évènement mode

Après un an d’absence, la 3e édition de l’Événement mode s’est déroulée le 25 mars dernier grâce à Anabelle St -Pierre et Maude Laroche du Cégep de Jonquière. Elles ont eu l’initiative de s’impliquer dans leur milieu scolaire afin d’acquérir de l’expérience en organisation d’événements. Désormais, elles aimeraient passer le flambeau aux étudiants de première année collégiale pour l’an prochain.

L’événement mode n’aurait pu avoir lieu sans l’implication d’Anabelle et Maude, mais aussi l’aide de leurs comités, composés de Frédérique Allard, Matilde Delbrassine, Annabelle Maheu et Alison Giguère. La somme amassée lors de cette soirée sera remise à la fondation Véro & Louis, qui finance la construction d’une première maison adaptée pour les adultes autistes âgées de 21 ans et plus.

La soirée a commencé par un cocktail de bienvenue qui donnait l’eau à la bouche ! Des petits gâteaux, un bar à bonbon et un cidre de pomme, rien de mieux pour bien débuter la soirée. À 19h30, les portes de la salle François-Brassard se sont ouvertes pour laisser place au défilé. Je ne peux m’empêcher de souligner l’incroyable travail des animateurs, qui nous ont fait rire et qui nous ont surpris avec leurs tenues telles qu’une robe ou tout simplement, en caleçon… Il fallait y être pour comprendre !

Le défilé s’est déroulé sous forme de chorégraphies de danse. Elles ont été conçues par Megan Ouellet Lamontagne, Gabrielle Savard-Dion, Patricia Roussel-Boivin, Noémie Tremblay et Frédérique Marcoux. J’ai apprécié le concept puisque ça nous permettait de bien examiner les tenues sur tous les angles et les chorégraphies étaient vraiment magnifiques. J’ai également aimé qu’il y ait autant d’étudiants qui se soient impliqués pour jouer le rôle d’un mannequin d’un jour. Les étudiants étaient habillés par les magasins Homies, Amnésia, Sirens, Vincent d’Amérique, Suzy Shiers, RW & CO, Maison de Quartier, Cendrillon en folie, Boutique Marie-Josée et Mode Choc. De plus, j’ai été surprise du travail des gars qui ont dansé sans gêne et avec un grand sourire. La chorégraphie des hommes torse nu a également beaucoup fait réagir la salle !

La somme amassée sera confirmée sous peu, mais selon la vente de billet, elles ont dépassé leurs attentes ! Désormais, serez-vous ceux qui prendront le flambeau ? Maude Laroche et son équipe demeureront disponibles pour soutenir les premières années qui désireront s’impliquer dans cette belle aventure pour la prochaine édition !

Crédit photo : David-André Coronel

Jeune et dynamique, Olivia Beaulieu s’est impliquée dans l’Événement mode du cégep de Jonquière avec une fougue incomparable. Le samedi 22 mars, l’étudiante en conseil et coordination publicitaires a pu exposer ses six ensembles, avec acclamations.

Olivia Beaulieu a commencé la couture à l’âge de 13 ans. Elle a pris des cours et, rapidement, elle s’est découvert une passion. Par temps libre, elle continuait à coudre.

Ce n’est qu’en secondaire cinq qu’elle a vraiment décidé d’exposer son talent. Olivia s’est embarquée dans un projet plus grand que nature. Elle a confectionné 14 robes dans le cadre d’un défilé de mode. Les fonds amassés étaient versés à la Fondation du cancer du sein. Une bien belle raison de s’impliquer!

Et voilà qu’en 2014, elle est de retour sur la scène avec six nouveaux ensembles, tous plus fous les uns des autres. Maude Boutet, Laurie Fortin, Laurence Bégin, Julie Desgagnés, Laetitia Fribourg, et moi-même, Véronique Bissonnette, étions les mannequins choisis par la designer.

«J’ai pensé avoir douze mannequins au départ, mais je me suis rendue compte que ce serait impossible», révèle-t-elle.

photo1-olivia

Par curiosité, je me suis entretenue avec quelques mannequins. Voyons ce qu’elles ont pensé des créations!

