Mode

Un couple, un rêve grandissant, une boutique, des bijoux uniques… La Fabrik, c’est rien de moins. Valérie Arsenault, propriétaire et créatrice surdouée, a donné une vie virtuelle à ses créations le 5 novembre dernier alors qu’elle lançait sa boutique en ligne. Attention! Dès que tu entres dans son univers, tu tombes sous le charme.

L’évènement est une première dans le domaine au Saguenay–Lac-Saint-Jean et Valérie Arsenault en est fière. Une semaine avant, elle se faisait voler pour une somme de 10 000 $ et, n’ayant jamais cessé d’y croire, elle arrive enfin à mettre au monde son troisième «bébé» quelques jours plus tard. Avec son art, elle inspire les uns, se distingue des autres et forge son nom via les quatre coins de Québec, bientôt connue de tous.

Pourquoi une boutique en ligne? Voici ce que la designer répond à cette question: «En 2014, on doit se mettre à jour et développer le commerce en ligne, car les gens magasinent beaucoup plus sur le web aujourd’hui!» Si elle peut arriver à faire rouler l’économie de la région et toucher le plus grand nombre d’individus, elle aura atteint son objectif personnel.

Des bijoux qui ont de la «Klass»

Minute, je t’ai parlé de sa boutique, mais est-ce que j’ai vraiment oublié de te parler de la collection «Klass»? C’est LA collection en argent par excellence. Des colliers, des bagues, des boucles d’oreille, et un look réussi. Ce sont des pièces originales faites sur place qui se démarquent de tous les bijoux, comme Valérie sait si bien le faire. «Klass», c’est le nom parfait pour la collection, crois-moi!

Tu cherches un cadeau ou un bijou pour accompagner tes tenues et faire craquer tes pairs? Tu peux régler le problème maintenant devant ton ordinateur, en pyjama, sans déplacement. Tu peux même rester sur LaCerise.ca en même temps.

Je prends enfin un moment pour te parler de mon expérience de magasinage. Quand j’ai su que le lancement était dévoilé, je suis allée voir par curiosité, sans aucune attente. Un bijou, ça reste un bijou, pensais-je. Et pourtant, qui l’eut cru! Tu parles d’une fausse perception. J’ai vite compris que Valérie Arsenault avait l’art du façonnage. Jamais je n’en avais vu de pareils auparavant.

Maman, si tu lis cet article, je veux un de ses joyaux pour Noël.

Puis, pour toutes les lectrices: avant de continuer ta route sur Internet, il faut que tu visites sa boutique en ligne — facile à naviguer, inspirant à lire et plaisant à regarder, le site est conçu pour toi.

P.S.: Valérie Arsenault est l’heureuse récipiendaire de deux bourses du Salon des métiers d’art du Saguenay–Lac-Saint-Jean: le prix de la plus belle présentation visuelle et celui de la relève. Félicitations!

 Photo: Facebook

Parmi nos plus beaux souvenirs, on se rappelle les belles soirées où, l’espace d’un spectacle, on laisse de côté les soucis en chantant à tue-tête les paroles de nos groupes préférés. Bien souvent, on quitte les lieux avec un chandail à leur effigie, permettant de faire connaître aux amis notre belle aventure – chandail qui traîne tristement dans le fond de ton tiroir…

Ainsi, je déclare avec fermeté: «Gloire à la marchandise promotionnelle (merch)!» En réalité, le petit rejeté de ta garde-robe a beaucoup plus de potentiel qu’on ne le pense. C’est bien connu, il suffit d’appliquer un peu de créativité et d’audace pour se pavaner avec un look d’enfer. Et avec ces facteurs, le petit look messy de ton chandail peut se transformer en outfit du tonnerre!

Les vestes

Ce qui est bien avec les vestes, c’est qu’à elles seules elles permettent de donner une touche précise à notre style. Tu feel rockeuse? La veste de cuir et la bonne vielle chemise à carreaux deviennent tes incontournables! Un peu plus relax? Une veste de laine ou encore une veste de jean viennent compléter ton look du dimanche. On peut même pousser l’audace en enfilant un veston par-dessus le chandail de groupe, ce qui ajoute un look beaucoup plus classe.

