon de bœuf et ses légumes à l’huile de truffe.
  • Dessert : Torta de chocolat avec ses petits fruits de Boilleau.
  • Comment voyais-tu les autres participants?

Les gens étaient super cool. On avait tous des personnalités différentes et je m’entendais bien avec chacun d’entre eux. À l’entrevue, l’équipe m’avait demandé avec quelle personne je n’aimerais pas être au cours de l’aventure. Bien naturellement, j’ai répondu que je n’aimerais pas être avec quelqu’un qui prend plus de place que moi. Devinez quoi? Lors de ma semaine, il y avait une participante qui prenait autant de place que moi, si ce n’est pas plus. Heureusement, cette candidate, je l’adore!

  • Et l’équipe, elle?

L’équipe était fantastique, mais il fallait être discipliné! Parfois, ils se fâchaient pour nous remettre à l’ordre. Mais aussitôt que les caméras étaient éteintes, ils riaient tous avec nous.

  • As-tu eu des embûches pendant la préparation de ton repas?

Ma préparation était remplie d’embûches! Mon beau-père avait mis de l’huile sur ma poêle avant que je commence mon repas. Lorsque j’ai mis la poêle sur le rond, le feu a pris. Il y avait de la boucane partout dans la cuisine. De plus, j’ai manqué beaucoup de temps. Je parlais beaucoup et je cuisinais peu. On n’avait seulement que deux heures pour tout préparer.

  • Comment as-tu réagi lorsque tu as appris que tu gagnais la compétition?

Je ne comprenais pas. J’étais totalement bouche bée. Je ne me doutais pas que je pouvais gagner.

  • Qu’est-ce que tu as fait avec ton argent?

2 000 $, ce n’est pas beaucoup! Ça va aider à payer mon automobile et mes études.

Si tu as apprécié cette entrevue ainsi que l’humour de Gabrielle Thibeault lors de son passage à l’émission, tu peux toujours voter dès maintenant sur le site officiel de V télé pour qu’elle gagne le choix du public et qu’elle participe à nouveau à USPP : Clique ici!

Camille Achim, 18 ans, fait partie de ces filles que vous avez déjà surnommées «boutch», ou encore «gouine». Vous avez peut-être même soupçonné qu’elle jouait au hockey, qu’elle trippait mécanique ou qu’elle s’habillait en gars. Malheureusement pour vous, il s’agit d’une jeune femme, lesbienne et endurcie, qui en entend des vertes et des pas mûres concernant l’homosexualité, mais qui surtout, s’assume à 100%.

On s’est assises, et son histoire a défilé. Je lui ai d’abord demandé si elle a su qu’elle était homosexuelle dès sa jeunesse. Elle m’a répondu que vers l’âge de 11-12 ans, tu ne te poses pas vraiment la question. Tu sors avec des garçons parce que toutes les filles le font, sans que cela n’implique rien de sérieux. Mais du haut de ses 13 ans, elle a commencé à se poser des questions. Certes, elle adorait passer du temps avec sa meilleure amie, mais était-ce seulement de l’amitié, ou peut-être de l’amour? «Pour la plupart des lesbiennes, on tombe amoureuse de notre meilleure amie», explique Camille. Après un baiser échangé avec cette dernière, c’est là qu’elles ont compris que les deux jeunes filles préféraient les femmes.

Par curiosité, je lui demande si son coming out a été facile. On entend souvent que certains ont été repoussés par leur famille, jusqu’à être reniés, mais heureusement pour Camille, tout s’est fait naturellement! Ses parents se doutaient de son orientation sexuelle et c’est même sa mère qui lui a fait remarquer que la relation qu’elle entretenait avec sa meilleure amie était spéciale, hors du commun. Toutefois, Camille m’avoue que la partie la plus difficile a été de l’avouer à ses amis, car elle avait peur. Peur d’être rejetée, jugée et incomprise. Mais tout a joué en sa faveur et ses amis lui ont ouvert grands les bras. Elle ne s’est jamais sentie seule ou laissée à elle-même – elle a su s’entourer des meilleurs!

Les préjugés sur l’homosexualité sont nombreux. Oui, Camille a déjà été victime de jugements méchants et désobligeants. Cependant, elle tient à spécifier que lorsque tu réussis à assumer ton homosexualité, tu deviens pratiquement insensible. «Tu sors de ta bulle et te présentes aux autres pour changer l’opinion qu’ils ont de toi, à première vue», explique-t-elle. La plupart du temps, cela fonctionne et les gens la connaisse alors sous un tout autre angle.

