halloween

La soirée s’annonce lugubre, le ciel gris surplombe nos têtes et le vent souffle entre nos oreilles. L’ambiance s’assombrit, on pourrait quasiment frémir en regardant le sinistre décor qui envahit l’extérieur. Une chose est bien certaine ; la fête d’Halloween est arrivée. Quoi de mieux que de s’offrir une petite frousse entre amis pour agrémenter ce climat de frayeur ?

Je vous offre donc mes quatre conseils en matière de films d’horreur afin de pouvoir donner une once d’effroi à votre soirée !

Les inconnus (2007)

Les sursauts seront au rendez-vous.

Plongez-vous dans l’histoire d’un jeune couple qui va passer quelque temps dans une maison éloignée dans un boisé. Ils seront rapidement dérangés par une étrange inconnue… La suite des événements deviendra de plus en plus effrayante pour les amoureux. Coupés de leurs moyens de communications et de fuites, ils seront laissés à eux-mêmes face à des inconnus sans merci…

 

Les griffes de la nuit (1984)

Le classique qui vous empêchera de trouver le sommeil.

Un petit retour en arrière avec le film originel du célèbre Freddy Krueger, aussi bien surnommé « les griffes de la nuit ». En effet, ce personnage, populaire dans le milieu de l’horreur, terrorise les adolescents d’Elm Street. C’est en entrant dans leurs rêves et en profitant de leurs peurs que Fred fait plusieurs victimes. Après ce film, bonne chance pour passer une bonne nuit de sommeil paisible !

 

Possédée (2012)

Une histoire d’exorcisme rocambolesque.

Les objets qui nous entourent peuvent souvent sembler anodins. Le film Possédée nous apprend qu’il ne faut pas sous-estimer les choses qui nous entourent. C’est ce que découvrira la jeune protagoniste, Emily, en achetant une banale boîte dans une vente de garage. La fillette développera un intérêt malsain envers le fameux coffre. Plus encore, l’entité qui se cachait depuis bien longtemps dans la boîte possèdera Emily. Un seul moyen pourra possiblement délivrer la jeune fille ; un exorcisme…

 

Ouija : l’origine du mal (2016)

Une intrigue remplie de péripéties.

S’il y a bien des personnages desquels il faut se méfier dans les films d’horreur, ce sont les enfants. Avec leur petit air innocent et leur pureté sans borne, il est difficile de croire que ces petits anges pourraient devenir diaboliques. Durant l’histoire, la jeune Doris sera sous l’emprise d’une force maléfique qui prendra de plus en plus possession d’elle. Ouija, possession et intrigues invraisemblables ne manqueront pas dans ce film !

 

Si vous cherchez des sensations fortes, à faire peur à vos amis, ou tout simplement quelque chose à faire de votre soirée, et bien vous avez l’embarras du choix avec cette palette de films ! Choisis avec minutie pour vous afin que vous passiez une fête de l’Halloween fantasmagorique ! 😉

L’automne est à nos portes, tout autant que la frénésie de l’Halloween et ses décorations qui envahiront bien vite les entrées de maisons. Depuis (trop) longtemps, y’a comme un méga mouvement ben l’fun où les gens dépècent en surdose des citrouilles pour en faire une pas pire décoration (du moins essayer). Pis là, c’est connu, le 1er novembre, tous ces efforts artisanaux douteux vont directement aux vidanges.

Par contre, cette année, je t’invite à te conscientiser sur le gaspillage en changeant un peu la tradition. Et oui, je te prie de bien vouloir laisser ton appart arborer la beauté des courges dans leur entièreté et tu pourras, une fois l’Halloween terminée, la faire cuire et la réutiliser.

Là, tu vas me dire que j’gâche tes plans de gang-de-filles-qui-tentent-de-fuir-la-déprime-saisonnière, mais non. Surprise, la citrouille comporte plusieurs bienfaits (beaucoup mieux pour ton visage que pour ton estime personnelle de bricoleuse).

En plus d’être riche en potassium et en vitamine A, la citrouille est connue  pour ses vertus apaisante, adoucissante et purifiante. Une fois cuite, elle est parfaite pour les masques beauté. Alors voilà, je te propose deux brillantes idées tirées de Pinterest.

Pour hydrater les cheveux secs et les rendre plus brillants, ça prend:

– 2 tasses de chair de citrouille cuite (purée)

– une cuillère à soupe de miel

– une cuillère à soupe d’huile de coco

-une cuillère à soupe de yogourt nature

T’as juste à mélanger les 4 ingrédients et à répartir le tout uniformément sur ta chevelure. Laisse reposer une vingtaine de minutes et passe tes cheveux au shampoing pour éliminer toute trace de résidus.

