application

La chaleur est enfin là, le soleil est sorti de sa cachette. On peut dire que l’été est enfin arrivé! C’est la saison parfaite pour chausser nos souliers de course et parcourir quelques kilomètres.

Oui, t’aimerais ben ça aller courir. Tu les trouves forts, ceux que tu vois passer près de chez toi. T’aimerais ça, faire comme eux, mais tu manques de motivation? Voici the app qui pourrait bien t’aider à la ramener.

Zombies, Run!

J’avais hâte à l’été juste pour pouvoir commencer à l’utiliser à sa pleine capacité. Oui, elle fonctionne aussi sur un tapis roulant, mais elle propose plus d’options en plein air. L’application ne te force pas à emprunter tel ou tel trajet, tu peux continuer à aller à ta propre vitesse. Elle te propose toutefois une ambiance dynamique et pour le moins différente.

Le monde est dévasté par les zombies et toi, tu es celui qui peut faire survivre le petit village d’Abel Township. Après avoir vécu quelques temps dans la nature en solo, tu découvres ce regroupement d’humains et ils te mettent à la tâche : tu deviens coureur, ton but est de ramener des objets à la base. Les missions se succèdent, plusieurs saisons sont déjà disponibles.

Tu pars ta course, l’histoire défile dans tes écouteurs. Entre les messages de l’application, ta musique te permet de garder le rythme. Mais le meilleur est à suivre. Au bout d’un moment, les zombies apparaissent. Tu les entends bien, ils s’approchent. Pour les faire s’éloigner, tu dois aller plus vite. C’est motivant, parfait pour des entraînements en intervalles.

Ta course est terminée, mais pas l’utilisation de l’application. Tu peux suivre le trajet que tu as effectué sur une carte, écouter la radio de la ville ou encore faire des améliorations au village. L’application propose des plans d’entraînements pour diverses distances et te permet de garder une trace de toutes les courses que tu as effectuées depuis que tu l’utilises. Une version payante est disponible pour ceux qui le désirent, elle offre un plus grand éventail d’options (mais, même avec la version gratuite, tu en auras pour un bon moment avant de t’ennuyer!).

En bref, un must pour les amateurs de Walking Dead.

Source : www.pexels.com

Tes économies ramassées lors de l’été dernier ont fondu à vue d’œil, tes études coûtent cher et l’achat des cadeaux de Noël a donné des cauchemars à ton portefeuille ? Bref, tu as clairement besoin d’un peu d’argent de poche, mais trouver un emploi n’est pas si simple… Première étape : Ferme ton livre de bricolage en bâtons de popsicle (de toute façon, tes proches n’apprécieront pas autant qu’ils te le diront, politesse oblige tsé). Deuxième étape : Lis cet article pour te renseigner davantage sur un site qui pourrait régler tes problèmes financiers : EZJobSolution.

Ce site vient surtout en aide aux jeunes à la recherche d’emploi, mais aussi aux PME (petites et moyennes entreprises) qui se cherchent des travailleurs. En quelques clics, tu peux te créer un compte sur le site et dès la confirmation de ton inscription, tu as accès à tous les emplois qui sont offerts par les employeurs membres d’EZJob dans ta région. Tu peux ajouter une photo professionnelle de toi à ton profil, ton CV et même une vidéo promotionnelle où tu peux te filmer pour démontrer tes nommmmmbreuses compétences. Ensuite, tu peux postuler aux emplois auxquels tu t’intéresses et qui sont disponibles dans ta région. L’employeur pourra te contacter s’il est intéressé par ton profil. Ceux-ci peuvent aussi fouiller dans la base de données complète des chercheurs d’emplois et entrer en contact avec certains d’entre eux, sans qu’ils aient pour autant postulé pour leur offre d’emploi. Tu pourrais donc avoir une belle surprise sans l’avoir demandée ! C’est simple et facile comme tout !

 

Petits hics : Il faut préciser que ce ne sont pas tous les commerces du Québec qui seront sur le site, puisque l’employeur doit s’inscrire lui-même sur EZJob pour afficher son nom aux employeurs. Aussi, les fondateurs étant originaires des Laurentides, la majorité des emplois offerts sont concentrés dans cette région du Québec pour l’instant. Mais c’est en lui donnant une chance qu’on peut l’aider à progresser. De toute façon, ça ne coûte rien d’essayer !