Les tailles hautes

Je ne surprends personne en parlant de celles-ci. Bien que les pantalons à taille haute avec un gilet large soient un classique qu’on adore, je te donne une autre petite idée… Pourquoi pas une jupe taille haute? Prends bien soin de la choisir adéquatement, en jumelant ses couleurs avec celles du groupe qui orne ton haut… C’est souvent en mélangeant des styles qu’on crée de nouvelles tendances.

DIY

Cet été, j’étais dans le plâtre, donc en arrêt de travail. À force de passer mes journées évachée dans mon lit à pleurer devant Les pages de notre amour, j’ai décidé d’innover. Une petite recherche et voilà: une panoplie d’idées! Internet t’offre plein de tutoriaux do it yourself («fais-le toi-même») pour transformer ton chandail qui, à la base, a une coupe plutôt «garçonne», en quelque chose d’hyper féminin et unique. Outils nécessaires? Une paire de ciseaux, et ton imagination. Plaisir assuré!

Voici venu le moment où, au lieu d’aller dépenser une petite fortune dans les magasins pour une nouvelle garde-robe, tu récupères tes bons vieux chandails de groupe. En plus, ils feront naître des belles conversations musicales avec les personnes qui te diront «Ein, t’es allée voir ce groupe-là? J’les adore!». Voilà, une belle façon de te rappeler les petites parcelles d’infini que ces concerts t’ont offertes (et de rêver aux prochaines) tout en laissant s’exprimer la fashionista en toi!

Photo: We Heart It

Accro du shopping que je suis, je suis allée magasiner récemment (encore!) pour constater que les nouvelles tendances automne/hiver 2014-15 étaient enfin sorties. Le coup de foudre, quoi! C’est un retour dans le temps, comme je l’ai toujours rêvé, avec des tendances inspirées des années passées. Portefeuille oblige, je devais choisir les essentiels et heureusement que la sensass styliste de l’Agence EMA Anne Marie Côté m’a éclairée.

Tu as envie d’adopter LE look branché de l’heure selon Anne Marie Côté? Ne te casse pas la tête : le look cozy est au top cette saison. Tu enfiles ton plus beau denim, ajusté à ta silhouette, troué ou pas, avec un ÉNORME tricot de laine, le tout dans un camaïeu de gris et le tour est joué! Bracelets et montre pour un poignet ravissant, un thé chai à la main et c’est encore mieux!

Bien sûr, un look parfait est de la tête jusqu’aux pieds. Anne Marie te suggère les booties, la botte automnale de la saison par excellence. À talons ou pas, ajourées ou non, il y en a pour tous les goûts. Toutefois, le Derby, la botte de pluie et la cavalière ne sont pas en reste cette saison.

Maintenant, parlons des vraies choses : ce qu’il te faut absolument dans ton placard. Selon la styliste de l’agence EMA, l’indispensable de la saison est sans contredit le poncho. Versatile, il donnera un nouveau souffle à vos tenues extérieures. Elle ajoute aussi que les plus audacieuses le prendront coloré, même si, de son côté, elle a flanché pour le total black. Par ailleurs, c’est à ce moment que je te conseille de faire un saut dans la garde-robe de ta mère parce que tu pourrais être surprise de ce qu’elle contient… Pour ce qui est des souliers, on peut enfin se permettre le confort. Fini les stilettos, c’est le temps d’arborer les sneakers Nike.

Pssttt… Je n’ai pas fini! Le bourgogne, c’est la couleur qu’il te faut. Que ce soit pour ta nouvelle robe, ton pull cachemire ou ton rouge à lèvres, ce n’est plus un secret pour personne, tu dois céder.

Les filles, est-ce qu’on doit dire oui aux motifs, ou encore, les mélanger? Anne Marie dira une fois de plus que seules les audacieuses oseront. Mélanger les textures et les motifs, cela peut être splendide, mais c’est un art en soi. Si tu n’es pas certaine, vaut mieux ne pas prendre de risques.

Mon véritable coup de cœur cette saison est sans aucun doute les accessoires. Les gros bijoux me font craquer, littéralement. Tout comme la grosse sacoche… De même que les bas longs pour un style décontracté, wow.

Sur ce, bon magasinage mes chanceuses!

Photo: We Heart It

Par un samedi nuageux, j’ai enfilé ma jolie robe tartan style écolière ainsi que mes collants et chaussé mes talons hauts pour partir en voyage à Paris. Je me suis fait belle pour me retrouver les deux pieds en Europe sans pourtant me payer un billet d’avion. Ce voyage à deux pas de chez moi a été rendu possible grâce à l’événement Thé à la Mode de l’Auberge Saint-Antoine, qui présentait le 18 octobre dernier la collection Automne/Hiver 2014-15 de la designer québécoise Sonia P.

