maquillage

Crédit: Ann-Sophie Gagné

Comme vous le saviez peut-être, les influenceurs et youtubeurs beauté prennent de plus en plus de place sur les médias sociaux. Pour ma part, mon feed Instagram en est rempli. Bref, le temps où on regardait uniquement les publicités Covergirl de Katy Perry avec ses beaux cils dans le confort de notre salon est révolu. Aujourd’hui, on se branche sur YouTube et on a tout à notre disposition, que l’on soit apprenti(e) ou tout simplement intrigué(e) par ce curieux univers qu’est le maquillage.

Pour ma part, j’ai commencé à l’âge de 14 ans à vraiment porter de l’intérêt à ce monde-là. Un peu de mascara par si, une poudre par là ; rien de bien artistique. On ne se mentira pas, je n’avais pas une très belle peau à l’époque. Ça me donnait confiance en moi. Pourquoi pas ? Puis, à partir de l’an passé, j’ai développé une vraie passion pour le maquillage. Ce n’est pas un masque derrière lequel je me cache. Non seulement je le fais pour moi, mais aussi parce que j’aime ça.

Pourtant, il y a encore des gens aujourd’hui qui portent un jugement sur cette pratique. J’en entends de toute sorte, et je n’ai pas été épargnée.

Story time. Prenons par exemple la journée sans maquillage qui a eu lieu l’année dernière : je me suis maquillée. « Scandale ». Je n’ai rien contre cette journée-là, je trouve même le concept intéressant et il pousse certaines personnes à sortir de leur zone de confort. Par contre, ce que j’aime moins de cette journée, c’est qu’elle alimente encore plus le stéréotype de la personne qui se maquille par manque de confiance en soi et pour qui il est impossible de sortir de la maison sans 2 pouces de maquillage au visage.

OUI. Je sacrifie une quinzaine de minutes de sommeil le matin parce que je retrouve un certain plaisir à me pomponner. Je vais sûrement laisser une tâche sur ton chandail un jour ou un autre. Don’t worry, ça part au lavage. Est-ce que c’est un crime ? Je ne pense pas, non.

Vivre et laisser vivre, tout simplement. Il est temps que l’on cesse de vouloir étiqueter ou encore de mettre tout le monde dans le même bateau pour leur apparence. Au final, nous sommes tous et toutes des êtres humains avec des passions différentes. Au lieu de critiquer ce qu’on ne connaît pas, pourquoi ne pas chercher à s’enrichir de nos différences ?

« Oser déplaire, c’est le meilleur moyen de plaire. » Ines de la Fressange

 

Un gars. Du mascara. L’effet d’une polémique.

On a annoncé le tout premier représentant masculin pour la marque cosmétique Covergirl. Semblerait-il que plusieurs ont ressenti le besoin de clamer haut et fort leur désapprobation.

On s’entend, nulle part il n’est mentionné que le maquillage est destiné uniquement aux filles. Permettez-moi aussi de rappeler que les hommes en font l’usage depuis des siècles.

photo Instagram du compte : Jeancharles

Photo tirée du compte instagram «JeanCharles»

– Dégoutant, triste, haineux, déviant, anormal, irrespectueux, maladif, épeurant, raté –

Ça, ce sont des amas de consonnes et de voyelles qu’on a prononcés péjorativement pour démoraliser le sexe masculin à utiliser les produits cosmétiques. En 2016. Assez lourd merci.

Pour certains, que les gens l’acceptent ou non, le maquillage permet de s’exprimer et parfois même, de valoriser l’estime personnel. Pis c’est beau la confiance en soi.

Dans ce sens-là, pourquoi vulnérabilise-t-on les gars dans leur droit de se maquiller? On n’accuse jamais une fille d’essayer de se  »masculiniser », ayant comme seul prétexte le fait qu’elle n’aime pas le maquillage. Ça devrait être pareil de l’autre côté. C’est inquiétant d’entendre certains penser que les compagnies cosmétiques manipulent la gent masculine dans le but de les féminiser. On peut se calmer. On est encore bien loin de la fusion absolue des sexes. Nous sommes simplement des humains distincts avec des droits communs.

Bon, c’est connu, on souhaite constamment propager l’importance et la beauté de la diversité. Pourtant, on continue de donner naissance à des préjugés sexistes qu’on nourrit avec des paroles, trop souvent dénudées de pertinence.