Camille a beaucoup insisté sur le fait que les homosexuels ne sont pas ANORMAUX. Ils méritent le respect et ont le droit d’être appréciés à leur juste valeur et de vivre d’égal à égal avec les autres.

Il existe bien des ressources pour ne pas rester dans l’ombre de ce que vous êtes vraiment. Sachez qu’il y a bien des organismes qui se feront un plaisir de vous écouter et vous conseiller. Vous n’êtes jamais seuls, peu importe votre orientation!

Alors chères lectrices, retenez qu’on ne choisit pas qui l’on aime.

Photo: We Heart It

Nous côtoyons un nombre phénoménal d’objets dans une seule journée. Il y en a plusieurs d’utiles, mais nous ne prenons pas la peine d’observer ceux qui sont inutiles, tels que les bas orteils et la glu. Alors, voici un top 10 des objets dont on pourrait facilement se passer.

10. L’attache pain

Que fait l’attache pain dans une vie excepté d’indiquer la date d’expiration? Je cherche encore la réponse à ce jour. Peu importe l’utilité qu’on pourrait y trouver, l’attache finit toujours perdue à quelques part dans notre cuisine.

9. De la glu

La glu, qui a une texture molle, gluante et gélatineuse, était plaisante à manipuler pour beaucoup de gens, mais sans réel but. En bref, c’est un objet aussi utile que la lettre «H» dans le mot hibou.

 8. Bracelet en silicone avec un message qui s’enroule autour de votre poignet simplement en tapant dessus

Ce bracelet est aussi inutile que la longueur de son nom.

 7. Les couvercles de toilette en minou

Ces fameux couvercles sont très fréquents chez nos grands-parents. Ils sont peut-être doux au toucher, mais peu agréable à regarder comme décor d’une salle de bain.

 6. Les fausses poches dans les jeans

Ces poches, qui sont très populaires dans les jeans féminins, peuvent finalement s’avérer dérangeantes. Elles sont seulement là pour l’apparence, mais en valent-elle vraiment la peine?

5. Une girouette

La girouette, connue pour tourner dans tous les sens afin de nous indiquer de quel côté arrive le vent, pourrait être utile pour certains.  Mais, aujourd’hui, qui guide sa vie en se fiant à la direction du vent?

4. L’abdoer twist

Cette machine, qui s’est surtout fait connaître grâce à sa publicité télévisuelle, est supposée donner des abdominaux d’enfer. Elle se range facilement sous le lit et offre plusieurs niveaux de difficultés. Toutes ces options pour un prix dans les trois chiffres alors que nous avons la possibilité de prendre un matelas et de faire des redressements assis gratuitement.

3. La pagette

Quelle est l’utilité de la pagette alors que nous pouvons recevoir des appels sans pouvoir répondre? C’est étrange d’avoir un objet qui sert seulement de sonnerie de téléphone, non?

2. Les bas orteilles

Quelle fille n’a pas eu ces fameux bas ? Pourtant, en excluant ses belles couleurs, qu’avaient-ils d’extraordinaire? Ce n’était pas très confortable à porter et personne ne pouvait les remarquer avec nos souliers.  Cependant, ils sont très utiles si nous voulons porter des «gougounes» l’hiver…

 1.     Le Ketchup mauve

Le grand gagnant est le ketchup mauve. Heinz a tenté de changer la vision du ketchup en modifiant la couleur de celui-ci. Il y a eu, pour une courte durée, sur les tablettes des épiceries, du ketchup mauve qui a connu peu de succès. Imaginez-vous manger vos frites avec du ketchup mauve?

Tu es passionnée de course ou tout simplement à la recherche d’un peu de motivation? L’application i.Run mérite une place dans ton téléphone cellulaire. 

Dotée d’un système GPS, i.Run trace instantanément ton parcours sur une carte.  Tu peux donc voir la distance que tu as parcourue, celle qui te reste à franchir en plus de la vitesse à laquelle tu cours. L’application se met même automatiquement sur pause lors d’un arrêt et toutes tes courses sont conservées dans les archives afin que tu puisses  les comparer et ainsi t’améliorer.

Dans le même genre, les applications i.Walk, i.Skate et B.iCycle fonctionnent de façon semblable, mais sont conçues pour différents sports.  Il ne vous reste plus qu’à faire jouer ta musique préférée et le tour est joué!