tendance

Plus les jours avancent, plus le temps se refroidi. En Janvier, il est grand temps de sortir nos manteaux, tuques, mitaines et foulards. Question de rester au chaud avec style, voici les tendances manteaux et accessoires d’hiver du moment.

Le grand retour du manteau Tartan

Inspiré des longs manteaux de certains détectives anglais comme Sherlock Holmes, ce manteau aux lignes masculines apporte un côté très chic et vintage à notre look hivernal. Le motif carreauté permet plusieurs combinaisons de couleurs et peu importe cette combinaison, le mélange sera tout simplement parfait.

La longueur avant tout

Le maxi-manteau est la grande tendance cet hiver en matière de manteau. Généralement fait de laine, sa longueur se situe environ à la hauteur des genoux ou même plus bas. Étant donné qu’il se porte mieux ouvert, il est de mise de l’agencer avec un grand foulard ou encore un pull en dessous.

L’indémodable doudoune

Qui ne peut se passer d’une doudoune confortable et duveteuse? Ce manteau matelassé est fait de duvet recouvert de matière synthétique. Il est très efficace par temps froid. Le choix de couleur est très varié, mais pour changer du classique noir, des couleurs comme le rose ou le bourgogne sont proposées.

Garde à vous!

Un autre classique dans les manteaux d’hiver reste la parka. Qu’il soit kaki, beige ou encore rouge, ses formes droites et ses nombreuses poches font référence aux uniformes des soldats dans l’armée. Pour un look plus chic, un capuchon entouré de fourrure peut être ajouté.

Une tuque et un foulard avec ça?

Un ensemble d’hiver ne serait pas complet sans ses accessoires indispensables pour se garder au chaud. Le choix des accessoires dépend du type de manteau que vous possédez. Par exemple, si vous optez pour un maxi-manteau, privilégier des bottillons (les bottes trop longues ne seront pas visibles étant donné la longueur du manteau) ainsi qu’un long foulard afin de créer un effet de mouvement semblable à celui du manteau. Pour les manteaux plus courts, tous les types de bottes sont de mise. Il suffit d’ajouter une écharpe en peintre ainsi qu’un béret pour donner un petit look chic européen.

Voici comment restez au chaud pour les mois les plus froids de l’année tout en restant branché !

Vendredi dernier, Anabelle et moi (une autre cerisette), sommes allées à l’évènement mode Panache de Saguenay. Outre le fait que nous avons capoté comme des enfants qui découvre Noël pour la première fois, l’événement nous a fait découvrir les nouvelles tendances automne/hiver pour la prochaine année. Voici ce que j’ai retenu du défilé de vendredi et ce qui pourrait vous servir pour fignoler votre garde-robe d’automne.

 14455777_1251759548221016_1080588226_o

1. Le tricot de laine – C’est TOTALEMENT in. Le premier défilé, composé essentiellement de lainages, nous a montré plusieurs alternatives pour bien le porter. En haut, comme nous avons la coutume de le voir, mais aussi en manche, en gros foulard, en poncho et en robe. La robe était définitivement ma façon préférée, beaucoup plus féminin et tout-aller. Les manches sont aussi un bon choix pour les journées d’hiver plus chaudes, laissant les mains à l’air libre et en toute motricité.

14467082_1251759598221011_322467726_o

2. Le carreau – Si vous en avez assez de lui voir la face à celui-là, vous n’avez pas fini puisque le carreau est encore de retour cette année. Il se porte avec tout et mérite d’être osé, c’est un motif passe-partout qui n’est pas difficile à agencer. Peut-être que la fameuse chemise de flanelle est dépassée un petit peu, mais un poncho ou une robe, ça fait l’affaire. Le carreau vous donne l’air chic, habillé et décontracté sans avoir mis trop d’effort côté tenue. On dit oui !

14489781_1251759638221007_1769203039_o

3. Le bomber Jacket – Celui-ci, c’est la petite nouveauté de l’année. Il me fait personnellement penser aux années 90 et je le trouve écœurant. Le bumper Jacket, il se porte de milles et une façons et en plusieurs couleurs. De style asiatique ou complètement basique, un modèle est assurément fait pour vous. Avec des jeans, une jupe ou une robe, il donne autant l’effet décontracté qu’habillé et c’est ce qui m’a fait craquer. J’ai moi-même opté pour ce petit manteau comme veste d’automne. C’est un essentiel que je vous conseille.