Et on se réjouit de voir ce qui nous entoure changer, évoluer. Pourtant, quand vient le moment de parler de l’aspect physique, on se dit pas mal moins admiratif. Ça, c’est parce que l’on stagne devant des futilités. On s’avouera qu’il y a bien pire comme enjeu qu’un gars qui s’met du fond de teint, croyez-moi.

Chacun est libre de penser ce qu’il veut, mais j’ose encore espérer que l’esprit critique de certains ne viendra pas décourager les plus braves qui continuent de s’opposer à notre société standardisée.

Ah pis loin de moi la volonté d’inciter les gens à plus se maquiller. Il faudrait juste prioriser une communauté où chacun pourrait s’exprimer librement, avec du rouge à lèvres, des vêtements, des paroles ou n’importe quoi d’autre. Mais dans le respect.

Filles ou gars, maquillés ou pas, arrêtez de toujours vouloir complaire à ces conservateurs de l’esthétique. Vous êtes tous beaux pareils.

C’est le temps de revendiquer le droit d’être humain. À temps plein.

Comme tu as pu le remarquer, l’hiver est déjà à nos portes, ici au Saguenay. J’ai pensé que je devais de te partager mes petits trucs et conseils anti — « mort-dans-la-face ». C’est un titre un peu choc, mais sincèrement, je dois dire qu’avec le manque de soleil et de chaleur, j’ai vraiment l’impression de regarder quelque chose de bien terrifiant le matin en me levant.

Si toi aussi tu en as assez de ce teint pâle qui pourrait te permettre de jouer dans American Horror Story, de ces cernes qui n’en finissent plus de creuser ton visage, des petits yeux vitreux et de ton maquillage inefficace, et bien je t’invite à poursuivre ta lecture pour des trucs et conseils qui j’espère, te seront bénéfiques.

Ceci est une liste très facultative. Tu peux très bien utiliser d’autres marques ou d’autres produits. J’inscris seulement ceux que j’ai moi-même testés. Ce sont des éléments essentiels pour que ta peau reprenne une certaine joie de vivre.

Soins de la peau

— Crème hydratante Vichy Normaderm (soin hydratant contre l’acné) et le nettoyant complémentaire. Idéale pour les types de peau qui ont à tendance à faire des rougeurs dans cette saison froide.

— Des milliers de pots de crème hydratante pour le corps Bath & Body Works avec leurs gels de douche assortis! Je les utilise pour les odeurs incroyables et le sentiment de confiance qu’elles peuvent procurer. L’hiver, il est important de mettre de la crème hydratante tous les jours après la douche. Personnellement, je vois une différence. Fini la peau sèche qui pique!

 — Démaquillant (solution micellaire) Bioderma pour peaux sensibles qui nettoie, démaquille et apaise la peau. Cette petite merveille est en format liquide et s’utilise facilement avec des petits tampons démaquillants.

 Truc perso : (non recommandé par des millions de dermatologues, je sais) : puisque cet article est davantage basé sur un regain de confiance en soi plutôt que sur l’Ordre des personnes aux peaux outrées, un petit 5 minutes de bronzage en cabine, une fois par semaine, ça peut être efficace pour certaines d’entre nous. Attends, attends! Pas 25 minutes par jour non. Tout est dans l’équilibre, à moins que tu veuilles vraiment ressembler à une Doritos. Your choice, darling.

Truc de grand-mère pour le retrait des points noirs, sans douleur :

« Une cuillère soupe de gélatine (l’idéal est de la prendre en poudre, mais si tu n’as que des feuilles cela convient aussi) et une cuillère à soupe de lait. Mets les deux dans un récipient adapté aux micro-ondes pendant 20 secondes. Une fois ce temps écoulé, remue un peu et laisse refroidir une minute. Si la pâte n’est pas liquide et non homogène, il faut remettre le tout à chauffer pour quelques secondes.

Prenez le liquide obtenu et applique-le sur les zones à traiter. Tu n’as plus qu’à patienter entre 15 et 20 minutes. N’attends pas plus ou ce sera difficile à retirer! »

Source : trucsdegrandmere.com

Camoufler les cernes, et bien utiliser le maquillage

 Pour unifier mon teint, j’utilise la crème Marcelle Correction Complète. Ce n’est pas un fond de teint et ça permet à ma peau de respirer. Celle-ci est un peu plus dispendieuse (environ 30 $), mais elle est très efficace.

J’applique par la suite, mon cache-cerne à toute épreuve : Glamoflauge de Hard Candy et un peu de poudre bronzante sur l’ensemble du visage.

