brune aux bleuets

Vous savez cette sensation qui vous gruge l’estomac le jour de votre anniversaire, et qui vous fait baver de désir devant ce gargantuesque gâteau triple chocolat extra-crémage ? Vous l’attendez impatiemment assis au bout de votre chaise avec les yeux gros comme une souris dans le fond d’une chaudière neuve (note: être énervé à l’extrême, impressionné) et puis, finalement, on le dépose devant vous. La pâtisserie chocolatée a pris l’apparence d’une substance jaune et visqueuse. Ben oui, un Jell-O au citron avec une chandelle. Bref, ce sentiment de déception devant des attentes trop élevées, on l’a ressenti hier soir, au Défilé Coiffure du Bistrot du Fjord, organisé par Emmanuelle Tremblay alias Brune aux Bleuets en collaboration avec le coiffeur Francis Bouchard  

En tournant le coin de la rue Saint-Thomas, une petite cabane en bois rond mal éclairée s’est dessinée sous les phares de la voiture présidentielle (Merci Jacob Cassidy, président d’ATM) que l’on conduisait. Surprise! Nous qui nous attendions à un palace digne d’Aladin… Gênées d’avoir enfilé nos belles robes de soirée pour un endroit qui méritait une simple paire de jeans, nous entrons à reculons. Devant nos yeux, un éclairage tamisé, des jeux de lumière égayants et quelques groupes d’amis rassemblés autour d’une «p’tite frette».

Y’est où le caviar?

Or, l’ambiance est intime et conviviale : le Bistrot du Fjord de Chicoutimi, on vote oui pour ceux qui désirent revamper leur dimanche soir. Une petite pause de Julie Snyder au Banquier, ça ne fait pas de tort.

Une zone selfie est à la disposition des invités afin d’immortaliser le moment en attendant l’arrivée sur scène des mannequins. Une idée intéressante et originale : dommage que notre inconfort à l’égard de nos tenues nous ait contraintes à rester assises…

Le défilé est prévu pour 21 h. Nous prenons donc soin d’arriver d’avance par souci de ne rien manquer.

Ce soir-là, la seule chose qu’on ait manquée, c’est Julie Snyder pis ses valises…

21h40 : The show (enfin) begins! Sur le cat walk, des mannequins de tous genres défilent. Il y en a pour tous les goûts. Des coiffures extravagantes et d’autres plus classiques ornent les têtes du garçon et des filles. L’ajout d’accessoires dorés tels un amas d’épingles à cheveux et des brillants décorent les chevelures. Ces Tyra Banks d’un soir en mettent plein la vue et permettent au public de bien distinguer les détails de leur coiffure en paradant entre les tables.

21h44 : The show (déjà) ends! Une si longue attente pour un défilé aussi long qu’une chanson. C’est donc sur notre appétit que nous avons repris le chemin du retour, le chauffage dans le plafond parce qu’il fait «frette».

Finalement, le Jell-O au citron c’est ben bon, mais en recevoir un c’est fâchant quand tu baves à l’idée d’un gâteau triple chocolat extra-crémage…

Photo: Ève-Marie Fournier

Le Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean a donné le coup d’envoi de la première édition du «rendez-vous féminin par excellence», vendredi, au centre des congrès Delta. Un début de salon qui promet!

Annoncé en grandes pompes dans les médias, le Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean voit enfin le jour et la gent féminine a répondu à l’appel. Dès l’ouverture du salon à 14h, les visiteuses vont et viennent en petits et grands groupes afin de découvrir les nombreux kiosques et stations participatives. Au total, plus de 70 exposants prennent part à l’événement «créé par des femmes, pour des femmes».

Pour la première journée de sa première édition, le Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne fait pas les choses à moitié en ce qui a trait à sa programmation. Dans l’après-midi seulement, la scène principale accueille deux entrevues et une table ronde (animées par des journalistes de LaCerise.ca!), suivies par des prestations de Studio Danse et Salsa Nueva.

Bars

Bijoux, coiffure, maquillage, bonbons… Quoi demander de plus?

Ultraviolet

Le kiosque de la boutique Ultraviolet propose de pédaler… pour un smoothie!

max riverin

Artiste originaire de la région, Maxime Riverin crée des oeuvres d’art sur le corps humain grâce au «body painting». D’ailleurs, tu peux retrouver notre entrevue avec lui ici!

Bienvenue aux femmes!

La soirée d’ouverture du Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean débute avec un 5 à 7 au Salon Rouge, suivi du mot de bienvenue de la présidente d’honneur, Nadja, sur la scène principale. Le discours de la chanteuse saguenéenne est bref, mais va à l’essentiel en rappelant l’importance de célébrer la femme et ses passions sous toutes ses formes. Nadja mentionne également l’unicité du salon régional. «J’ai déjà visité d’autres salons de la femme, mais ici, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on a de quoi êtres fières», déclare-t-elle.

nadja

La présidente d’honneur Nadja en compagnie des animatrices de la soirée, Maude Boutet et Catherine Paquette.

Le moment fort de la soirée : le défilé de mode d’Emmanuelle Tremblay, alias Brune aux bleuets. L’étudiante en marketing passionnée de mode revisite les tendances printanières à sa façon. Ses mannequins défilent dans une ambiance dynamique et glamour, habillées par des boutiques telles que Sirens, Smart Set, Jacob, RW &Co., Homie’s, Boutique Marie-Josée, Ardene, et même Optik Maltais, pour les lunettes. De l’inspiration pour les femmes de tous les styles, juste à temps pour la nouvelle saison!

Brune aux bleuets 01

Brune aux bleuets --

Emmanuelle Tremblay, alias Brune aux bleuets, après son défilé.

Le Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean se poursuit jusqu’à dimanche. Un événement à ne pas manquer!

Photos: Julie Levasseur