Voici mes 3 TOPS coups de cœur de la soirée de vendredi à laquelle j’ai assisté. J’en aurais probablement plus à vous dire, mais je vous invite aussi à aller faire un tour sur le site Web de Panache ou sur leur page Facebook !

Photos : Jean-Michel Decoste

S’il y a une personne à qui on voudrait TOUTES ressembler, pour sa beauté naturelle et son look toujours p-a-r-f-a-i-t, c’est probablement Vanessa Pilon. La belle de Vrak Attack était de passage à l’événement mode Panache, et qui de mieux que l’icône de la mode québécoise pour discuter des tendances avec nous…

La chroniqueuse mode de Salut Bonjour nous donne le véritable secret de sa garde-robe : la mode androgyne. Vanessa Pilon rappelle d’ailleurs la jupe de Jaden Smith pour évoquer la beauté d’un vêtement qui peut être autant porté par les filles que par les gars. C’est l’avenir de la mode : être confortable et être capable de briser les conventions sociales. Après tout, on les aime nos jeans Boyfriend et nos chandails oversized.

Si la mode unisexe est le coup de cœur de Vanessa, le total look en laine de style Eve Gravel la laisse encore perplexe. «Je me sens toujours comme dans une journée d’après-ski, je peux pas sortir de chez nous comme ça», dit-elle en riant. Par contre, si elle n’y a pas encore adhéré, ce n’est qu’une question de temps. Une histoire d’amour, ça commence pas toujours par un coup de foudre t’sais.

«C’est de la torture marcher nu-pied dans des talons hauts.»

Les bas dans nos sandales et dans nos chaussures chics, c’est ce qui faut populariser. Merci Vanessa. Si on pouvait arrêter de se faire juger socialement quand on met des bas, hein les filles? Du moins, l’ancienne chroniqueuse des réseaux sociaux affirme que c’est une tendance qui revient, mais qui ne le sera jamais à 100% alors que ça devrait l’être.

À GO, toutes les cerisettes adoptent la tendance des bas ok? 1, 2, 3. GO.

«Icône de la mode québécoise» disais-je… Quoique plutôt stressant comme statut, c’est tout de même celui qui lui permet de faire des partenariats avec des designers québécois. Son pref? Ils sont nombreux, à commencer par Eve Gravel, le classique Denis Gagnon, Betina Lou, mais son nouveau coup de cœur se rapporte à Rad Hourani, à qui l’on doit la magnifique robe rouge UNISEXE (bien sûr!!) de Vanessa aux Gémeaux 2015. «C’est vraiment un artiste et quand ils peuvent s’exprimer à travers les vêtements, je trouve ça beau», explique-t-elle.

S’il y a un mot que j’ai d’autant plus retenu de ma discussion avec Vanessa c’est celui-ci : l’acceptation de soi n’a aucun rapport avec le linge que tu portes ; même si ta robe vaut 2 000$, tu n’es pas mieux de l’intérieur. «L’acceptation de soi, ça commence de l’intérieur vers l’extérieur».

Et finalement il fallait une cerise sur le sundae… Quels sont les projets à venir pour Vanessa Pilon? Eh bien, on ne le saura pas!! La fashionista n’a pas le droit d’en dire plus sur ce qui s’en vient, mais elle nous confirme qu’il y a plein de belles choses qui se préparent! D’ici là, on continue de la suivre sur les ondes de Vrak.tv, à Ménage à trois et à Salut Bonjour de façon ponctuelle,  et sur les réseaux sociaux inévitablement!

Or, l’invitée d’honneur a tenu à souligner la réussite de l’événement Panache, qui permet de faire vivre une semaine de la mode à l’extérieur des grands centres.

Psstt… Vanessa, voudrais-tu être ma styliste s’il te plait?

Le défilé du vendredi de l’évènement mode Panache a mis la table pour le weekend glamour qui nous attendait. Au menu: le noir, la géométrie, les tricots et les imprimés. Les vêtements étaient magnifiques et le défilé épuré, original et bien de chez nous.