J’ajoute pour terminer, une touche de blush (pas trop rosé bien entendu) sur le haut des joues et sur le bout du nez. Avec ces quatre produits, mon teint a l’air beaucoup plus vivant et indifférent à la mauvaise température.

Pour ce qui est du reste du maquillage en saison hivernale, il est préférable d’éviter les couleurs très foncées. Elles feront ressortir vos traits moins avantageux. Les gloss de types nude et les rouges à lèvres mats colorés sont à prioriser.

J’espère que ces trucs pourront vous aider à passer à travers cet hiver qui s’annonce très glacial. Bonne chance!

Photo : We Heart It

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que lorsque vient le temps de s’acheter un nouveau rouge à lèvre ou un nouveau blush, l’activité peut se révéler être une vraie time consuming activity. Les questionnements n’en finissent plus et, on va se le dire, avec nos trains de vie actifs, on a pas de temps à perdre avec ça! Voici donc une application fraîchement disponible sur la plateforme iOS des créateurs de L’Oréal : «Makeup Genius»! Je vous jure, elle rend la tâche d’acheter du maquillage un vrai jeu d’enfant.

Qu’est-ce que c’est, «Makeup Genius»? C’est une application qui permet de tester les produits de la marque L’Oréal sur nous-mêmes, afin de voir s’ils nous conviennent ou non. Avec sa technologie assez avancée pour une simple application, on peut voir son visage de façon très réaliste recouvert des nouveaux produits de la marque. On peut même créer de nouveaux looks ou encore essayer les looks qui sont déjà proposés par les artistes maquilleurs de renommée.

C’est vraiment facile à utiliser : on ne fait que cadrer l’appareil photo de notre téléphone sur nous quelques secondes et le tour est joué! On a l’air d’une star en un simple clic! On peut également décider des produits que nous mettons individuellement ou encore créer un nouveau look en combinant n’importe quel produit de la marque. Si on possède déjà des produits L’Oréal, il est possible de scanner le code-barre pour que le produit en question apparaisse sur nous et, ainsi, qu’on puisse l’agencer avec d’autres produits.

Il y a encore plus que nous pouvons faire avec ce petit bijou, comme prendre des leçons de maquillage, bénéficier des trucs et des conseils  de pro afin de créer le look parfait et perfectionner notre art, etc. Bref, il y en a pour tous les goûts et tous les styles! C’est facile et rapide et, lorsque viendra le temps d’acheter du maquillage, vous saurez déjà ce que vous voudrez vous procurer! Un incontournable pour les filles qui raffolent des cosmétiques.

Photo : WeHeartIt

Ma face sans maquillage c’est un peu comme Astérix sans Obélix, Bob l’éponge sans Patrick L’étoile, ou Sammy sans Scooby-Doo. Vous avez compris, c’est pas super : je me sens toute nue. Pourtant, avec les vacances et du soleil, j’ai décidé de «slaquer» le make-up. Au risque de me faire dire «T’as donc ben l’air fatiguée, ça va ?», je tente le coup. C’est la peau de mon visage qui va être contente! Voici donc une liste des dix principaux avantages de prioriser le naturel :

1. Prendre trois fois moins de temps pour se préparer le matin, dormir trente minutes de plus, ça te tente? Une routine matinale allégée rendra ce rêve possible. Il suffit de ne pas passer tout ce temps à se faire une beauté.

2. «Summertime and the living is easy», a chanté Ella Fitzgerald. Prenons-la littéralement au mot. Y a-t-il quelque chose de plus facile que de camoufler ses cernes sous nos «barniques» à la Paris Hilton? Dommage que nos verres fumés ne se portent pas à longueur d’année – c’est toujours étrange de croiser quelqu’un avec ceux-ci à -40 lors d’une tempête de neige…

3. Telle une plume, je me sens tellement légère sans maquillage. Je flotte dans les airs. Je suis tel un cumulus. Je suis à l’abri de tout dégoulinage ou croûtes causés par un amas de fond de teint sur ma peau. Je ne vis plus dangereusement.

4. Sentiment de légèreté en ce qui a trait au visage, sentiment de pesanteur au niveau du porte-feuilles, on ne se plaint pas! Une accro au brillant à lèvres, crayons khôl et tout le tralala peut facilement dépenser une centaine de dollars par année pour se procurer sa drogue. On ajoute le double si on se rue sur les grosses marques telles que Lise Watier et Pupa…

5. Dépourvue de tous les produits chimiques contenus dans le maquillage, notre peau retrouve sa douceur de bébé et son éclat. Le soleil nous donne un bronzage naturel et notre peau paraît encore plus saine.