 

Rien ne garantit qu’avec cette solution, tu te trouveras un emploi après Noël, mais une chose est sûre, aller jeter un coup d’œil ne peut pas te nuire dans ta recherche. Et pourquoi pas t’inscrire, un coup parti ? Si ça t’intéresse :

http://www.ezjobsolution.com/

Je ne suis pas une grande coureuse, je suis plutôt une coureuse du dimanche, mais j’aime courir et cette année, j’ai décidé de repousser mes limites et de m’entrainer plus sérieusement afin de réussir un 5km.

Cependant, même avec toute la bonne volonté du monde, je dois dire que c’est parfois difficile d’être assidue et constante dans son entrainement, surtout quand il pleut ou quand il fait moins mille dehors! J’avais besoin de quelque chose pour me motiver, aussi enfantin que cela puisse paraitre. Je me suis donc tourné vers la technologie pour m’aider un peu.

Tout d’abord, j’avais besoin d’une application qui me fournirait un plan d’entrainement adapté à ma condition physique et à mon but, soit courir 5 km avant l’hiver. J’en ai essayé quelques unes, mais ma favorite reste sans aucun doute 5k Runner, disponible sur Google Play et Apple Store.

0B0cHmFDVKcOMVzNuWWVtWGFhUkE=w1488-h819-k-iv1.jpg

Son seul point faible, c’est qu’elle n’est pas entièrement gratuite. En fait, on peut obtenir les 5 premiers entrainements gratuitement, question d’essayer et de voir si ça nous convient, mais on doit payer environ 3$ pour obtenir la version complète de l’appli.

En dehors de ça, c’est une application extrêmement bien faite, je l’adore! On peut écouter notre musique tout en laissant l’appli ouverte pour suivre notre progression. Tout au long de notre entrainement, il y a une charmante dame qui nous encourage ( en anglais seulement, désolé ) et qui nous indique quand courir et quand marcher. Elle nous avertie même à la moitié du trajet ! Au début, j’avais peur que se soit dérangeant, mais pas du tout. C’est même très utile, puisqu’on a pas à compter nos intervalles, à vérifier notre temps ou à calculer quoique ce soit.

Mon côté enfant est amplement satisfait avec cette application car, plus on s’entraine assidument, plus on gagne de badges, de médailles. Qui n’a jamais rêvé de collectionner les médailles ? De plus, on peut revoir l’itinéraire, le temps et le nombre de calories brûlées pour chaque course en deux ou trois clics seulement. C’est toujours agréable d’avoir accès à notre progression!

En quelques mots, c’est une application ultra simple d’utilisation que je recommande à tous ceux qui sont débutants, comme moi. Pour les plus avancés, il y a aussi la version 10K Runner et si vous n’êtes pas très course, je vous invite à aller voir toutes les autres applications sportives de FITNESS22. Il y en a pour tous les goûts!

Sources photos : photo 1 & photo 2

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que lorsque vient le temps de s’acheter un nouveau rouge à lèvre ou un nouveau blush, l’activité peut se révéler être une vraie time consuming activity. Les questionnements n’en finissent plus et, on va se le dire, avec nos trains de vie actifs, on a pas de temps à perdre avec ça! Voici donc une application fraîchement disponible sur la plateforme iOS des créateurs de L’Oréal : «Makeup Genius»! Je vous jure, elle rend la tâche d’acheter du maquillage un vrai jeu d’enfant.

Qu’est-ce que c’est, «Makeup Genius»? C’est une application qui permet de tester les produits de la marque L’Oréal sur nous-mêmes, afin de voir s’ils nous conviennent ou non. Avec sa technologie assez avancée pour une simple application, on peut voir son visage de façon très réaliste recouvert des nouveaux produits de la marque. On peut même créer de nouveaux looks ou encore essayer les looks qui sont déjà proposés par les artistes maquilleurs de renommée.

C’est vraiment facile à utiliser : on ne fait que cadrer l’appareil photo de notre téléphone sur nous quelques secondes et le tour est joué! On a l’air d’une star en un simple clic! On peut également décider des produits que nous mettons individuellement ou encore créer un nouveau look en combinant n’importe quel produit de la marque. Si on possède déjà des produits L’Oréal, il est possible de scanner le code-barre pour que le produit en question apparaisse sur nous et, ainsi, qu’on puisse l’agencer avec d’autres produits.

