On m’a regardé de haut, puis de travers. On m’a dit que j’allais le regretter, puis que je n’allais jamais me trouver de travail. On m’a fait des remarques, posé des questions, essayé de me décourager. Pourtant, je l’ai fait. J’ai rencontré l’aiguille.

C’était il y a quelques semaines déjà. J’étais impatiente, je ne tenais plus en place. Le niveau confort de la chaise de cuir, on n’en parlera pas. De toute façon, je ne l’ai plus sentie une fois que l’aiguille s’est mise à faire pénétrer l’encre sous ma peau. Enfin, vous aurez compris, je me suis fait tatouer.

Vous me jugez, maintenant? Vous faites comme tous les autres? Bien sûr, secouez la tête. Ils font tous cela, lorsqu’on les accuse.

Le tatouage est un art et, pourtant, il révulse encore tant trop de gens. Celui qui tient l’aiguille est un artiste en son genre. La seule différence avec le peintre, ce sont les outils qu’il utilise. Alors pourquoi les dénigrons-nous ? Ils créent de petits morceaux d’oeuvre d’art à même la peau des gens. Une pièce d’art indélébile.

Bref, je me suis fait tatouer et je me suis fait juger. C’était le combo : un deux pour un. Parfois, quand les gens se sentent braves, j’ai droit à un trio. Le troisième élément? Les questions.

«Est-ce que ça fait mal?» Disons qu’elle est dans le top 3 des questions que je déteste me faire poser. À ces gens, je ne réponds même plus. Je ne suis pas bête, mais réfléchissez un peu. Ce sont comme des milliers de vaccins, sur une petite superficie de peau, en un laps de temps très court… J’dis ça comme ça.

»Est-ce que tu vas toujours aimer ça dans cinq ans?» Ça fait trois ans que j’en rêve de ce tattoo. Alors oui, je vais encore l’aimer. Sinon, je ne l’aurais pas étamper sur ma peau pour l’éternité.

«Qu’est-ce que ça signifie?» Le gros top 1 des questions que je déteste. La signification d’un tattoo, c’est personnel, ça ne se dit pas toujours au troisième voisin de la connaissance d’une amie chez qui tu n’es allé(e) qu’une fois.

Si toi aussi tu as envie d’un tattoo, que tu le vois en rêve depuis des années, que ton entourage tente de te décourager… Fais comme moi : envoie un majeur et vas rencontrer l’aiguille.

Photo : Pixabay.com


À PROPOS DE L'AUTEUR
Roxane Jérôme

Roxane Jérôme

En amour avec la vie, le café, ses amis. (Et son chien aussi) Toujours en mouvement, jamais de temps d'arrêt. Jeune fille qui sourit et qui écrit. Voilà, tout est dit !

Commentaires