6. En plus d’écourter la routine du matin, boycotter le maquillage permet aussi de gagner son lit sans avoir à se débarbouiller le visage au préalable. Je déteste avoir les yeux mi-clos et devoir me relever pour me passer une ouate mouillée dans le visage. J’étais quand même à deux doigts de me retrouver au pays des rêves…

7. Le meilleur feeling du monde : se frotter les yeux sans craindre que son eyeliner ne se répande partout. Sans craindre de briser la courbure ô combien parfaite de ses cils. Sans craindre d’avoir l’air d’un raton laveur. Se frotter les yeux agressivement et conserver la même mine. WOW!

8. Le maquillage est supposément l’ami des femmes qui désirent garder leur teint de pêche tout en évitant les pattes d’oie comme la peste. Or, le maquillage occasionne un vieillissement prématuré de la peau… N’est-ce pas un paradoxe aberrant?!

9. Quoi de plus décourageant que de retrouver quelques-uns de nos précieux cils fixés sur notre tampon démaquillant ? Le démaquillage excessif conduit nécessairement à une perte de cils. Ainsi, s’abstenir d’appliquer du mascara est synonyme de beaux cils bien fournis. C’est vendeur n’est-ce pas?

10. Ahhh et la dernière et meilleure raison de tourner le dos à mes pinceaux est celle-ci : Ça ne me tente pas! Cet été, je préfère de loin mettre mon énergie ailleurs et je considère perdu le temps passé devant la glace. J’aurai amplement le temps de le faire durant les 300 autres jours de l’année où il fait froid et où le temps est morose.

Voilà, je prends tout simplement un break de barbouillage quotidien. Bien que mes pinceaux se sentent tout à coup délaissés, ce rejet n’est que temporaire. Ils reprendront probablement du service de temps à autre au cours de la saison et en automne. D’ici là, ma crème de jour est suffisante. Courage! Cette pause n’aura que des bienfaits.

Photo: We Heart It

Si vous voulez obtenir un effet soleil instantané sur votre visage, la poudre bronzante est LA solution. Sauf qu’il est très facile de faire un faux pas. En un coup de pinceau, notre peau peut passer de «joli teint hâlé» à «citrouille». Pour un effet bronzé qui semble naturel, il faut savoir ce que l’on fait. J’ai donc préparé pour vous une marche à suivre pour vous faciliter la tâche.

Trop souvent, la poudre bronzante ne passe pas inaperçue. Longtemps, j’ai eu des préjugés face à ce produit cosmétique… (C’est sûr que lorsque les cruches bronzées de téléréalités sortent leur propre ligne de bronzer, ça refroidit les ardeurs – désolée, JWOWW.) Les produits de mauvaise qualité sont trop peu naturels : souvent brillants avec des couleurs pas possibles, ils n’ont aucune nuance et s’adaptent mal aux pigments de la peau.

Bien choisir

Si vous tenez ABSOLUMENT à votre look soleil, investissez. Le meilleur choix : la poudre bronzante sans paillettes et sans nacre. Choisissez une palette à plusieurs nuances (dégradés) qui se rapproche le plus possible de votre teint naturel. Il est primordial de s’assurer qu’elle ne soit pas trop foncée

  • Pour les peaux pâles, orientez-vous vers les tons miel et sable.
  • Pour les peaux olive et les teints moyens, choisissez les teintes caramel.
  • Pour les peaux foncées, les nuances chocolat sont toutes indiquées.

Comme chaque peau est unique, consultez une cosméticienne (présente dans toutes les pharmacies) pour valider votre choix.

Bien appliquer

Assurez-vous d’être dans un endroit suffisamment éclairé. Utilisez la brosse incluse dans le boitier ou un pinceau à blush taillé en biseau. Ne mettez pas trop de poudre sur l’outil choisi – mieux vaut en ajouter qu’en enlever. Le mot d’ordre : MODÉRATION.

Étape 1 : Appliquez du cache-cerne et une BB crème (ou votre fond de teint liquide habituel).
Étape 2 : Avec la technique «bouche de poisson», appliquez une légère couche de poudre dans le creux des joues.
Étape 3 : Souriez sans les dents et balayez vos joues avec la même poudre, sans en ajouter sur la brosse. Si votre front est dégagé, vous pouvez poursuivre le mouvement jusqu’aux tempes.
Étape 4 : Ajoutez un peu de poudre sur la brosse et appliquez sous la mâchoire ainsi que sur la partie centrale du cou.
Étape 5 : Sans ajouter de nouvelle poudre, effleurez vos paupières mobiles avec votre pinceau. Attention de ne pas dépasser.
Étape 6 : Appliquez un mascara noir et un gloss discret. (Les tons de corail sont tendances cet été!)