Il y a encore plus que nous pouvons faire avec ce petit bijou, comme prendre des leçons de maquillage, bénéficier des trucs et des conseils  de pro afin de créer le look parfait et perfectionner notre art, etc. Bref, il y en a pour tous les goûts et tous les styles! C’est facile et rapide et, lorsque viendra le temps d’acheter du maquillage, vous saurez déjà ce que vous voudrez vous procurer! Un incontournable pour les filles qui raffolent des cosmétiques.

Photo : WeHeartIt

Il y a quelques semaines, ma cousine m’a fait part d’une découverte qui venait de révolutionner sa vie : l’application pour iPhone et site web Good Guide. Sans perdre une minute, j’ai, moi aussi, introduit cette ressource dans mon quotidien.

20150414_SarahLarouche_GoodGuide2-2

Good Guide attribue à plus de 250 000 produits de tous genres une note de un à dix, selon des critères sociaux, de santé et d’environnement. Plus le produit à l’étude est nocif pour la santé et a un impact négatif pour l’environnement ou que l’entreprise n’offre pas de bonnes conditions à ses employés, plus la note qui lui sera attribuée est faible. En cliquant sur un produit, il est possible de voir dans quelle catégorie il perd des points ou, au contraire, en gagne. Nous avons également accès aux certifications et à la liste d’ingrédients. Si un ingrédient est nocif, une annotation le précisera.

En utilisant Good Guide, j’ai pris conscience de l’impact, positif ou négatif, qu’ont les produits dont je me sers au quotidien. J’ai souvent l’impression de recevoir un coup de poing en plein visage. Par exemple, j’ai découvert que mon shampooing à l’huile de morocco (ça sent TELLEMENT bon!) n’a que 3,9 points sur 10 (!!!!), ce qui est très, très peu! En lisant davantage, j’ai appris que les droits des travailleurs de cette compagnie sont quasi bafoués, puisque la note est de 4/10. Croyez-moi, c’est fini entre mon shampooing et moi! La prochaine fois, j’opterai pour un shampooing biologique fabriqué par une entreprise qui respecte un certain code d’éthique.

Depuis que j’emploie Good Guide, j’ai carrément changé ma trousse de produits de beauté et mon garde-manger. J’ai d’ailleurs beaucoup réfléchi sur la question de consommation globale. Effectivement, notre relation avec la consommation est très étroite : on achète sans cesse. Utiles ou pas, sans trop se poser de questions, on achète des tas de produits qui nous passent sous la main. C’est très déplorable, d’autant plus que de nombreux de ces produits ne sont pas correct sur le plan moral. Je suis désormais beaucoup plus tentée par les produits biologiques et équitables. C’est meilleur pour moi, mais aussi pour la planète. Je serais folle de m’en passer! Allez, faites-comme moi et aidons la planète en consommant moins et mieux!

Photo : CFSI

Je suis quelqu’un d’hyper romantique et quétaine, c’est un fait. Je me suis toujours imaginé raconter une histoire pleine d’aventures lorsque mes enfants vont me demander: «Maman, comment t’as rencontré Papa?» L’option «J’ai appuyé sur un petit cœur après avoir flushé Jeff le pompier et Zack le menuisier» n’a jamais vraiment été envisageable.

C’est pourquoi, à chaque fois que mes amies parlent de leur «match Tinder», je divague complètement. Après plusieurs conversations sur le sujet, j’ai tout de même décidé de me laisser tenter au jeu pour une semaine.

Après un jour, j’avais potentiellement sept nouveaux partenaires amoureux… enfin j’allais pouvoir présenter quelqu’un à toute ma famille pour Noël! (Bonjour le sarcasme!)

Quoi qu’il en soit, après une semaine, le verdict final est plutôt triste à propos de Tinder, ou encore le paradis de l’insuffisance personnelle. Après plusieurs discussions avec certains utilisateurs, ainsi qu’avec ma propre expérience, je constate que la fameuse application est plus une source de garantie qu’autre chose.

Valorisation virtuelle

Une garantie contre la baisse d’estime: se rappeler qu’on est beaux, qu’on pogne toujours, qu’il y a toujours une option à la solitude. Et ça, ça m’attriste. On ne devrait pas apprendre à se trouver désirable à travers une application remplie d’inconnus qui ne nous ont jamais aperçus en vrai. En chair et en os, avec nos manies, nos expressions, nos histoires ainsi que nos craintes. Parce qu’en réalité, c’est ça, la vraie beauté. Ce n’est certainement pas une photo figée dans le temps sans aucune émotion. Les gens devraient apprendre à s’aimer à travers un regard désireux d’une personne amoureuse, dans les yeux remplis de fierté d’une mère lors d’une graduation, ou encore mieux, à travers leurs propres yeux.

