Depuis que vous êtes toutes petites, votre corps subit de multiples changements. Les fesses qui bombent, les seins qui grossissent, les hanches qui s’élargissent, ces courbes naturelles font de vous une belle femme. Alors, pourquoi les haïr ?

 

Saviez-vous que ?

Selon une étude américaine réalisée au Georgia Qwinnett College, les hommes qui regardent et contemplent une femme aux courbes généreuses, ressentent un tel effet, comparable à la drogue et l’alcool. Des courbes parfaites font tourner les têtes des messieurs. Donc, pourquoi vouloir les cacher sous un vêtement ?

 

Une silhouette tout en courbe est synonyme de fécondité. Effectivement, c’est un constat prouvé par les scientifiques. Ils affirment que les femmes qui ont un corps en forme de bouteille, soit la taille fine et les hanches larges, sont vues comme plus fertiles. Elles sont capables d’avoir des enfants en meilleure santé et sont moins enclines aux maladies graves.

 

Cette étude appuie donc le fait que nous devons nous accepter comme nous sommes. Malheureusement, les images qui nous sont véhiculées de nos jours ne sont pas représentatives de ces affirmations. On y représente des femmes ayant la peau et les os. Mais, connaissez-vous Photoshop? De plus en plus minces, les femmes ne cessent de réduire leur taille de jeans pour ressembler aux mannequins. C’est désolant!

 

Ce que vous devez retenir mesdames, c’est que vous êtes belles toutes en chair. Les années 50 expriment bien l’essence de cet amour pour les courbures féminines. Que pensez-vous de Marilyn Monroe, considérée comme une beauté fatale, qui assumait pleinement ses formes?

 

 

 

 

 

 

http://www.google.ca/search?client=safari&rls=en&q=marilyn+monroe&oe=UTF-8&redir_esc=&um=1&ie=UTF-8&hl=fr&tbm=isch&source=og&sa=N&tab=wi&ei=k_mXUeK5GrbJ4APJl4GIBA&biw=1280&bih=604&sei=lfmXUb6RLLa24AOGpYGICA#imgrc=9h9gF0Mh2DkMEM%3A%3BxqAa0tpp0lXVTM%3Bhttp%253A%252F%252Fmedia.melty.fr%252Farticle-891623-ajust_930%252Ftwitter-celebre-marilyn-monroe.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.melty.fr%252F86-ans-de-marilyn-monroe-les-reactions-twitter-galerie-294308-891623.html%3B930%3B925

 

L’auteure-interprète Ingrid St-Pierre était de passage à Jonquière, le 26 avril dernier. Accompagnée de ses quatre musiciennes, elle a livré une performance hors du commun à la Palace Arvida

C’est dans une pièce ancestrale qu’Ingrid et ses musiciennes nous ont accueillis avec une chanson sentimentale qui m’a littéralement donné la chair de poule. En la regardant jouer sur son piano, l’instrument avec laquelle elle a commencé à composer ses propres chansons, on remarque à quel point elle est passionnée par son métier.

L’escapade que l’artiste nous a fait vivre tout au long de son spectacle a duré environ deux heures, mais a paru seulement comme 20 minutes. C’est après sa prestation qu’elle a donné du temps à ses admirateurs pour discuter et prendre quelques photos. J’ai d’ailleurs eu la chance de m’entretenir avec elle et j’ai découvert une jeune femme humble et charismatique.

  • Pendant ton spectacle, tu as mentionné vouloir écrire des histoires de garçons pour ton prochain album. Aurais-tu commencé à en écrire un troisième?

–       Oui, j’ai commencé. On dirait que d’aller en Europe pour des spectacles m’a permis de changer d’air et de quotidien. J’ai envie de raconter des histoires et d’incarner une plume de garçon. Je trouve agréable de voir des hommes qui écrivent des chansons comme s’ils étaient une femme. C’est un bon exercice.

  • As-tu une idée de la sortie de ce prochain album?

–       Pas encore. Je vais prendre l’été pour écrire malgré les spectacles.

  • Comment as-tu connu les musiciennes qui partagent la scène avec toi?

–       J’étudiais à Trois-Rivières en psychologie et les filles sont originaires de cette ville. Donc je les ai rencontrées comme ça et maintenant ça fait six ans que nous faisons de la musique ensemble. Elles se connaissent aussi depuis longtemps puisqu’elles ont été au conservatoire ensemble.

  • Pourquoi as-tu choisi « L’escapade » comme nom pour ton nouvel album?