*Pour une trame musicale qui recréera l’ambiance parfaite de mon après-midi, cliquez ici.*

C’est confortablement assise dans un fauteuil de la chic Auberge Saint-Antoine que j’ai dégusté thé, scones et macarons tout en admirant les mannequins défiler entre les tables pour présenter les créations de Sonia Plourde. La musique, l’ambiance conviviale, le décor, les tenues : tous les éléments étaient réunis pour éveiller la Parisienne sommeillant en nous. Fancy à souhait tout ça!

«C’est une collection qui sent le thé; ça colle parfaitement au concept Thé à la Mode », m’a avoué Sonia Plourde. Inspirée de la série Downton Abbey, de l’aristocratie british et de l’Europe des années 20, la designer québécoise a su marier à merveille rétro et modernité. Jupes taille haute coupées aux genoux, robes sobres et élégantes, dentelle, motifs fleuris et tartan : tout pour me donner envie de repartir avec ce que les filles avaient sur le dos! Des photos sont disponibles sur sa page Facebook.

_DSC7175

Un gros BRAVO en majuscules italique gras souligné à l’organisation qui a choisi des mannequins de toutes les tailles : quelle initiative du tonnerre de montrer la diversité corporelle en plus de faire sourire les filles au lieu de leur faire afficher un de ces airs stoïques de mannequins habituels. Notre belle Joëlle Vaillancourt nationale (voir l’entrevue qu’elle nous a accordée au printemps dernier ici) a représenté à merveille la taille normale — ou ce qu’on appelle communément «taille plus». Tellement belle à voir aller!

Mention spéciale à leur association avec la boutique Shoes, située rue Saint-Jean à Québec, qui m’a littéralement décroché la mâchoire. Des souliers rétro à couper le souffle qui me confirme que j’aurai prochainement une date avec Shoes… et mon compte de carte de crédit qui veut mourir!

Thé à la Mode est un événement qui revient à chaque troisième samedi du mois jusqu’en avril prochain à l’Auberge Saint-Antoine : ça vous laisse en masse de possibilités de dates pour bien investir un petit trente dollars!

Mini scoop : Sonia P. sera de retour à l’Auberge Saint-Antoine au mois de mars ou avril pour présenter sa collection Printemps/Été 2015. Elle nous promet des couleurs éclatantes, des textures et des matières différentes tout en gardant sa tangente habituelle vers le rétro. Ce qui l’inspire pour établir la ligne directrice de la collection : la BD!

Envie de savoir d’où ça part, Thé à la Mode? Well, accorde-moi une minute de plus et je te dis ça. Je me suis un peu prise pour une écrivaine et j’ai pondu un épilogue. Yes, darling!

Bien que ce fût la troisième édition des Thés à la Mode, c’était une première pour moi. Le directeur de l’Auberge Saint-Antoine, Jean-Louis Souman, a tôt fait de m’accueillir et d’expliquer à la fillette curieuse que je suis en quoi consistait l’événement. Un brin de jasette TELLEMENT intéressant!

C’est M. Souman lui-même qui est l’instigateur des Thés à la Mode. Une idée de son cru qu’il a d’abord mise en place à l’hôtel Le Bristol Paris, un hôtel parisien renommé dont il était le directeur général 28 ans durant. En 2011, il est devenu directeur général de l’Auberge Saint-Antoine et depuis un an et demi il travaillait à établir son concept de ce côté-ci de l’océan Atlantique.

Son but premier? Rendre le coin bar et café de son établissement vivant. Pendant que les papilles des spectateurs parisiens se régalaient de pâtisseries et de thé, leurs pupilles pouvaient admirer les créations des designers les plus en vogue ou découvrir des talents méconnus. «Yves St-Laurent et Christian Lacroix sont passés par chez nous», me confie-t-il. Rien de moins!

Photo: Llamaryon/Marion Desjardins

Que de plaisir à passer un après-midi entre filles pour une séance de magasinage. Une journée complète pour faire les magasins et finalement sortir du mail avec une facture très élevée et seulement quelques vêtements. Heureusement, il est possible de remédier à la situation! Outre les soldes, la friperie est un bon moyen pour les dépensières d’en avoir plus pour moins. Je vous ai donc concocté un top six des choses qui valent la peine de chercher dans les friperies.

