Cheveux

L’automne est à nos portes, tout autant que la frénésie de l’Halloween et ses décorations qui envahiront bien vite les entrées de maisons. Depuis (trop) longtemps, y’a comme un méga mouvement ben l’fun où les gens dépècent en surdose des citrouilles pour en faire une pas pire décoration (du moins essayer). Pis là, c’est connu, le 1er novembre, tous ces efforts artisanaux douteux vont directement aux vidanges.

Par contre, cette année, je t’invite à te conscientiser sur le gaspillage en changeant un peu la tradition. Et oui, je te prie de bien vouloir laisser ton appart arborer la beauté des courges dans leur entièreté et tu pourras, une fois l’Halloween terminée, la faire cuire et la réutiliser.

Là, tu vas me dire que j’gâche tes plans de gang-de-filles-qui-tentent-de-fuir-la-déprime-saisonnière, mais non. Surprise, la citrouille comporte plusieurs bienfaits (beaucoup mieux pour ton visage que pour ton estime personnelle de bricoleuse).

En plus d’être riche en potassium et en vitamine A, la citrouille est connue  pour ses vertus apaisante, adoucissante et purifiante. Une fois cuite, elle est parfaite pour les masques beauté. Alors voilà, je te propose deux brillantes idées tirées de Pinterest.

Pour hydrater les cheveux secs et les rendre plus brillants, ça prend:

– 2 tasses de chair de citrouille cuite (purée)

– une cuillère à soupe de miel

– une cuillère à soupe d’huile de coco

-une cuillère à soupe de yogourt nature

T’as juste à mélanger les 4 ingrédients et à répartir le tout uniformément sur ta chevelure. Laisse reposer une vingtaine de minutes et passe tes cheveux au shampoing pour éliminer toute trace de résidus.

Pour hydrater ton visage et le rendre plus lumineux, tu auras besoin de:

– 1/4 tasse de chair de citrouille cuite (en purée)

-1/2  pomme verte (riche en acide naturel, purifiante et exfoliante pour la peau)

– une cuillère à soupe de miel

-une cuillère à soupe de lait (propriété régénératrice)

-une pincée de cannelle (pour augmenter la stimulation sanguine et donner un beau teint)

T’as qu’à peler et couper la pomme, pour ensuite l’ajouter au mélangeur avec tous les autres ingrédients. Lorsque la consistance est homogène et lisse, il suffit de l’étendre sur ton visage 15 minutes. Il ne reste plus qu’à retirer le masque avec une débarbouillette d’eau tiède.

Allez fille, c’est maintenant le temps de prouver à quel point t’es une bonne citoyenne, tout en exhibant fièrement des cheveux et un teint de rêve (rien de moins, ok).

Source photo : weheartit.com

Combien d’entre vous n’ont jamais rêvé de pouvoir traîner son coiffeur comme on traîne son rouge à lèvre? De vous réveillez dix minutes avant votre cours si vous en avez envie, sans avoir la tête à moitié bien frisée? Et bien, vous êtes à un cheveux prêt de connaître le secret d’un équilibre parfait!

Que vos cheveux soient épais ou fins, longs ou non, qu’ils bouclent naturellement ou qu’ils frisent à plat, cet article est pour celles qui cherchent les meilleures alternatives de placer leur crinière indomptables de manière simple, tout en évitant les classiques lassants de toques et de queue de cheval.

Ben oui! Ne vous cassez plus la tête à sortir vos fers au crépuscule, car en moins de dix minutes vous serez capables d’effectuer vous-mêmes des coiffures qui s’accommoderont parfaitement à votre routine de dernière minute.

Apprenez à discipliner vos cheveux, mais surtout à les apprécier!

Le but étant toujours d’avoir des cheveux non pas seulement d’allure saine, mais qui soient véritablement en santé. Pour ce faire, il faut s’assurer d’avoir la bonne méthode de démêlage. D’abord, je vous confie que les brosses ne sont pas faites pour vous démêler les cheveux, girls! Priorisez le peigne en allant dans le sens du cheveu : en commençant par démêler la pointe et en terminant par le cuire chevelu, ça minimisera la cassure.