–       J’ai d’abord trouvé que l’album en soi est un voyage par les arrangements, je suis allée un peu plus dans un côté oriental pour certains instruments. Sinon, pour les paroles, elles parlent beaucoup de liberté, d’amour et de laisser-aller. Pour moi c’est un voyage et l’écriture entière a été un voyage. De plus, j’ai réalisé l’album pour la première fois. J’ai adoré l’expérience.

  • Tu composes tes propres chansons. Est-ce pour toi un principe où tu accepterais de chanter les chansons de quelqu’un d’autre?

–       C’est super important pour moi d’écrire mes textes, c’est ce que j’aime. C’est une libération. Par contre, je serais totalement ouverte un jour à chanter une chanson d’un artiste que j’aime beaucoup. Je me ferme tellement pas de porte dans la vie, je fais seulement ce que j’aime et je ne me mets pas de barrière.

  • Serais-tu à l’aise d’écrire à ton tour pour quelqu’un d’autre?

–       Oui j’aimerais bien faire l’exercice même si pour le moment j’écris seulement pour moi.

  • As-tu eu un moment de découragement avant que ta carrière soit officiellement lancée?

–       Ce n’est pas un chemin qui est évident. J’ai rencontré mon agente dans un café et ça prit quelques années avant que tout débute. J’ai tout d’abord terminé mon BAC. Je ne voulais pas faire de la musique dans la vie, je voulais être psychologue. Oui, il y des moments où j’ai eu des difficultés, mais il faut rien prendre pour acquis et monter une marche à la fois.

  • Comment as-tu réagi lorsque tu as vu le succès de ton premier album?

–       Je ne savais tellement pas à quoi m’en tenir que j’ai eu une très belle surprise. Même chose pour le deuxième album, j’étais surprise, mais agréablement. Je me laissais aller là-dedans. J’ai l’impression d’avoir tout à apprendre encore, je suis toute nouvelle dans le domaine. J’apprends, je suis une éponge et j’absorbe chaque information.

  • Les artistes qui participeront au festival d’été de Québec ont été annoncés dernièrement et nous avons appris que tu feras partie de l’aventure. Comment vois-tu l’expérience?

–       Ç’est vraiment cool ! C’est la première fois que je vais faire le festival. En plus je vais partager la scène avec de grands artistes.

Crédit : Kim Angell Deslauriers

Avec le temps chaud qui s’amène et l’été qui arrive à grands pas, il est important de protéger sa peau des rayons UV du soleil. Voici ce qu’il faut savoir pour avoir à la fois une protection idéale et un bronzage d’enfer!

Quelle crème choisir?

Selon Passeportsante.net, par définition, « le facteur de protection solaire (FPS) indique la période de temps additionnelle durant laquelle une personne qui a appliqué une lotion solaire peut résister au soleil avant que sa peau ne commence à brûler. Par exemple, si une personne brûle au bout de 20 minutes sans crème solaire, un indice 15 lui procurera une protection maximale de 15 fois 20 minutes ». Les spécialistes conseillent une crème FPS 15 pour la population en général et une crème FPS 30 pour les peaux plus claires, mais si tu remarques que tu as tout de même des coups de soleil, prend bien soin de choisir une crème solaire avec un indice plus élevé.

Quand l’appliquer?

Évidemment, lorsque tu prévois passer un bon moment à l’extérieur, que ce soit pour une baignade, une ballade ou pour faire du sport, on conseille d’en mettre toutes les deux heures pour avoir une protection adéquate. Les dermatologues recommandent aussi de protéger sa peau même lorsque le temps est nuageux puisque 90 % des rayons UV les transperce. Les rayons les plus puissants 10 h et 16 h. C’est donc dans cette période que nous devons être plus vigilants, soit en appliquant plus souvent de la crème solaire, soit en trouvant des coins d’ombre à quelques reprises.

 Et ne surtout pas oublier…

De s’hydrater! Boire de l’eau à volonté est la meilleure façon de garder son corps à l’abri des coups de chaleur (et en plus, c’est super pour la santé!) On hydrate aussi notre peau en appliquant une crème hydratante sur tout le corps en fin de journée (elle met en valeur notre bronzage en plus, yé!).

Plusieurs personnes oublient quelques endroits primordiaux où mettre de la crème solaire. Entre autres, derrière les jambes, les oreilles et le dessus des pieds. On peut aussi acheter un baume à lèvre qui hydrate et protège vos lèvres. Finalement, on s’équipe de nos lunettes de soleil et de notre chapeau favoris. Nous sommes maintenant prêtes pour affronter les rayons UV. À nous le soleil et le teint hâlé!