Voilà, votre teint soleil est parfaitement simulé!

Photo: We Heart It

Au cours du secondaire, en tant que fille, notre routine beauté occupe graduellement un bloc pas mal plus important dans notre horaire. On commence à se faire dire que se beurrer la face de crème Aveeno quand notre peau craque en sortant de la douche, c’est vraiment pas assez : il faut nettoyer, exfolier, tonifier, hydrater et répéter. Ensuite, on fait nos premières expérimentations – parfois catastrophiques, malgré les millions de tutoriels Youtube visionnés – avec le maquillage. Pour certaines, ça devient des produits pour les occasions spéciales, pour d’autres, une véritable drogue.

Ces filles-là, elles ont souvent le même discours. Nous l’avons tous entendu, le fameux «Ça m’aide à me sentir belle!» Perso, je pense que si ta confiance est directement proportionnelle à la quantité de cosmétiques que tu as slappée sur ta face, il y a un p’tit problème, la grande. Le maquillage, sauveur de l’estime de soi? I think NOT.

Pas une femme sur Terre n’est née avec la combinaison parfaite de cils fournis, peau de pêche, lèvres pulpeuses et autres numéros gagnants à la loterie de la beauté conventionnelle. Pourtant, nous sommes toutes obsédées par l’idée d’être imparfaites. Ça en est à un point tel qu’une star qui OSE s’afficher démaquillée peut suffire à faire la une des magazines qu’on ne peut pas s’empêcher de checker en attendant à la caisse.

Que dire de ces femmes qui se défendent en affirmant que le maquillage est un art et qu’il leur permet donc d’exprimer rien de moins que leur créativité? Pour l’application du maquillage, OK. Son port, par contre… disons que ça envoie un tout autre message. Prenons le gloss par exemple. À bien y réfléchir, l’effet de lèvres mouillées qu’il crée évoque quoi au juste…? Ihlala! Passons à la question suivante. Si le maquillage est tout simplement un art, nul besoin de sourciller quand une fillette de 8 ans rocke le look «eyeliner version panda» : elle développe son côté créatif! Et les gars, eux? Pourquoi ils ne joignent pas notre partie de plaisir?

C’est triste à dire, mais le maquillage est communément perçu comme une stratégie de séduction, un acquiescement à se faire sexualiser. C’est ce qui suscite autant d’effroi chez les musulmanes qui retournent la pareille aux Occidentales lorsqu’elles les accusent de se soumettre à l’homme en portant le voile.

Le rouge à lèvres, arme d’oppression massive? Ce serait une méchante longue histoire d’esclavage. Les premières formes de cosmétiques remontent à l’Égypte ancienne – Duh! on l’sait ben, Cléopâtre était chix dans Astérix et Obélix – , il y en avait jusqu’en Grèce Antique et même dans l’Empire romain. De la farine à la craie, en passant par la poudre de riz et les blancs d’œufs, les femmes mettaient leur santé en péril dans la quête d’une peau parfaite. Il y a même eu des cas de paralysie musculaire et de décès à cause du mélange toxique à base de plomb que les femmes appliquaient tout juste avant l’époque victorienne. Comme quoi ça peut aller loin, une fille soumise à un idéal hors de portée.

Pour venir à la rescousse de notre confiance en nous, bien des garçons clament haut et fort nous préférer au naturel. Le hic, c’est que ces gars-là s’imaginent que JLo est née avec la peau qui scintille. De toute façon, qu’est-ce qui leur dit que c’est pour eux qu’on flambe des centaines de dollars chez Sephora? – Pis nous? Si on s’aime pas au naturel?

En ce beau monde de consommation, ça fait l’affaire des industries qu’on soit insécures. On nous pousse à rejeter notre propre apparence pour ensuite nous vendre des moyens de contrôler quel visage on présente en public. C’est censé «accentuer ce qu’on a déjà». Ah ouin? On applique la même logique pour les talons aiguilles, les gaines, l’épilation, les brassières rembourrées, la liposuccion et les «bleachages» d’anus?

Photo: Flickr Commons

Le 28 mai 2014, on dit ciao au fond de teint et au mascara et hola à un visage complètement naturel. Allez, c’est la Journée sans maquillage et, en plus, ça vous permet d’alléger la routine matinale donc de passer un peu plus de temps au lit. Pas pire comme argument, hein?

