Elle me connaît bien. Je suis LA référence en matière de cheveux, parce que j’ai pratiquement tout essayé (à l’exception des couleurs «oiseau de paradis»!). Enfin, la petite Maude s’est présentée à moi tout excitée, tenant une photo dans ses mains : «VÉRO! Je veux ÇA dans mes cheveux.»

Et voilà que nous filions tout droit chez la coiffeuse, ensemble.

L’«effet ombré» est de plus en plus populaire. Ayant fait son apparition depuis près de deux ans, il n’est plus rare de croiser une fille ayant osé cette nouvelle tendance. Avec raison!

Les plus fancy, voire classy, iront avec un dégradé de couleurs subtil. Pour les originales, c’est un tout autre jeu : certaines oseront les pointes de couleurs. Bref, l’effet ombré est un style qui peut convenir à toutes les têtes.

photo 1photo 2

Curieuse de la procédure, j’ai décidé d’accompagner ma copine au salon de coiffure. (Et il faut dire que Maude était un peu «moumoune» face à cette nouvelle coloration…)

Mon amie s’assoit donc sur la chaise du salon La Caboche, à Jonquière. C’est Johanne Brassard, ma fidèle coiffeuse, qui a pris en charge cette cliente agitée.

«Bon. Je veux un dégradé de couleur dans mes cheveux.» La coiffeuse et la cliente d’à côté partent à rire! On se retourne, et on remarque un dégradé «en cours» dans ses cheveux. Comme quoi c’est un must chez les jeunes femmes.

Alors, voici les étapes importantes pour réussir une telle coloration :

1)    On choisit la hauteur et la couleur du dégradé. À quelle hauteur de votre cuir chevelu commencera-t-il?

2)    Ensuite, la coiffeuse applique directement le décolorant sur la pointe, avec un pinceau. Le décolorant enlève toute autre couleur dans les cheveux. Une fois appliqué, il pâlit le cheveu jusqu’à l’obtention d’un blond. Si on le laisse longtemps, il est même possible d’obtenir du blond platine. Mais dans le cas de Maude, la coiffeuse le laisse agir 15 minutes, donnant une coloration plus caramel.

photo3

3)    Par la suite, Johanne définit le dégradé avec ses mains. Maude et sa coiffeuse avaient la même vision; elles ont opté pour un effet ombré subtil, à hauteurs inégales. Elles ne voulaient pas d’une démarcation nette entre le pâle et la couleur de fond. Mais c’est vraiment à votre goût!

4)    Après avoir appliqué la coloration, la coiffeuse prend soin de mettre un casque sur la partie décolorée, afin de garder la chaleur et d’empêcher le décolorant de sécher.

photo4

5)    Le temps écoulé, il faut rincer.

6)    Après tout ça, on ajoute la couleur de fond. Normalement, il faudrait laisser agir environ 30 minutes. Les dernières cinq minutes servent à teindre les pointes de la même couleur, histoire de créer un ton sur ton, une couleur plus unifiée.

7)    On rince les cheveux à nouveau, question d’enlever tout l’excédent de couleur. Ah! et aussi nettoyer la teinture qui a dépassé sur le front… pas très chic sinon.

photo5

8)    FINALEMENT!!! La coiffeuse place les cheveux comme bon lui semble, et fait sentir sa cliente comme une vraie STAR.

photo6

9)    Dernière étape (et non la moindre) : on se regarde dans le miroir, et on a-d-o-r-e!

Voilà, c’est aussi simple que ça pour un résultat haut en couleurs!

Pssssst! Maude Boutet, la coordonnatrice de LaCerise.ca, s’est fait coiffer le même soir qu’un important gala au cégep de Jonquière. Le webmagazine y a remporté le titre d’organisation socioculturelle de l’année. N’est-ce pas là une cliente satisfaite?

photo7

Photos: WeHeartIt, Véronique Bissonnette 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Véronique Bissonnette

Journaliste en devenir, je rêve depuis que je suis haute comme trois pommes de remplacer Sophie Thibault au Téléjournal de 22 heures. Entre temps, j’aimerais aider Claude Poirier dans ses enquêtes, côtoyer Véronique Cloutier pour avoir ses conseils beauté et finalement, animer avec Anouk Meunier pour voyager et en extra, hériter de sa garde-robe. Si temps libres il y a, je continuerai d’écouter assidument toutes mes téléséries préférées. Quand on est accro, on ne peut s’en passer! Un peu comme ma relation avec mon iPhone. Enfin, si un jour vous ne savez pas quoi m’offrir en cadeau, j’aime les souliers. Voilà, tout est dit.

Commentaires