Ensuite, si vous n’êtes pas déjà familières avec le séchoir, sachez qu’il y a également une manière de procéder si vous désirez préparer votre cheveu à être coiffé. Assurez-vous simplement de concentrer la chaleur par dessus et par dessous du cheveu pour vous garantir une certaine flexibilité grâce à sa tiédeur.

12788400_1141599855852656_974870104_o

La queue de cheval améliorée

Rien d’extravagant, mais on réinvente ici la traditionnelle queue de cheval en la bonifiant de détails subtils dans le but d’amener un peu de texture et de volume à votre coiffe. Voici une coiffure deux en un, parfaite pour améliorer le look mou du lundi matin!

Oubliez les cheveux dans le visage

Pour les jours où ça ne vous plaît pas d’avoir les cheveux dans le vent, c’est l’allure rêvé qui combine l’élégance et la simplicité. Vous pourrez mettre en valeur votre visage sans toutefois avoir l’impression d’en avoir fait trop.

12765658_1141599852519323_1697832173_o

Telle une fine fleur

Rajoute un nouvel accessoire à ton outfit et complète ton t-shirt vintage avec une toque à l’apparence soignée. D’ailleurs, c’est ma coiffure coup de cœur, car l’effet est unique selon votre épaisseur de cheveux, mais toujours réussite!

12765581_1141599859185989_1843190475_o

Photo : KC Photographie
Aide à la coiffure et source professionnelle : Hélène Drouin Milot

Étant donné que ma mère est coiffeuse depuis 29 ans, je vous ai concocté, grâce à son aide, un article qui donne 10 conseils pour l’entretien en général de vos cheveux.

1. Pointes fourchues

Si vous avez les pointes fourchues, vous pouvez mettre de l’huile capillaire dans votre shampooing (ex : Huile d’Argan), vous faire un masque réparateur (ex : Sébastien) avec un shampooing à base de kératine (ex : Sébastien). Tout de même, se faire couper la pointe tous les trois mois reste l’idéal afin de garder vos cheveux en santé.

2. Température des fers

Il ne faut pas mettre son fer à 400 degrés, malgré le fait qu’il puisse se rendre à une telle chaleur, car ce n’est vraiment pas bon pour les cheveux. La chaleur conseillée est de 250 degrés.

3. Produits de pharmacie

À la pharmacie, les shampooings/revitalisants/masques peuvent être de bons produits. Un seul conseil : il faut regarder les ingrédients. Pour ce qui est des teintures, les produits peuvent être utilisés, mais il demeure recommandé d’être en compagnie d’un professionnel lors de l’application. La formation des coiffeurs ne sert pas à rien.

4. Shampooing bleu

Pour celles qui sont blondes, blanches ou grises, il est recommandé d’utiliser un shampooing bleu. Vous pouvez le laisser 5 minutes dans vos cheveux avant de rincer lors de la douche. Cela servira à couper la couleur jaune, mais ATTENTION, si le cheveu est déshydraté, vous risquez d’avoir un peu de reflets violets dans vos cheveux. Après 3 lavages, cela disparaitra.

5. Couleur de la teinture

Pour garder sa couleur de teinture, il faut toujours prendre un shampooing hydratant et à base de kératine, parce que cela empêche d’ouvrir les écailles du cheveu et fait mieux glisser la couleur. Voilà pourquoi l’importance du choix d’un shampooing est primordiale ainsi que l’application d’un masque.

6. Repousse des cheveux

Il faut toujours être régulière et aller chez le coiffeur 3 semaines après une décoloration. La repousse devient difficile à colorer après un mois d’attente, car, plus la repousse est longue, plus il sera difficile pour la coiffeuse de couper les teintes de jaune indésirable dans le blond.

7. Piscine et décoloration

Celles qui font de la natation et qui ont une décoloration doivent toujours prendre soin de bien hydrater leurs cheveux, car avec les visites dans le chlore chimique, votre blond peut devenir vert. Il ne faut pas paniquer si cela arrive, le coiffeur peut toujours remédier à la situation, mais il ne faut pas le faire seule.