Photo: Flickr

Tu souhaites avoir des beaux ongles artistiques, mais tu es incapable de bien maîtriser le pinceau pour les faire?Les bandes Sally Hansen – Salon Effet ont la solution pour toi.

Ce sont des bandes autocollantes qu’on peut appliquer sur les ongles facilement. Ils sont en vente en pharmacie dans les environs de 10 $. La boîte contient 16 bandes de vernis, adaptées pour plusieurs grandeurs d’ongles, une pousse cuticule en bois, une lime à ongles à deux côtés et une feuille d’instructions d’application.

En plus de donner un style professionnel, les bandes restent en place jusqu’à 10 jours (et même des fois plus). L’important est d’attendre d’avoir les ongles moindrement longs pour obtenir de meilleurs résultats. De plus, on évite tout dégât et les fortes senteurs des traditionnels vernis à ongles. Certaines personnes peuvent être craintives de la précision de son application la première fois, mais c’est avec un peu de pratique qu’on réussit à avoir une apparence naturelle et parfaite. D’autres autocollants de ce genre ont été créés par d’autres compagnies, mais selon les avis de plusieurs filles, Sally Hansen a la meilleure qualité et les meilleurs « designs ».

 

Photo : Flickr.

«Elle est petite, mais elle en a dedans!» Cette expression me paraît être celle toute désignée pour représenter Marie-Christine Champagne, animatrice radio à la station NRJ de Québec. J’ai eu la chance de m’entretenir au téléphone avec la pétillante animatrice pour discuter de son activité physique par excellence : la course!

Il y a maintenant environ six ans qu’elle a commencé à courir. Elle courait un maximum de cinq kilomètres et faisait un peu comme tout le monde en courant deux semaines, puis en prenant une pause pour recommencer après trois semaines. Mais «la vraie bulle au cerveau», me dit-elle, est arrivée en janvier dernier lorsqu’une de ses collègues a décidé de s’impliquer auprès de la Société de Lymphome et Leucémie du Canada en allant courir un marathon à Disney.

C’est en suivant ses préparatifs qu’elle a eu envie de pousser l’audace plus loin en s’inscrivant à une course officielle, ce qu’elle m’avoue n’avoir jamais fait auparavant. «Ça vraiment été la meilleure de mes décisions, parce que je pense qu’avoir un objectif précis et une date butoir, ça me force à aller m’entrainer et ça me donne du plaisir aussi à le faire», me précise-t-elle.

Outre le fait d’avoir un objectif, la simplicité et l’accessibilité de la course sont pour elle des atouts : « Je fais partie de ceux qui se trouvent 1300 raisons pour ne pas se rendre au gym et là, j’ai pas le choix. Tout ce que j’ai à mettre, c’est mes espadrilles et ouvrir la porte de la maison; je n’ai plus d’excuses!». Un point pour Marie-Christine les filles, fini les excuses en tout genre!

À mon interrogation face à ce que lui apporte la course, elle me répond en rigolant que la douleur est au sommet de la liste! Aimer ce sport prend, selon elle, du temps et durant l’heure pendant laquelle on se torture, «on dirait qu’on court après le feeling qui va venir après la course». Ce sentiment de bien-être après une course dû aux endorphines qui se déclenchent est, selon l’animatrice, phénoménal au même titre que la satisfaction de s’être dépassée!

Et justement, oui, à prime à bord, la course c’est physique, mais c’est aussi très mental et Marie-Christine l’a très bien résumé : «La seule personne contre qui tu te bats dans ce sport, c’est toi-même, c’est contre ton cerveau». La coureuse solo y voit le moment parfait pour être dans sa bulle et faire le point puisqu’il n’y a que ça à faire en courant. Une pause dans notre quotidien qui nous permet de se mettre en forme? Moi, je dis oui!

Son plus grand accomplissement jusqu’à maintenant? «C’est d’avoir réussi à parcourir la distance d’un demi marathon en pratique. Je l’ai fait dans un environnement contrôlé sur un terrain plat, mais j’ai quand même réussi à compléter mon 21,1 km!». Je tiens à vous mentionner qu’elle a répété l’expérience avec succès le 5 mai dernier dans une course officielle, le Demi Marathon International Oasis de Levis. Et son plus grand objectif maintenant? «Si je suis capable et si je ne me blesse pas, j’aimerais changer du demi au marathon complet (42,2km) pour les deux-rives le 25 août prochain!».