Pour hydrater ton visage et le rendre plus lumineux, tu auras besoin de:

– 1/4 tasse de chair de citrouille cuite (en purée)

-1/2  pomme verte (riche en acide naturel, purifiante et exfoliante pour la peau)

– une cuillère à soupe de miel

-une cuillère à soupe de lait (propriété régénératrice)

-une pincée de cannelle (pour augmenter la stimulation sanguine et donner un beau teint)

T’as qu’à peler et couper la pomme, pour ensuite l’ajouter au mélangeur avec tous les autres ingrédients. Lorsque la consistance est homogène et lisse, il suffit de l’étendre sur ton visage 15 minutes. Il ne reste plus qu’à retirer le masque avec une débarbouillette d’eau tiède.

Allez fille, c’est maintenant le temps de prouver à quel point t’es une bonne citoyenne, tout en exhibant fièrement des cheveux et un teint de rêve (rien de moins, ok).

Source photo : weheartit.com

Ca paraît peut être pas avec la neige qui tombe depuis quelques temps, mais c’est bientôt l’Halloween! Fouillez-moi pourquoi, cette année je ressens une certaine tristesse à enfiler un déguisement seulement pour danser et me faire renverser d’la bière dessus de la part d’une Princesse Peach qui a un peu trop bu. Honnêtement, j’aurais ben le goût de revenir en arrière, et de chanter aux portes afin d’obtenir des smarties, des sour patch pis tous mes bonbons préférés.

Quoi qu’il en soit, même si je me déguisais en sorcière, il est malheureusement impossible de reculer dans le temps. J’ai donc trouver des alternatives afin de me faire revivre la  belle magie d’Halloween d’autrefois.

1- Faire des recettes thématiques.

Considérant que j’ai pas d’enfant, ca peut paraître un peu bizarre. Mais bon, je suis certaine que mon amoureux et mes amies vont se réjouir quand ils vont voir que leurs biscuits habituels ont été remplacés par des brownies en forme de fantôme. Pas d’âge pour apprécier les p’tits détails.

2- Faire des cocktails thématiques.

Quand tu vas arriver dans le predrink de ton party d’Halloween, fais rire ta gang en buvant du sang de dragon au lieu de ton eternel vin rouge. Sérieux, Pinterest regorge de recettes les plus originales les unes que les autres.

3- Te déguiser en ce que tu aurais donc ben voulu être.

C’est ce que je préfère le plus dans l’Halloween! Une année je me crois dans les années 80, l’année d’après je suis dans un royaume. Ca fait du bien de décrocher un peu.

4- Construire des déguisements.

Parce que dans la vraie histoire, le p’tit chaperon rouge a une jupe qui lui arrive pas mal plus bas que celle que les magasin vendent. Pis en plus, en faisant ton déguisement par toi-même, tu vas passer d’autres journées à préparer. Alors, ton Halloween ne durera pas seulement une journée.

5- Compenser le manque de bonbon..

Ta session est clairement trop pénible pour vivre sans bonbon. Heureusement, le premier novembre tout est réduit! C’est le moment parfait pour faire des provisions pour le prochain mois.. ou la prochaine année.

6-Décorer.

Pourquoi pas? En plus tu peux profiter des fausses araignées pour faire peur à tes colocataires! (filme-les tant qu’à y être.)

7- Faire un meurtre et mystère.

Ok. C’est tellement une des choses les plus fun. On oublie souvent cette alternative, mais être déguisé à la base c’est cool. Mais jouer la comédie de ton personnage, c’est encore plus trippant!

8- Ou un party déguisé.

Si tu doutes de ta  capacité à garder le secret concernant ton identité d’assassin, celui-ci est peut- être mieux pour toi.

9- Traîner des bonbons avec toi

À tous les Halloween, je me promène avec des bonbons avec moi pour donner aux enfants que je croise. Pourquoi attendre qu’ils viennent cogner?

Voilà. Retrouve l’enfant en toi !

Ça y est, c’est la panique à bord! Ton party d’Halloween est dans quelques jours, si ce n’est pas quelques heures, et tu n’as toujours pas choisi ton costume. En plus d’avoir un budget serré et aucune envie de débourser 75$ sur un costume déjà tout fait, le temps commence à manquer. Et pas question de porter un costume d’infirmière sexy ou de catwoman moulant. Ok, inspire, expire. Voici cinq suggestions de costumes rapides, facilement réalisables et originaux qui pourraient te sauver la peau.