8. Décoloration pour les couleurs foncées

Si vous avez l’idée de vous décolorer et que vous êtes rousses, brunes foncées ou noires, soyez patientes! Cela prendra au moins 5 à 6 visites chez le coiffeur pour obtenir le blond souhaité. Il faut aussi être consciente que le coiffeur devra couper vos cheveux s’ils sont déshydratés et/ou fourchus.

9. Autres

– L’ingrédient «poussière de diamant» aide la brillance de vos cheveux.

– Il faut toujours démêler les cheveux à partir de la pointe et crêper ceux-ci à partir de la racine.

– Si vous êtes intéressés à avoir des produits naturels, les produits Bain De Terre sont recommandés.

10. Produits chouchous

Les produits de marque Sébastien, Biolage et Rusk sont recommandés. Aussi, le vaporisateur Thermo Protecteur (qui sert à protéger les cheveux avant la chaleur d’un fer) est l’un des meilleurs vaporisateurs, et ce, a un prix abordable! Finalement, une brosse en poils de sanglier est conseillée pour faire briller les cheveux et parvenir à moins les casser.

Photo : Tumblr

Ça doit faire au moins 10-12 ans que je lave moi-même mes cheveux en suivant les gestes de ma mère. Par contre, j’ignorais qu’elle avait tort depuis le début, donc moi aussi! C’est un article du blog NYLON qui m’a ouvert les yeux cette semaine et je me devais de vous en faire part.

D’abord, le shampoing doit être appliqué à la racine des cheveux en moussant bien pour permettre au produit de nettoyer en profondeur, contrairement au revitalisant qui devrait être appliqué sur la pointe des cheveux, généralement plus sèche. Sinon, le gras viendra vous hanter le fond de tête bien plus rapidement! En suivant ces simples trucs, vos cheveux seront bien plus sains et bien plus beaux, et  ce, plus longtemps. Plus, plus, plus!

D’ailleurs, il n’est pas nécessaire de laver ses cheveux trop souvent. Il est suggéré de le faire deux à trois fois par semaine pour un cuir chevelu normal. Le sébum fait bien son boulot, c’est un revitalisant naturel qui protège votre tête et l’hydrate automatiquement. Il rend les boucles plus douces, plus volumineuses et plus brillantes. Pour un effet encore plus réussi, il est primordial de bien brosser ses cheveux, ce qui répartit le sébum de manière équitable.

N’oubliez pas de bien rincer, c’est une étape hyper importante pour retirer toutes traces de shampoing et de revitalisant (chimique, ouuuh). D’ailleurs, pour éviter de casser vos cheveux, démêlez-les avec vos doigts alors qu’il y a encore présence de revitalisant : les peignes ne sont pas vos amis, ils sont dévastateurs!

Au niveau du séchage, calmez-vous la serviette! Ce n’est pas nécessaire d’ébouriffer vos cheveux, ils seront bien plus beaux si vous les éponger simplement.

Je termine cet article avec un truc de grand-mère qui me vient vraiment de ma grand-mère (mamie Carrier, c’est la meilleure) : prioriser l’eau froide ou tiède. L’eau chaude active les glandes sébacées, celles qui rendent vos cheveux gras plus rapidement. L’eau froide, même si elle est un peu moins agréable, rend votre tête plus douce que jamais (surtout après le revitalisant, wow!).

Tadammm, vous savez maintenant comment bien laver vos cheveux!

Partagez ces petits trucs simples à tous vos amis : tout être humain aux cheveux relativement longs mérite de savoir ces astuces!

Photo : Frédérique Carrier

Elle me connaît bien. Je suis LA référence en matière de cheveux, parce que j’ai pratiquement tout essayé (à l’exception des couleurs «oiseau de paradis»!). Enfin, la petite Maude s’est présentée à moi tout excitée, tenant une photo dans ses mains : «VÉRO! Je veux ÇA dans mes cheveux.»

Et voilà que nous filions tout droit chez la coiffeuse, ensemble.