«Moi je ne me regarderai pas dans le miroir pis que j’en vois pas un prendre une photo de moi!» Come on. Le but de cette journée, c’est de vous prouver que vous êtes belles sans artifice. Prenez le temps de vous regarder en face — on ne le fait tellement pas assez.

Aucun fond de teint, aucun gloss, ni mascara ne pourra remplacer l’éclat naturel de votre visage. Aucun filtre Instagram ne pourra y arriver non plus. Tout part de vous : si vous vous trouvez jolies, les autres feront de même. Il n’y a pas plus attirant qu’une femme qui dégage une confiance inébranlable.

C’est la cinquième année déjà que le mouvement de la Journée sans maquillage a lieu et le tout est promu par des médias tels que Canal Vie, Elle Québec, Vrak.TV et Rouge FM. Pour une troisième année consécutive, Marie Plourde en est la porte-parole et invite d’autres stars québécoises à y prendre part.

Marina Orsini, Chantal Lacroix et Anne-Marie Cadieux sont passées devant la caméra pour réaliser une entrevue individuelle avec la porte-parole ainsi que pour prendre la pose pour un shooting photo pour le magazine Elle Québec. Lever le voile sur ce qu’est la vraie beauté et l’acceptation de soi, voilà ce qu’elles veulent transmettre. Retrouvez les capsules ici. Ça en vaut vraiment la peine!

«Elles promouvoient la Journée sans maquillage où on se dit être au naturel complètement, mais leurs cheveux sont teints et bien placés, leurs dents blanchies et elles ont des manucures fraîchement faites. Moi je trouve ça ridicule», dit ma Maman. Aaaaaah ma mère. OK, je lui accorde un demi-point là-dessus.

C’est vrai qu’on n’est pas complètement au naturel. Tout de même, ça fait du bien de prendre une journée dans l’année pour se rappeler qu’on n’a pas besoin de se mettre deux pouces de fond de teint sur le visage avec une méga ligne de eyeliner sur les paupières pour être belle. Si une journée dans l’année peut nous permettre de se dire que l’apparence physique ne compte pas plus que ce qu’on est à l’intérieur, j’y adhère volontiers!

L’occasion pour les filles de se prouver qu’elles sont belles sans maquillage, aussi l’occasion parfaite pour les garçons de leur dire qu’elles sont belles au naturel. En passant les boys, n’hésitez pas à le dire : vous recevrez en retour le plus beau des sourires!

Photo: Facebook

Les problèmes de peau grasse ne sont pas rares. Et que dire de cette infernale zone T (soit le front, le nez et le menton), connue pour représenter les endroits les plus gras du visage. Aujourd’hui, on te donne des trucs pour diminuer l’effet luisant et gras pour que ton visage en ressorte gagnant!

Le nettoyage

D’abord, tu dois effectuer un bon nettoyage quotidien sur ton visage, c’est-à-dire le laver, l’exfolier et l’hydrater. Opte pour un nettoyant pour peau mixte ou grasse si ta peau est grasse, ou pour un nettoyant pour peau sensible si tu as des rougeurs facilement. Et ne néglige jamais le démaquillant, c’est la clé pour un bon nettoyage! Ensuite, choisis un exfoliant de type lotion pour une utilisation quotidienne, ou de type gommage pour une utilisation hebdomadaire. Et pour l’hydratation, opte pour une lotion hydratante plutôt que pour une crème qui est un corps gras.

L’alimentation

Je ne serai pas la première à te le dire, mais les produits gras et pétillants ne sont pas les chouchous de la peau. Fais attention à cela si tu veux un beau visage sans corps gras! Et de l’eau, de l’eau, de l’eau!

Le maquillage

Mademoiselle, dis maintenant adieu à ton fond de teint en crème! Ta peau grasse n’a pas besoin de cela pour se porter mieux. Peut-être aura-t-elle l’air d’aller mieux esthétiquement, mais ce type de fond de teint bouche les pores de peau. Opte plutôt pour un fond de teint léger ou en poudre qui donnera un beau teint mât en plus de laisser respirer ton visage! Un abus de maquillage aura aussi des dommages pour ta peau. Mise sur la légèreté et le naturel.

Petit truc

Savais-tu que l’ananas est un fruit bénéfique pour la peau grasse? Frotte un petit morceau sur ton visage pour éliminer le gras et y laisser une exquise odeur d’été!

(Source: Journaldesfemmes.com)

Photo: WeHeartIt