Je ne sais pas pour vous les filles, mais Marie-Christine m’inspire et j’enfile mes espadrilles à l’instant pour aller me piquer une petite course! Ça ne prend qu’une petite étincelle pour faire naître une passion; décollez-vous le nez de mon article et allez donc essayer vous aussi!

Petitpetitgamin.com, c’est LE site québécois qui nous met au courant de tout ce qui se passe sur la toile.

C’est un site humoristique qui regroupe sous différents onglets tout ce que nous devons savoir pour être au courant des dernières tendances web. On peut même suggérer des liens qu’on trouve drôle et qui pourraient éventuellement se retrouver sur le site. Pour  suivre la publication des articles sur petitpetitgamin.com, on peut suivre les auteurs sur Twitter, Facebook et sur leur chaîne Youtube.

Que ce soit des vidéos drôles, des photos hilarantes ou encore des actualités absurdes, on retrouve de tout sur ce site! Les créateurs font parfois des décomptes, comme « les 30 pires traductions québécoises », qui nous font rire à tout coup! Les articles sont regroupés sous différentes catégories, dont une qui est Made in Québec; celle-ci est particulièrement appréciée car on y parle de ce qui se passe sur la toile au Québec, ce qui est plutôt rare. Tu veux voir la vidéo virale du moment? Il est surement sur petitpetitgamin.com!

Donc, si tu as envie de savoir ce qui se passe d’intéressant ou de drôle sur le net, que ce soit au Québec ou ailleurs, petitpetitgamin.com saura répondre à tes attentes. N’hésite pas à aller découvrir ce site et tu en deviendras vite accro, crois-moi!

Chaque jour, plusieurs personnes se lancent dans une grande aventure. Laquelle? Ils font la fameuse demande en mariage à leur bien aimé. Voici donc un top 10 des pires manières de demander la main de son âme-sœur.

10. Cacher la bague dans le repas

Il faut prendre en compte les risques d’étouffement qui surviennent lorsqu’on met la bague dans le repas de sa bien aimée. En faisant ça, tu veux la demander en mariage ou provoquer son étouffement?

9. La fausse comédie musicale

Advenant le cas où tu n’as pris de cours de chant, ce serait une bonne idée d’oublier cette idée pour t’éviter une grande humiliation.

8. Coche oui / Coche non

Cette technique, qui semble fonctionner au primaire, ne peut être utilisé par des adultes. Si tu utilises cette manière comme un enfant de 5 ans, attends toi à te faire répondre de la même manière, soit comme un enfant de 5 ans.

7. En jouant à Call of Duty en ligne

Les garçons ont, depuis quelques années, développé une dépendance aux jeux vidéo au point de délaisser certaines choses comme la galanterie.

6. Envoyer son meilleur ami

Même une personne qui parle autant que Mousseline dans l’émission Caillou ne doit pas envoyer son meilleur ami. Disons qu’il est beaucoup plus difficile de prendre la demande au sérieux.

 5. En tricotant un chandail à ton chat

En fait, si un gars te demande en mariage par l’entremise d’un chandail pour chat tricoté à la main, tu devrais te poser de sérieuses questions quant à votre relation.

 4. En écoutant Occupation Double

Entendons-nous sur le fait qu’un dimanche soir tranquille en pyjama et étendu devant la télé n’est pas la meilleure façon de faire la grande demande. Surtout lorsque c’est devant une émission où les couples ne fonctionnent jamais et où tout fini en chicane.

3. À des funérailles

«Chéri, regarde dans la poche de ton grand-père, tu vas y trouver une surprise.» Je ne veux tout simplement pas imaginer cette situation douteuse.

2. La bouche pleine

Ceci est non discutable.

1. Par message texte

La pire manière de demander en mariage est par message texte. Si tu n’as pas le courage de faire la grande demande en personne, ne l’a fait tout simplement pas. Tu perds toute crédibilité auprès de ta bien aimée.

Envie de sortir de l’ordinaire et de vivre une expérience avec tes amies? Fillactive vient à ta rescousse! Avec plusieurs activités sportives organisées chaque année, tu trouveras chaussure à ton pied.

Fillactive c’est quoi?

Plaisir, découverte, solidarité, audace, inspiration. Voici les cinq premiers mots qui viennent à l’esprit de la directrice des communications de Fillactive, Marie Lemire, lorsqu’on lui parle de cet organisme.