1. Les pulls

Dans un magasin de seconde main, il y a des tonnes de pulls aussi différents les uns que les autres. En plus d’être confortables, il en existe des modèles uniques pour une modique somme. Quoi demander de mieux pour le temps froid qui arrive!

2. Les cardigans

Que ce soit des modèles en laine ou en tissus, il est toujours possible de trouver un cardigan qui viendra mettre de la couleur et de la diversité dans ton garde-robe. En plus de garder au chaud, les cardigans permettent de faire revivre un vieux chandail.

3. Les chaussures

Il peut paraître difficile de tomber sur sa pointure et en plus sur une belle paire, mais il y a toujours des découvertes qui valent la peine. Des bottes de cowboys, des ballerines, des escarpins et même des bottes de pluie peuvent être l’occasion de trouver chaussure à ton pied.

4. Les accessoires

La mode est un cycle, donc tu peux retrouver une bonne variété de bijoux de style caméo ou ornés de perles, ou encore bien actuels. Aussi, il y a une variété de foulards, de colliers, de montres et autres. Tu deviendras vintage avec les accessoires que tu trouveras.

5. Chemises à carreaux

L’incontournable chemise à carreaux se retrouve dans les garde-robes depuis très longtemps. Il est donc facile d’en trouver une que tu aimes dans les friperies. Tu peux même aller vérifier du côté des hommes, car il est possible de faire de belles trouvailles.

6. Les livres

Pour les amoureux de la lecture, il est possible de dénicher de bons rabais sur les livres de littérature, les best-sellers ou les romans à l’eau de rose. Un vaste choix de bouquins connus ou moins populaires est sur les tablettes des magasins de récupération.

On peut aussi retrouver des items déco, des tissus, des meubles, etc. Il faut simplement être créatif et se mettre en tête que, parfois, il faut chercher pour dénicher l’article parfait.

Photo: We Heart It

«Le magasinage aiderait à l’humeur de la femme», mythe ou réalité ? RÉALITÉ! (à l’exception de ma mère?) Hé bien, j’ai une proposition pour toi! Tu as une rage de magasinage, mais ton entourage te dit : «As-tu fini d’acheter en ligne?» J’ai l’argument béton ici : Ten Tree.

Argument #1 : Non, j’ai pas fini. Quand j’achète un item de la marque Ten Tree, ils plantent dix arbres en échange! Dix, maman, c’est beaucoup!

Argument #2 : Je vais acheter le site au complet. De cette façon, je vais palier la déforestation.

Bon, je me mets dans la tête que tu es allée visiter le site avant de poursuivre ta lecture. Mais, je vais quand même te mettre en contexte, au cas.

Ten Tree est une marque de vêtements pour hommes et femmes. (Tu pourrais convaincre papa de magasiner avec toi = argument #3.) Chandails, pantalons, hoodies, camisoles, accessoires… Tout ce que tu veux ! Ce qui est cool, c’est que Ten Tree a à cœur l’environnement. Ainsi, chaque achat représente la plantation de dix arbres. Et à trois achats, la livraison est gratuite!!! (Argument béton #4)

À l’heure où on se parle, 2 110 400 arbres ont été plantés, dont 48 980 au Canada. On souhaite que demain, le chiffre ait augmenté!

En plus de cela, avec toute réception de tes achats, tu reçois aussi le «Tree code». Tu n’as qu’à l’enregistrer via le site Internet, c’est simple et rapide. Grâce à cette entrée, tu es certaine que tes arbres seront plantés et tu sauras même où! Que ce soit au Canada, en Inde, en Éthiopie ou à Madagascar.

Pour rester informée, joins la communauté Ten Tree via Facebook, Instagram et Twitter. En veux-tu d’autres? Pinterest et Youtube sont aussi en lice.

Petit hic : Le site web est en anglais seulement. Vaut mieux être avertie!

Tu peux faire la différence tout en alliant un plaisir coupable, quoi de mieux? Profites-en!

Photo: Facebook

Avis à toutes les fashionistas du Saguenay : la région accueille cette semaine son tout premier événement d’envergure dans le milieu de la mode avec le festival Panache, du 13 au 16 août à Chicoutimi.