Pendant plus de trois heures, il était permis d’observer, de la tête aux pieds, le look des mannequins sans avoir l’air snob! Le festival présentait, ce vendredi, les collections d’automne de six créateurs Québécois : Gawa Clothing, Tristan, Bilodeau Canada, Cokluch, Mélissa Nepton et Marie St-Pierre. Bien que les créateurs étaient tous très différents, j’ai constaté les quelques ressemblances qui forment la tendance automnale.

Le noir

Noir

Le noir sous toutes ses formes était à l’honneur. Élégant, rebelle, structuré, confortable, en laine, en cuir… Il se marie avec tout et n’importe quoi. Superposez-le pour un effet optimal.

La géométrie

Géométrie

La forme des vêtements prend de plus en plus de liberté. Les pièces signées Marie St-Pierre étaient impressionnantes. Les encolures triangulaires, les boucles aux poignets, les plis 3D et les ouvertures de toutes les formes ont donné le ton à la saison.

Les tricots

Tricots

La laine est à l’honneur pour le début de la saison froide. Mais cette année, on va audelà du pull et du cardigan en tricot. En effet, l’automne 2015 nous tricote des robes ma-gnifiques. Les robes en laine de Mélissa Nepton sont les morceaux que j’ai préférés. J’en veux une, ou deux, ou trois…

Les imprimés

Imprimés

Que ce soit sur les one-piece de Mélissa Nepton, ou sur les tuniques tie-dye de Cokluch, cette année, on ose les imprimés en grande quantité! (Et si on se sent wild, on peut même les mélanger.)

 Les bas ¾

La chaussette assortie à l’ensemble est vraiment in. Le bas de coton à motifs et même scintillant vole la vedette à l’éternel bas de laine. Il se porte un peu plissé, dans une botte ou un bottillon à talon.

Les chapeaux

Chapeaux

Les mannequins Cokluch avaient sur la tête de délicieux chapeaux melons ornés de plumes à la bavaroise. Ils ajoutaient de l’audace et une bonne dose de caractère aux ensembles.

Le festival Panache en est à sa 2e édition et croyez-moi, ce n’est pas la dernière! À l’an prochain?

 

Certaines personnes sont réticentes à l’idée de se faire tatouer. Moi, je fais partie de cette gang-là. Pourtant, je trouve ça très beau, un tatouage. Je suis toutefois craintive quant à leur permanence. Alors pour les gens comme moi, il existe une alternative que vous aimerez certainement : l’entreprise québécoise Les Tatoués, qui se consacre à la conception de tatouages temporaires.

C’est une petite famille toute mignonne qui est derrière ce projet. Julie Ménard, comédienne au petit écran, et son conjoint dessinateur Jean-Sébastien Poupart ont démarré leur entreprise en s’inspirant de leur fille, Lou, et de leur entourage.

Sur leur site Internet, on retrouve des collections de tatouages incroyablement jolies. Il y en a même pour les enfants (quoique certains adultes ne pourront pas s’empêcher de se les procurer, moi y compris!) Et les portes-feuilles qui crient presque famine seront contents d’apprendre que les produits vendus sont très abordables et livrés partout au Canada. Vous n’êtes pas Canadien? Pas grave, on ajoutera 3$ à votre facture et hop, le tour sera joué. Joie! Mais attendez, le meilleur est à venir… En plus de ne pas être trop coûteux, ces tatouages temporaires résistent de trois à cinq jours, sont non-toxiques, hypo allergènes, imprimés avec des encres végétales et ils sont même approuvés par la Food and Drug Administration des États-Unis. C’est ce que j’appelle un produit génial! Du point de vue esthétique, c’est mille fois «wow»! Vraiment, rien de comparable avec ceux que j’achetais au magasin à un dollar quand j’avais cinq ans.

Parce que vous ne vous contenterez pas seulement de regarder, rendez-vous sur le site web des Tatoués pour commander vos tatouages. Profitez-en aussi pour lire leur blogue

Photo: Anouk Lessard

Mes tatouages ne sont pas la preuve que je suis dans un groupe de motards ou que je sors de prison. Au contraire, c’est une partie de moi que j’expose sur mon corps.