L’«effet ombré» est de plus en plus populaire. Ayant fait son apparition depuis près de deux ans, il n’est plus rare de croiser une fille ayant osé cette nouvelle tendance. Avec raison!

Les plus fancy, voire classy, iront avec un dégradé de couleurs subtil. Pour les originales, c’est un tout autre jeu : certaines oseront les pointes de couleurs. Bref, l’effet ombré est un style qui peut convenir à toutes les têtes.

photo 1photo 2

Curieuse de la procédure, j’ai décidé d’accompagner ma copine au salon de coiffure. (Et il faut dire que Maude était un peu «moumoune» face à cette nouvelle coloration…)

Mon amie s’assoit donc sur la chaise du salon La Caboche, à Jonquière. C’est Johanne Brassard, ma fidèle coiffeuse, qui a pris en charge cette cliente agitée.

«Bon. Je veux un dégradé de couleur dans mes cheveux.» La coiffeuse et la cliente d’à côté partent à rire! On se retourne, et on remarque un dégradé «en cours» dans ses cheveux. Comme quoi c’est un must chez les jeunes femmes.

Alors, voici les étapes importantes pour réussir une telle coloration :

1)    On choisit la hauteur et la couleur du dégradé. À quelle hauteur de votre cuir chevelu commencera-t-il?

2)    Ensuite, la coiffeuse applique directement le décolorant sur la pointe, avec un pinceau. Le décolorant enlève toute autre couleur dans les cheveux. Une fois appliqué, il pâlit le cheveu jusqu’à l’obtention d’un blond. Si on le laisse longtemps, il est même possible d’obtenir du blond platine. Mais dans le cas de Maude, la coiffeuse le laisse agir 15 minutes, donnant une coloration plus caramel.

photo3

3)    Par la suite, Johanne définit le dégradé avec ses mains. Maude et sa coiffeuse avaient la même vision; elles ont opté pour un effet ombré subtil, à hauteurs inégales. Elles ne voulaient pas d’une démarcation nette entre le pâle et la couleur de fond. Mais c’est vraiment à votre goût!

4)    Après avoir appliqué la coloration, la coiffeuse prend soin de mettre un casque sur la partie décolorée, afin de garder la chaleur et d’empêcher le décolorant de sécher.

photo4

5)    Le temps écoulé, il faut rincer.

6)    Après tout ça, on ajoute la couleur de fond. Normalement, il faudrait laisser agir environ 30 minutes. Les dernières cinq minutes servent à teindre les pointes de la même couleur, histoire de créer un ton sur ton, une couleur plus unifiée.

7)    On rince les cheveux à nouveau, question d’enlever tout l’excédent de couleur. Ah! et aussi nettoyer la teinture qui a dépassé sur le front… pas très chic sinon.

photo5

8)    FINALEMENT!!! La coiffeuse place les cheveux comme bon lui semble, et fait sentir sa cliente comme une vraie STAR.

photo6

9)    Dernière étape (et non la moindre) : on se regarde dans le miroir, et on a-d-o-r-e!

Voilà, c’est aussi simple que ça pour un résultat haut en couleurs!

Pssssst! Maude Boutet, la coordonnatrice de LaCerise.ca, s’est fait coiffer le même soir qu’un important gala au cégep de Jonquière. Le webmagazine y a remporté le titre d’organisation socioculturelle de l’année. N’est-ce pas là une cliente satisfaite?

photo7

Photos: WeHeartIt, Véronique Bissonnette 

Bien choisir son sèche-cheveux est primordial pour une chevelure saine et un «brushing» réussi. Mais ce n’est pas toujours facile de trouver celui qui nous convient à travers tous ceux que les magasins offrent. Voici donc un guide simple et pratique pour vous conseiller dans l’achat d’un séchoir qui rendra votre crinière brillante et en santé.