Finalement, je ne me sentais vraiment pas à l’aise d’utiliser l’application et d’être embarquée dans ce monde de valorisation superficielle. Je ne me sentais pas à l’aise de juger si je parlais à quelqu’un en me basant simplement sur une photo vide de tout charisme. Et bien évidemment, je ne me sentais pas à l’aise d’être jugée «parlable» simplement à cause de ma grosse face qui sourit (sourire qui pourrait tellement se révéler être faux) sur un cliché.

De toute façon, la fille quétaine en moi est loin d’apprécier l’idée de «choisir» un partenaire amoureux. La raison choisi un amant… Le cœur, pour sa part, prend plaisir à fraterniser avec les tisons qui s’échappent du feu brûlant de l’amour. Et même si certaines personnes s’amusent à se faire croire que l’amour (le vrai!) n’existe plus et s’abandonnent aux techniques virtuelles, eh bien moi, je me la joue vieux jeu, et je m’abandonne à l’attente d’un premier regard et tous les effets secondaires qu’il occasionne.

Photo: Facebook

Nous avons tous déjà vécu le moment où nous avions envie d’écouter de la musique, mais sans vouloir toujours chercher dans notre bibliothèque musicale, ou encore faire le tour de nos listes de lecture cinq fois sans ne rien écouter car rien ne nous tente. Eh bien, avec Spotify, fraîchement arrivé au Canada, le problème est réglé! 

Qu’est-ce que Spotify? C’est une application qui te donne accès à une multitude de listes de lecture sur vraiment (j’insiste sur le «vraiment»!) n’importe quoi. Tu peux également créer toi-même ta propre liste personnalisée avec les artistes et les genres musicaux qui te plaisent. Tu as aussi la possibilité de suivre tes amis et tes artistes préférés et ainsi avoir accès à leurs musiques favorites.

Ce qui fait, selon moi, toute la beauté de Spotify, c’est que tu peux explorer des listes de lecture selon ce que tu fais, comment tu te sens ou le moment dans ta journée. Par exemple, tu peux trouver des listes avec de la musique qui favorise la concentration pendant que tu étudies, tu peux rechercher les meilleures chansons pour tes inoubliables roadtrips ou pour concocter la party du siècle! Tu auras donc de la musique en continu pendant plusieurs heures sans te soucier de devoir trouver tes chansons toi-même.

De plus, en explorant Spotify, tu peux retrouver des chansons et des albums de tes chanteurs préférés, ainsi que découvrir une foule de nouveaux artistes. Le répertoire de musique est extrêmement varié et, à mon grand enchantement, il y a une bonne variété de musique francophone. Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Alors, qu’est-ce que tu attends? Saute sur ton téléphone intelligent, télécharge gratuitement Spotify et je peux t’assurer que tu ne le regretteras pas!

Photo: We Heart It

Ton cellulaire te suit partout l’été? Tu l’as définitivement classé comme un outil nécessaire à ton quotidien? Pourquoi donc ne pas joindre l’utile à l’agréable? Voici un top 10 des applications de l’été! Des applis chéries qui facilitent la – dure – vie d’étudiants en vacances.

1. Coupe du monde FIFA : une application produite par Radio-Canada qui offre une vue d’ensemble sur le plus gros événement soccer au monde. À l’image de l’application Sotchi 2014, on a accès aux horaires, aux équipes, aux nouvelles fraîches et aux résultats en direct en un doigté! De quoi rendre la vie moins stressante quand tu ne peux pas regarder ton équipe jouer la finale (les étudiants, ça travaille l’été, dah!).

2. Gas Buddy : Tu n’as pas l’argent pour investir dans une jolie voiture électrique et tu te retrouves à faire le taxi bénévolement tout l’été? Gas Buddy deviendra un ami inévitable cet été (le nom l’indique). L’appli permet de trouver la station-service la plus près qui offre le prix le plus bas sur l’essence. Et les prix sont mis à jour régulièrement durant la journée! Qui sait, l’argent que tu sauveras te permettra peut-être de rêver à l’électricité.

3. IMDB : Évidemment, un incontournable quatre saisons. C’est l’appli dont tu as besoin quand tu valses entre les rangées de ton disquaire préféré ou du magasin qui loue des films (pour ne pas le nommer). IMDB offre détails et critiques sur tous les films produits depuis que le monde est monde. À avoir à la main avant l’achat ou la location d’un produit cinéma. Ou quand tu essaies de te rappeler du nom de l’actrice sur la pochette.

