coming out

Tous les jours, nous côtoyons plusieurs dizaines de personnes. On se laisse guider par la façade qu’ils dégagent. On les suit sur les médias sociaux. À force de voir déambuler tous ces gens qui nous entourent, on finit par croire qu’on les connait réellement. Mais c’est totalement faux. On ne connait pratiquement rien de toutes ses personnes qui laissent transparaitre seulement leur côté qu’ils considèrent comme « acceptable ».

 

Tout le monde possède ses petits démons et ses secrets cachés.

 

Dernièrement, je suis allée voir un film au cinéma qui m’a fait réaliser qu’on ne peut pas supposer connaître toutes les personnes qui nous entourent. Il s’intitulait « Avec amour, Simon ».

Simon, un adolescent de dix-sept ans mène la vie classique : il étudie, possède un groupe d’amis, une famille conventionnelle… Mais, ce que son entourage ne sait pas, c’est qu’il porte avec lui un gros secret : il est « gay ». Durant l’histoire, on peut voir Simon qui commence de plus en plus à vouloir dévoiler son secret à ses proches. Par contre, une immense frayeur le tort. Il a peur de leurs réactions et que cet aveu change quelque chose dans leurs relations ; il y aussi la perception qu’auront ceux qui l’entourent comme ses camarades de classe suite à cette vérité qui sortirait.

 

Bref, je ne vais pas en dire davantage sur le film, pour ne pas vous spoiler la suite.

 

Sincèrement, je trouve que ce film montre d’une très belle façon le parcours d’un jeune homme qui ose enfin s’assumer et dévoiler son vrai visage. Il est clair qu’au début Simon possédait des barrières qui l’empêchaient d’être qui il est réellement, car il tentait de cacher une grande partie de ce qui le définit. Ce genre de situation peut se présenter chez n’importe quel individu qui camoufle qui il est vraiment. C’est pourquoi je suis certaine que ce film a rejoint beaucoup de personnes.

 

Assumer certains aspects de notre personnalité, de nos intérêts ou bien de qui on est, c’est parfois vraiment difficile. C’est si facile se faire influencer par notre entourage, par la société. On est confronté à un cadre dans lequel on se sent constamment obligé de rentrer. C’est évident que quand certaines personnes sortent de ce moule, elles se sentent différentes de ce que serait la « conformité ». Le film illustre que, même si Simon a dévoilé son homosexualité, il reste la même personne qu’il était au départ.

 

D’après moi, on pourrait tous apprendre un peu de ce film. Jamais on ne devrait avoir peur de révéler qui on est. Autant minimes que peuvent être les petites incertitudes que nous avons, nous méritons tous d’avoir le pouvoir de s’assumer pleinement sans avoir peur du jugement des autres.

 

Sur ce, je vous suggère ce film qui m’a agréablement surpris. Il m’a amené à réfléchir sur le fait qu’assumer certaines de nos caractéristiques peut être vraiment difficile. C’est une longue quête, de dévoiler qui nous sommes réellement, mais je suis certaine que chaque personne peut y arriver.

 

Crédit photo: © 20th Century Fox

Probablement comme vous, je vois passer un tas de vidéos à toute heure de la journée. Certains me marquent plus que d’autres. Aujourd’hui, la vidéo qui a retenu mon attention à été celle d’une «vlogueuse» américaine que je «follow» depuis un bout : Ingrid Nilsen. La vidéo se nomme «Something I want you to know (Coming out)».

Pssst : Pour voir la vidéo complète, elle est au bas de l’article!

Au début, je croyais que ce n’était pas vrai et que le titre de la vidéo n’était que pour accrocher. Ça s’est avéré être la vidéo la plu vraie, sincère et touchante que j’ai vue depuis un bout à propos de l’homosexualité de la jeune femme. Il faut préciser qu’Ingrid Nilsen, c’est un peu la Alex Fashion Beauty anglophone. Elle parle de maquillage, de tendances, de coiffures et d’elle-même en général. C’est une jeune femme de 26 ans vraiment positive, naturellement agréable, drôle et (on va s’le dire) super jolie. Pour ses millions d’abonné(e)s, il n’a jamais été question de suivre une femme hétérosexuelle ou homosexuelle, quand on y pense!

Dès la première minute de la vidéo, on a les larmes aux yeux avec elle et on ressent un énorme poids tomber de ses épaules lorsqu’elle dit à ses 3 millions d’abonné(e)s Youtube «I’m gay». Tout au long de ladite vidéo, elle aborde les moments marquants axés sur son orientation sexuelle, comme quand et comment elle l’a réalisé, l’environnement dans lequel elle a vécu (qui n’était pas favorable envers l’homosexualité), mais surtout des bienfaits de son acceptation.  Elle parle des nombreuses fois où elle a dû refouler ce qu’elle pensait/ressentait réellement et aussi de cette fameuse fois où elle s’est vidé le coeur en se confiant à une amie en qui elle avait confiance.

Elle continue sa vidéo en parlant du fait qu’elle veut vivre sa vie sans s’excuser de la personne qu’elle est. Qu’elle est fière de la personne qu’elle est.  Elle lance un vent d’espoir pour toute personne qui a de la difficulté avec une partie de soi. Parce qu’il nous arrive toutes et tous de penser que nous sommes seul(e)s dans une situation particulière vécue et que personne ne peut nous comprendre, alors que NON, nous ne sommes jamais seuls. C’est en parlant de ce qui semble être nos faiblesses qu’elles deviendront nos forces. C’est en s’acceptant soi-même que les autres nous accepteront aussi. Comme elle l’a si bien dit : «Nous méritons tous ce qu’il y a de mieux» (gracieuseté moi-même pour la traduction). Ingrid Nilsen a lancé un cri du cœur qui en fera réfléchir plusieurs, je l’espère. Je la remercie d’avoir eu le courage de s’accepter et de donner l’exemple à des millions d’autres personnes.

Photo : Page Facebook