L’objectif de Fillactive est de favoriser de bonnes habitudes de vie des filles en mettant l’emphase sur la pratique du sport, la bonne alimentation et l’estime de soi. Pour ce faire, l’organisme à but non lucratif organise des conférences et des événements sportifs pour les filles du secondaire du Québec et de l’Ontario. « Les activités entre filles visent à éliminer les barrières que certaines se créent envers les garçons particulièrement. Plus besoin de tenter de plaire ou de performer, il y a donc beaucoup plus de plaisir. », explique Marie Lemire.

Quelles sont les activités organisées?

En janvier et février, le Défi des neiges débarque sur nos centres de ski! Il est possible aux filles de venir pratiquer le ski ou la planche à neige durant une journée complète et même de participer à des ateliers pour s’améliorer!

Une course de 5km est organisée au printemps chaque année. La Fitclub consiste en un programme complet pour se préparer à ce défi qui, cette année, a eu lieu le 7 mai à Québec et le 9 mai dernier à Montréal. Une conférence est présentée à ton école et un programme d’entraînement vous est même proposé!

Une fin de semaine entre filles, quoi de mieux pour se ressourcer? Le camp Fillactive permet de terminer l’été en beauté avec une tonne d’activités : hébertisme, yoga, zumba, canot…

 945383_10151360490801793_1498309142_n

Comment m’inscrire aux activités?

Pour participer à l’une ou l’autre des activités, ton école doit être inscrite. Parles-en à un professeur ou un intervenant pour qu’il contacte Fillactive et que tes amies et toi puissiez participer aux sorties.

Les activités ne sont malheureusement pas disponibles dans toutes les régions du Québec. « Nous travaillons présentement sur un projet-pilote à Rouyn-Noranda, car nous voulons rendre les activités disponibles dans toutes les régions éventuellement. » déclare Marie Lemire. Reste attentive aux nouveautés de Fillactive dans chaque région!

 

http://www.fillactive.ca/

https://www.facebook.com/Fillactive

Crédits photo : Page Facebook de Fillactive / Francis Fontaine

Quand tu ne dors pas, est-ce qu’il y a des gens qui te donnent toutes sortes de conseils plus farfelus les uns que les autres? La plupart sont bien intentionnés, mais ne détiennent pas la vérité d’où l’importance de faire le ménage dans les croyances populaires.

 

1) L’alcool aide à dormir.

FAUX. Bien que l’on semble s’endormir plus facilement avec un verre de trop, le sommeil que nous croyons avoir est loin d’être réparateur.

 

2) Huit heures de sommeil sont suffisantes pour tous.

FAUX. Le nombre d’heures de sommeil varie d’un individu l’autre.

 

3) Réveiller un somnambule est dangereux

FAUX. Par contre, il est préférable d’agir doucement. La meilleure idée reste de parler à la personne gentiment et la ramener dans son lit. Si par mégarde elle se réveille, elle sera peut-être juste un peu surprise.

 

4) Prendre une douche chaude aide à s’endormir.

FAUX. Contrairement à la pensée populaire, une douche trop chaude a l’effet de réveiller et non de décontracter les muscles.

 

5) Boire un verre de lait chaud favorise le sommeil.

FAUX. Aucune étude ne prouve cela. Par contre, cela peut rester réconfortant.

 

6) Le sommeil se rattrape.

FAUX. Il est important de ne pas trop abuser!

 

7) Ne pas se souvenir d’avoir rêvé signifie ne pas en avoir fait.

FAUX. Nous rêvons chaque nuit. Les rêves se déroulent, par contre, dans le cycle du sommeil appelé paradoxal. Ce dernier revient plusieurs fois par nuit.

 

8) Les somnifères sont un bon moyen pour trouver le sommeil.

FAUX. Ils aident peut-être à s’endormir, mais ils ne sont pas recommandés. Une étude  américaine  parue dans le «British Medical Journal» a même révélé que le risque de mortalité est multiplié par 4,6 chez les personnes prenant des somnifères versus celles qui n’en prennent pas.

 

9) Faire une sieste fait en sorte que l’on aura de la difficulté à dormir le soir.

FAUX. Elle est même bénéfique. Pour plus d’information sur les bienfaits de la sieste, rendez-vous au http://www.plaisirssante.ca/ma-vie/sommeil/19-bonnes-raisons-de-faire-la-sieste.

 

 

Source Photo: Wikimedia