4. Aldiko : À la façon d’un e-reader, Aldiko permet de feuilleter romans, essais, BD ou magazines numériquement. Très facile à utiliser, l’appli a une grande banque d’oeuvres du domaine public (gratuit). L’application est gratuite et permet de lire plusieurs formats de documents souvent illisibles via les applis de base d’un téléphone. Et surtout, il va sans dire que lire Hugo en voiture la nuit sans Aldiko ne serait pas possible. Alors, hein!

5. Sky Map : Développée par Google, l’appli recrée une carte des étoiles parfaite. À tous ceux qui n’ont jamais su repérer les Grande et Petite ourses, voici enfin le moment attendu… Il n’y qu’à pointer son téléphone dans la direction désirée, et l’appli montre précisément les constellations, planètes et étoiles qui s’y trouvent. À couper le souffle.

6. Atelier cocktail : Une application qui permet de trouver des recettes de cocktail rapidement et simplement! Contrairement aux autres applications du même genre, Atelier cocktail offre la section «Dans mon frigo», qui permet de sélectionner le type d’alcool qu’on possède et d’en tirer le meilleur cocktail. Indispensable pour se la jouer cool.

7. Apprendre l’espagnol : Très chouette pour ceux qui rêvent de partir en Amérique latine. L’appli est drôle, simple à utiliser et parfaite pour se remémorer les bases apprises à l’école.

8. L’Explorateur Parc Parcours : La SEPAQ propose des cartes détaillées des parcours et des sentiers offerts dans ses parcs. À utiliser quand l’envie vous prend de partir en randonnées ou en camping dans nos parcs nationaux!

9. Sudoku : Pas de présentation nécessaire. Une application qui sert à passer le temps en voiture ou en salle d’attente… sans avoir de remords. (C’est comme faire des maths, non?)

10. Mes parcours : Encore une appli Google. Celle-là permet aux amateurs/trices de course ou de vélo d’enregistrer la vitesse, la distance et le parcours emprunté grâce à la géolocalisation de votre cellulaire. C’est trippant… à moins que la NSA ne vous intercepte avant la fin de votre entraînement.

* Ces applications n’ont pas été testées avec un téléphone tatoué d’une pomme.

Photo : Johan Larson (Flickr)

Attention, mesdames et messieurs (hé oui, les gars, vous pouvez lire La Cerise, vous aussi!), voici une nouvelle technologie qui pourrait changer votre manière de lire à tout jamais. Spritz vient à la rescousse des gens pressés (ou simplement paresseux) en proposant un text streaming qui vous permet de lire jusqu’à 1000 mots par minute. Pas mal n’est-ce pas?

À cette vitesse, vous pourrez lire un livre de 1000 pages en moins de 10 heures! Pratique pour lire La République de Platon avant le cours de philo du lendemain. Je vous entends déjà me dire : «Mais Laurence, comment ça fonctionne?» En fait, c’est assez simple : dans un lecteur qui peut contenir jusqu’à 13 caractères, les mots composant le texte défilent un à un, ce qui vous évite d’avoir à bouger les yeux. Vous réduisez ainsi votre temps de lecture de 80 %. Pour optimiser la lecture, une lettre rouge est présente dans chaque mot et, croyez-moi, elle n’est pas là par hasard. L’heureuse élue est en fait le point de reconnaissance optimal que l’œil cherche à un certain endroit dans le mot. Une fois que l’œil a trouvé le point optimal, il traite l’information et l’enregistre – le fait qu’elle soit colorée accélère donc ce processus. Voilà, c’est tout, mais il faillait y penser!

Par contre, j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : il n’existe aucune application Spritz pour l’instant. Cependant, les concepteurs travaillent fort sur ce dossier et ont déjà eu quelques offres de la part de développeurs de logiciels éducatifs, de fabricants d’appareils mobiles et de compagnies de livres électroniques.

En attendant, vous pouvez aller vous entraîner directement sur leur site Internet afin d’être prêts quand l’invention apparaîtra sur votre téléphone. Commencez avec 250 mots par minute et augmentez graduellement. Au bout de cinq minutes, vous serez de vrais pros et vous pourrez lire jusqu’à 500 mots par minute. La version française existe, mais la traduction fait un peu pitié. Les concepteurs sont brillants, mais clairement pas polyglottes!

Sur ce, bonne lecture!

Photo: Page Facebook de Spritz Inc.