«On veut vous en mettre plein la vue côté mode», annonce la co-fondatrice de l’événement, Marilyn Bédard. La programmation de Panache saura certainement combler les fashionistas de la région. «Il y aura toutes sortes d’activités en lien avec les tendances du moment : des défilés intérieurs et extérieurs, des expositions, des installations et plusieurs collaborations avec le milieu artistique», ajoute la styliste.

Pour l’équipe de Panache, l’objectif est clair : dynamiser le milieu de la mode en région. «Tous les designers présents à l’événement sont natifs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ou ont un point de vente dans la région», précise Marilyn Bédard. Avec des invités tels que Denis Gagnon, Mélissa Nepton et Cokluch, l’événement mode Panache permettra à la population de vivre une expérience digne des défilés des grands centres.

Marilyn Bédard réalise un rêve avec la naissance de Panache. «C’est une suite logique de mon parcours, explique-t-elle. Il y a deux ans, j’avais organisé un grand défilé à Chicoutimi dans le cadre de mon baccalauréat en arts à l’UQAC. Puis il y a eu la création du blogue Je m’habille chez nous, ma collaboration avec le magazine CVS, mes chroniques à TVA et toutes sortes d’activités en lien avec la mode, donc c’est l’aboutissement de tout ça.»

Panache au jour le jour

  • La soirée d’ouverture de l’événement mode Panache aura lieu mercredi au Centre Bang lors du vernissage de la séance photo réalisée par le blogue JMHCN avec l’artiste peintre internationalement reconnue Joanne Corno, originaire de la région.
  • Le lendemain, le célèbre designer almatois Denis Gagnon présentera une installation mode des plus originales avec DJ invité au Hangar de la Zone portuaire. «La soirée à ne pas manquer, c’est celle-là!», promet l’équipe de Panache.
  • Vendredi, un «apéro fashion» au restaurant Le Merlin précédera les premiers défilés du weekend avec les collections automne-hiver 2014-2015 de Dinh Ba Design, KSL, Betina Lou et Mélissa Nepton, au Hangar de la Zone portuaire.
  • Pour bien commencer la journée de samedi, rendez-vous à la boutique Twist de Chicoutimi pour un tea party en présence de la designer de Cokluch, Laurie Lemieux. Les derniers défilés auront lieu en soirée avec les collections exclusives de BodyBag, Annie50, Cokluch et Ève Gravel.

Fière partenaire de Panache, l’équipe de La Cerise sera sur place tout au long du weekend pour couvrir les différentes activités de l’événement.

Pour plus d’informations: www.modepanache.com

Photo: Patrick Simard via Facebook

Tel le sable fin d’un sablier renversé, les minutes s’écoulent doucement. Les secondes s’éternisent comme si quelqu’un tentait de prolonger leur durée. Comme si ces millisecondes de plus permettraient à un Homme de repousser l’heure à laquelle il ferait face à la potence ou, dans le moins glauque, elles perpétueraient la durée d’un baiser trop agréable pour qu’on y mette un terme. Un être X tente de gagner du temps alors que moi, je scroll. Ce temps si précieux, je le gaspille sans scrupule à faire défiler de haut en bas ma page Pinterest.

Le pire dans ce passe-temps ma foi inutile est qu’à la vue de ces images je deviens réellement envieuse des beaux vêtements qui me sont présentés. Les mannequins paradant dans tous ces jolis outfits me rappellent à quel point ma garde-robe manque de piquant. Excusez-moi si je ne suis pas pleine aux as et qu’une robe à 300$ est hors de ma portée. Or, je suis certaine que je ne suis pas la seule à être étiquetée «étudiante paumée». Voici donc quelques looks Pinterest reproduits à moindre coût, et ce, dans des magasins près de chez vous! Yéééééé!

LOOK #1

1. Chapeau en paille : Bizou, 22,95$ ♦ 2. Camisole noire : Enfouie dans vos tiroirs j’en suis persuadée 😉
3. Pantalons à motifs : Garage, 29,90$

Merveilleux contre les coups de soleil, idéal pour dissimuler des cheveux en bataille – les filles, le chapeau est notre allié. Osez le porter! Les pantalons dits fluides, quant à eux, sont comparables à un pyjama mis à part le fait qu’ils ne suscitent pas d’étranges réactions chez les gens à l’épicerie, comme le ferait votre pantalon de Winnie l’ourson. De plus, les imprimés de type africains, j’en suis folle!