Laurie Fortin : «Ma création était à la fois vintage et classique. J’ai vraiment aimé ce qu’elle a créé pour moi.»

photo2-olivia

Maude Boutet : «J’adore tout ce qui est old style, rétro, et Olivia a vraiment su revisiter des classiques à sa manière. Ça a donné un résultat à couper le souffle.»

Laurence Bégin : «Les créations d’Olivia sont à la fois simples et sophistiquées, ce qui les rend si magnifiques! Je n’hésiterais pas à porter ma création dans la vie de tous les jours!»

photo3-olivia

Personnellement, j’ai adoré ma tenue. Je trouvais qu’elle était rafraichissante, éclatée et originale. Elle me rappelait l’été et la plage. D’ailleurs, j’emporterais bien cet ensemble lors de mon prochain voyage!

Heureusement pour la designer, les coûts ont été moindres. En effet, les parents d’Olivia ont contribué à leur façon. Ils lui ont laissé le champ libre… et leur garde-robe. Les vêtements présentés sur scène appartenaient en grande partie à ses parents, et ont été revampés par Olivia.

Les chansons choisies par la designer étaient tirées des années 50-60. Elle voulait que sa musique soit originale et fasse danser les spectateurs.

Finalement, Olivia est bien contente du résultat. «J’ai réussi!», affirme-t-elle avec fierté. Toutefois, côté création, elle ne pense pas s’impliquer dans un autre gros projet. Elle veut continuer à coudre durant ses temps libres, mais sans plus. «C’est trop long pour le résultat!»

Photos: Samuel Brisebois

Depuis octobre, des étudiants du Cégep de Jonquière font des pieds et des mains pour organiser un spectacle au profit de la Société Alzheimer de la Sagamie qui, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, restera marqué dans notre mémoire. C’est sans hésitation que l’on peut clamer haut et fort : mission accomplie!

L’Événement mode, c’est plus qu’un simple défilé. Créé de A à Z par des étudiants motivés, ce défilé est aussi l’occasion de se rassembler pour une bonne cause. Une cause qui touche tout le monde, de près ou de loin. Une cause qui, sans crier gare, entraîne de plus en plus de gens avec elle au grand détriment de leur entourage. Cette cause, c’est l’Alzheimer.

Alzheimer : maladie neurodégénérative incurable qui entraîne la perte progressive et irréversible de la mémoire. Forme la plus fréquente de démence chez l’être humain. Ne touche pas moins de 150 000 personnes au Québec. Conclusion : personne n’est à l’abri.

Fière de tout le chemin parcouru pour arriver à un tel résultat, l’organisatrice de l’événement, Laurence Gagnon, a remercié l’assistance pour son soutien. C’est la gorge nouée et les yeux noyés d’eau qu’elle s’est exprimée : «Il y a quelqu’un en haut qui serait fier!», parlant entre autres de son grand-père emporté par la maladie. C’est sur cette note touchante qu’elle a quitté la scène sous un tonnerre d’applaudissements.

Des styles pour tous les goûts

En ce qui a trait au défilé, les nouvelles collections de boutiques telles que Bedo, Amnesia, Jacob, Vincent d’Amérique et S3 étaient mises de l’avant. Tout le monde y a trouvé son compte puisqu’il y en avait vraiment pour tous les goûts. Du début à la fin, les mannequins et les spectateurs se sont laissé entraîner au rythme de chansons toutes plus entraînantes les unes que les autres. Nos tops modèles saguenéens ont su mettre le feu au cat walk avec leur enthousiasme contagieux et leur attitude de rock stars. De plus, les étudiants François «Renard» Bernier et Olivia Beaulieu ont mis leurs doigts de fée à l’oeuvre en créant des pièces dignes des plus grands magasins de New York.

Bref, l’Événement mode 2014 a été un véritable succès (auquel plusieurs membres de l’équipe de LaCerise.ca ont d’ailleurs eu la chance de participer)!

Photo: Page Facebook de l’Évènement mode 2014