1. Trouver Charlie

Définitivement le plus simple d’entre tous et le plus facilement adaptable. Il suffit de combiner un haut rayé rouge et blanc, une jupe ou un jean bleu, une tuque rouge, blanche ou rayée, des lunettes, des souliers au choix, et voilà!

charlie2. La fraise

Pourquoi pas être un fruit pour l’Halloween? Exit la traditionnelle citrouille (oui, c’est un fruit!), le costume de fraise est tellement plus alléchant et cute! Pour ce faire, il suffit d’avoir sous la main une robe (ou un t-shirt) rouge, de la peinture à tissu blanche, un serre-tête et du carton. Un peu de peinture et du bricolage peut faire une merveille de costume en plus d’être beau, bon et pas cher!

fraise

3. La touriste

C’est le temps de sortir les bas dans les sandales, les vieilles chemises hawaïennes et les sacs bananes! Le costume de touriste est plutôt facile à réaliser. Si ce n’est pas en fouillant dans les vieux vêtements de papa/maman que vous trouverez vos items, ce sera à la friperie la plus proche. Laissez aller votre imagination!

touriste

4. La folle aux chats

De loin le plus hilarant à mon humble avis, le costume de folle aux chats est complètement déjanté et tout à fait accessible. Quelques peluches de chat accrochées à une une robe de chambre, un t-shirt quétaine, des lunettes et des bigoudis dans les cheveux sont des éléments importants pour créer ce super costume. En plus d’être originale, vous en ferez certainement rire plus d’un!

folle

5. La fleur de douche

Aussi appelé la «loofah» par nos cousins états-uniens, la fleur de douche peut être un costume très amusant à fabriquer et à porter. J’ai personnellement opté pour ce choix cette année et j’ai conçu mon costume en me basant sur cette vidéo de LaurDIY qui explique très bien comment faire. Accessoirisé avec un chapeau de douche ou un canard en plastique sur un serre-tête, c’est parfait!

loofahhhh

Joyeuse Halloween et passez une excellente, sécuritaire et amusante soirée!

Photos: We Heart It

Mon petit doigt me dit que tu es en train de planifier ton costume pour l’Halloween. Je t’écris donc par mesure préventive. Ouais, je suis là pour t’éviter de faire un faux pas vestimentaire. Je sais, je sais : Jean Airoldi, sors de ce corps. Cependant,  mes contraventions ne punissent pas le style, mais bien le racisme.

OK. Là, tu te demandes sûrement comment j’ai pu sauter de l’Halloween au racisme. Le lien s’explique grâce à un phénomène méconnu, mais bien présent dans notre p’tite routine : l’appropriation culturelle.

À ne pas confondre avec un échange culturel, c’est ce qui se produit lorsqu’une majorité ethnique, sans prendre en considération l’histoire derrière certaines coutumes étrangères, s’en empare. Ces «emprunts», on y assiste au quotidien : le twerking de Miley Cyrus, la mode des mocassins, des Blancs avec des dreadlocks, des kimonos en guise de robes de chambre.

«Ben voyons! Faut ben vivre un moment donné, c’est juste enrichissant!»

Prendre le crédit pour une identité qui n’est pas sienne, c’est du vol au même titre que le plagiat. On commercialise l’exotisme en lançant des lignes de bobettes avec des motifs navajos par exemple. L’industrie de la mode fait des profits sur le dos des traditions amérindiennes tout en les associant à des sous-vêtements. Ça dénature carrément la culture et sans compréhension adéquate, ça peut rapidement virer au sacrilège pour les pratiques à portée religieuse. Sans compter que des stéréotypes négatifs peuvent être renforcés. Le pire dans tout ça – tu l’auras deviné — : les plus grands coupables d’appropriation culturelle sont les Blancs. On fausse la conception collective de cultures qui peinent déjà à survivre par la faute de nos ancêtres. Le colonialisme n’a donc pas réussi à inspirer la délicatesse.

Tu comprends maintenant pourquoi je collerai une contravention à quiconque se pointe le 31 octobre en costume de geishas sexy, de Mexicains avec le kit moustache-poncho-sombrero-maracas ou de terroriste musulman.

Pas de panique. Il y a une marche à suivre.
Susan Scafidi, enseignante en droit à l’Université de Fordham et spécialiste des implications légales de l’appropriation culturelle, a élaboré la technique des 3S :

  1. SOURCE

T’es-tu procuré ton capteur de rêve auprès d’un artisan autochtone ou au Dollarama?

  1. SIGNIFICATION

Est-ce que tu es consciente du caractère cérémonial de ton maquillage de la fête des Morts? Y rends-tu hommage?

  1. SIMILARITÉ

Ton cours de yoga est-il conforme aux racines spirituelles de la pratique? Est-ce plutôt une séance d’entraînement ayant pour but de perdre du poids sur des beats électro?

Photo: Wikimedia Commons