En tant que fille tatouée, je me suis souvent fait dire (surtout par mes parents) que ça allait me nuire étant donné que je veux travailler dans le domaine des communications plus tard. Pourtant, quand je suis arrivée au cégep, beaucoup d’étudiants avaient un ou des tatouages.

En 2014, les mentalités commencent tranquillement à s’ouvrir sur cette sorte d’art corporel. On voit de plus en plus de gens tatoués, mais j’ai peur d’être discriminée à cause de ça. Comme si mon talent se réduisait aux dessins que j’ai sur le corps!

Inquiète comme je suis, lors d’une interview avec des journalistes-vidéastes pour mon travail de session, je leur ai posé la question à savoir si les tatouages pouvaient nuire à mon travail plus tard.

André Normandeau, journaliste-vidéaste à TVA Est-du-Québec à Baie-Comeau, m’a répondu :

«Ça dépend du médium. En 2014, tout le monde est habitué de voir des tatouages, on sait que ce n’est pas des Hells Angels ou peu importe. Pour un journal, je pense qu’il n’y a pas de problème, pour la radio non plus… La télé, je ne sais pas encore. […] La télé commence à changer, tu recules juste il y a 5 ans et il n’y en avait pas beaucoup de noirs à la télévision; c’était blanc de bord en bord. Là, on a une couple de « miss météo » qui sont noires ou asiatiques, ça commence à représenter un peu [le Québec].»

Ce qui me désole un peu, c’est que, dans tous les métiers, on doit être «dans le moule», pareils aux autres. On ne peut se permettre d’être marginaux. Pourtant, mes tatouages sont le signe que je VEUX me démarquer; ils ont des significations spéciales. Ce sont des parties de moi que je ne peux expliquer aux gens, et par les phrases, les dessins, j’aimerais qu’ils me comprennent. Mes tatouages sont des messages d’espoir et je trouve dommage de devoir les cacher aux gens quand le but, c’était de les montrer.

J’espère qu’en sortant de l’école, je pourrai travailler sans toujours être obligée de mettre des manches longues pour cacher qui je suis.

Photo: We Heart It

Dernièrement, les premiers flocons se sont laissé bercer par le vent… Signe que c’est bientôt Noël, mais également, que c’est bientôt la fin de session. Prends une grande respiration, ça va bien aller. Même si il pleut des travaux, l’obligation de travailler dans une ambiance stressante n’est que facultative.

Alors voici quelques incontournables pour te créer un havre de paix dans lequel tu pourras te réfugier afin de faire tes tonnes de travaux. (Ça par exemple, on ne peut pas vraiment s’en sauver!)

1. L’éclairage

Premièrement, les lumières de Noël! Pour une ambiance chaleureuse, prends soin de choisir la teinte chaude et non la froide. En plus de servir de lumière d’ambiance, elles commencent déjà à te transporter dans la magie du temps des fêtes! D’ailleurs, c’est une bonne période pour en acheter, elles sont en vente partout! (J’ai payé les miennes seulement 10 $ pour 100 lumières au Maxi.)

2. Les couleurs

Ensuite, je te propose les tons d’orangé. Pas besoin de peinturer ta chambre au complet, mais seulement en intégrer un peu. Fais attention pour choisir les teintes pâles, parce que l’orange est à double tranchant… Une teinte trop intense ou trop flashy pourrait te stresser encore plus. De plus, se mélangeant avec les lumières chaudes, l’orangé te donne l’impression d’être proche d’un gigantesque coucher de soleil.

3. Les odeurs

Il n’y a rien de plus désagréable qu’arriver dans ta chambre et qu’elle empeste les petits pieds parce que tes souliers traînent partout. C’est pourquoi je te conseille grandement tous les petits «gogosses» qui sentent bon. (Chandelles, encens, distributeur d’air etc.) C’est tellement plus agréable de travailler quand ça sent la rose. Pour ma part, mon dadac’est les bougies. Leurs scintillements viennent donner un sentiment réconfortant à mon refuge.

4. Le confort

Pour finir, les fameux doudous. La température devient de plus en plus froide, alors ils sont de plus en plus appréciés. Tu peux aussi ajouter une tonne de coussins sur ton lit. Rien ne vaut le sentiment de se laisser tomber dans un lit rempli de douceur et de chaleur.