LOOK #2

Salopette en denim : Urban Planet, 24,00$

On recule des années en arrière : le retour de la salopette, qui l’eut cru? On retrouve nos airs de petite fille en enfilant cette combinaison en denim et la candeur qui va avec. Agencez votre salopette à un tube/bandeau ou à un simple t-shirt et le tour est joué!

LOOK #3

1. Robe maxi noire : Forever 21, 12,80$ ♦ 2. Veste de denim : Dynamite, 49,90$
(un 50$ bien investi sachant qu’elle se porte durant les quatre saisons et qu’elle s’agence avec tout)

La robe maxi, mon incontournable de l’été! Enfin une robe qui nous permet de sauter une journée de rasage! On dit «ouuuuiiii!!!».  La veste de jeans, de son côté, est passe-partout. «Passe-Montagne aime les papillons, les souliers neufs et les beaux vestons.» Désolée, je ne pouvais passer à côté… Ha! Ha!

LOOK #4

Combinaison-short imprimée : Forever 21, 21,80$

Les imprimés tournesols illuminent mes journées tel un soleil portatif; mon coup de cœur de la saison. Franchement, j’adoooore! Sur une combinaison-short en plus? Tu viens de gagner mon cœur. Ce n’est pas plus compliqué!

Finalement, quand mon portefeuille est garni, je suis heureuse. En d’autres mots, qui dit économies dit aussi fille ravie et sourire garanti. Bon, je vous laisse, la diva du shopping en moi commence à s’énerver…

Photos: Pinterest 

L’été est à nos portes et la chaleur, de plus en plus présente. Les piscines et les plages deviendront un endroit de prédilection. Mais qui dit baignade, dit maillot de bain et il n’est pas toujours facile de trouver celui qui correspond le mieux à notre gabarit. J’ai donc concocté pour vous un petit guide pour bien choisir en fonction de votre morphologie.

AVHXO

Silhouette en A : Hanches plus larges que les épaules

Choisir : un haut de type triangle ou bandeau pour les plus petites poitrines et un haut de type soutien-gorge pour les plus volumineuses. Les hauts à bijoux, perles ou franges sont conseillés pour attirer l’attention sur votre buste.

Éviter : les culottes garçonnes, les bas à frous-frous ou à jupe intégrée qui mettent l’accent sur les hanches sans pour autant mettre les courbes en valeur.

Silhouette en V : Épaules plus larges que les hanches

Choisir : un haut bustier (plus long que la normale sans être un tankini), des bretelles larges et une culotte échancrée pour celles qui ont une poitrine plus généreuse. Pour les plus menues, adoptez un bas à relief ou à jupette pour donner plus de volume à vos hanches. Choisissez des modèles féminins.

Éviter : les bas de type brésilien et les hauts sans bretelles.

Silhouette en H : Taille peu marquée, épaules et hanches pratiquement égales

Choisir : des couleurs vives, un modèle une-pièce à bretelles croisées dans le dos et à décolleté en V. Et si vous êtes grande, la très en vogue «bobette rétro» à taille haute est aussi un bon choix.

Éviter : si vous avez des petits seins, fuyez les hauts de type bandeau ou à décolleté carré, car ils accentuent l’absence de poitrine.

Silhouette en X : Taille peu marquée, hanches et épaules à peu près égales

Choisir : tous les modèles sont flatteurs, cependant si vous avez une forte poitrine, les hauts et les une-pièce à dos nageur (entre les omoplates) sont à privilégier.

Éviter : le mélange de hauts et de bas trop contrastants.

Silhouette en O : Plus ronde surtout au niveau du ventre, taille peu marquée

Choisir : un maillot qui équilibre la silhouette – un maillot de bain une-pièce mat ayant un décolleté en V est plus flatteur, car il allongera le tronc. Dans le cas d’un bikini, choisissez un haut qui a des détails ou des motifs, ce qui détournera l’attention du ventre, et soyez plus sobre pour le bas. Il est important de séparer visuellement le haut du bas (les duos imprimé et couleur unie sont très en vogue).

Éviter : les matières brillantes, les couleurs criardes, le surplus de motifs et les une-pièce lisses, car ils révèlent davantage les défauts.

Pour le reste, c’est à vous de décider. Choisissez un maillot de bain dans lequel vous vous sentez belle, car l’important, ce n’est pas le regard des autres, mais bien l’estime et l’appréciation qu’on a de nous même. Bon été!

Photos : We Heart It, Pinterest