Tu es maintenant prête à combattre tous les travaux dans ton petit havre de paix. Ainsi, je suis certaine que le rush de ta fin de session va laisser place aux cantiques et aux décorations beaucoup plus vite que tu ne le pensais !

Photo: We Heart It

Accro du shopping que je suis, je suis allée magasiner récemment (encore!) pour constater que les nouvelles tendances automne/hiver 2014-15 étaient enfin sorties. Le coup de foudre, quoi! C’est un retour dans le temps, comme je l’ai toujours rêvé, avec des tendances inspirées des années passées. Portefeuille oblige, je devais choisir les essentiels et heureusement que la sensass styliste de l’Agence EMA Anne Marie Côté m’a éclairée.

Tu as envie d’adopter LE look branché de l’heure selon Anne Marie Côté? Ne te casse pas la tête : le look cozy est au top cette saison. Tu enfiles ton plus beau denim, ajusté à ta silhouette, troué ou pas, avec un ÉNORME tricot de laine, le tout dans un camaïeu de gris et le tour est joué! Bracelets et montre pour un poignet ravissant, un thé chai à la main et c’est encore mieux!

Bien sûr, un look parfait est de la tête jusqu’aux pieds. Anne Marie te suggère les booties, la botte automnale de la saison par excellence. À talons ou pas, ajourées ou non, il y en a pour tous les goûts. Toutefois, le Derby, la botte de pluie et la cavalière ne sont pas en reste cette saison.

Maintenant, parlons des vraies choses : ce qu’il te faut absolument dans ton placard. Selon la styliste de l’agence EMA, l’indispensable de la saison est sans contredit le poncho. Versatile, il donnera un nouveau souffle à vos tenues extérieures. Elle ajoute aussi que les plus audacieuses le prendront coloré, même si, de son côté, elle a flanché pour le total black. Par ailleurs, c’est à ce moment que je te conseille de faire un saut dans la garde-robe de ta mère parce que tu pourrais être surprise de ce qu’elle contient… Pour ce qui est des souliers, on peut enfin se permettre le confort. Fini les stilettos, c’est le temps d’arborer les sneakers Nike.

Pssttt… Je n’ai pas fini! Le bourgogne, c’est la couleur qu’il te faut. Que ce soit pour ta nouvelle robe, ton pull cachemire ou ton rouge à lèvres, ce n’est plus un secret pour personne, tu dois céder.

Les filles, est-ce qu’on doit dire oui aux motifs, ou encore, les mélanger? Anne Marie dira une fois de plus que seules les audacieuses oseront. Mélanger les textures et les motifs, cela peut être splendide, mais c’est un art en soi. Si tu n’es pas certaine, vaut mieux ne pas prendre de risques.

Mon véritable coup de cœur cette saison est sans aucun doute les accessoires. Les gros bijoux me font craquer, littéralement. Tout comme la grosse sacoche… De même que les bas longs pour un style décontracté, wow.

Sur ce, bon magasinage mes chanceuses!

Photo: We Heart It

J’adore feuilleter des magazines, faire du lèche-vitrine et surfer sur internet pour être au courant des nouvelles tendances… Parfois, je m’inspire de la haute couture pour flairer un style original à adopter. Mais bon, il y a des limites! Afin de vous faire rire un peu, je vous ai préparé une liste des créations les plus étranges du moment.

Accessoires en cheveux naturels

Pas trop pratique… je dirais même un peu dégoutant, je me vois mal porter ça au restaurant. Je ne suis pas trop fan du poil dans mon assiette! Des cheveux, ça va sur la tête, point final.

photo 1

Parures pour le visage

Même plus petit, je ne crois pas que je saurais tolérer un bijou qui pendouille dans ma figure.

Photo 2

Demi-souliers

Les créateurs de ces talons ont oublié l’utilité première des chaussures : COUVRIR LES PIEDS.

Photo 3

Véritables sabots

Ne portez surtout pas ces chaussures dans le Vieux-Québec. À moins que vous ne souhaitiez finir attelée à une carriole qui transporte des touristes japonais et des p’tits couples cutes qui sont trop occupés à se regarder dans les yeux pour sentir l’odeur du crottin qui émane de leur véhicule.

Photo 4

Photos : Pinterest