Puissance

  • Il y a deux catégories de moteurs : le CC (courant continu), qui garantie une durée de vie de 300 à 400 heures; et le CA (courant alternatif), qui garantie une durée de vie de 700 à 1000 heures. Évidemment, les séchoirs à moteur CA sont plus couteux, mais plus durables. Ils sont recommandés si vous avez les cheveux longs et épais ou si vous utilisez votre sèche-cheveux tous les jours. Si vous utilisez rarement votre séchoir ou si vous avez les cheveux courts, le moteur CC est suffisant.
  • Pour créer du mouvement et du volume, votre séchoir doit avoir une puissance minimale de 1700 watts.
  • Un séchoir qui possède des boutons qui permettent d’ajuster le débit d’air est idéal.
  • C’est parfait s’il possède en plus la fonction turbo, qui est très pratique pour un séchage ultrarapide.

 Composition

  • Pour éliminer les frisottis et éviter l’électricité statique, choisissez un sèche-cheveux possédant la technologie ionique. La température est constante et les ions négatifs éliminent l’électricité statique.
  • Choisissez un séchoir qui a une grille arrière dévissable. Ainsi, vous pourrez le nettoyer, ce qui lui permettra de garder son efficacité et par le fait même d’allonger sa durée de vie.
  • Le fil du séchoir devrait être d’au moins 2 mètres.
  • Choisissez un séchoir qui possède des accessoires. Un diffuseur pour garder des boucles intactes et une ondulation naturelle, ainsi qu’un concentrateur pour faciliter la mise en plis et lisser les cheveux.

Température

  • Il est indispensable que votre sèche-cheveux ait deux températures (chaud et froid).
  • Mieux vaut utiliser le mode froid. Il est moins agressif et il préserve le cheveu tout en fixant la coiffure.

Photo: WeHeartIt

Contrairement à ce que racontait ma collègue et pote Maude Boutet dans son dernier article, moi, je me suis «garrochée» chez la première coiffeuse qui voulait bien me donner un rendez-vous. L’objectif : passez du châtain-blond-roux au brun chocolat. Attention, il faut savoir que ma crinière frisée n’était peut-être pas prête à une aussi grande métamorphose…

Les semaines passaient et je voyais mes cheveux arborer des tons cuivrés et une repousse blonde s’installer lentement mais surement sur ma tête. De toute beauté quand je faisais mes exercices de journalisme à la télévision!

Après un rendez-vous chez la coiffeuse de ma ville natale, on ne pouvait rien faire. Un retour au châtain était impossible. Cependant, une bouteille venait me sauver.

C’est un secret de coiffeuse, faut pas le dire trop fort, j’ai eu une permission spéciale. Le shampooing de marque Head and Shoulders est un décapant à couleur. OUI MADEMOISELLE! Après une bouteille, nous serons capable de me ramener à ma tête chataîne, puisque ce shampooing enlève les surplus de couleurs.

Joie, maintenant répandez la bonne nouvelle.

Photo: Marie-Pierre Pruneau

J’adore ma couleur de cheveux naturelle. Je suis de ces filles qui disent non à la teinture et à tout ce qui pourrait altérer ce dont la nature m’a fait cadeau. SCOOP : je suis maintenant rousse… Adieu la petite tête de boucle d’or, bonjour à celle de Fifi Brindacier! Non, ce n’est pas mon frère qui m’a joué un mauvais tour durant mon sommeil. Le 17 décembre dernier, j’ai dit oui à la teinture; mais attention, pas à n’importe laquelle.

C’est loin d’être un secret pour mes amies : la couleur me faisait atrocement peur. Mais voilà, j’avais un goût de changement depuis quelque temps. C’est loin d’être sur un coup de tête que j’ai décidé de changer cela. Et sérieusement les filles, si vous voulez du changement, ne vous garrochez pas chez le premier coiffeur que vous voyez. Pi-ti-é! Et de grâce, ne vous précipitez pas non plus à la pharmacie avec votre meilleure amie pour acheter une boîte de teinture. S’il-vous-plait! Mise en garde terminée, merci de votre attention. Parlons des vraies choses maintenant.

La confiance que j’ai en ma coiffeuse est le premier point clé qui m’a fait changer d’idée. Le deuxième est celui qui a pesé le plus lourd dans la balance : la mixture chimique qu’on m’a versée sur la tête, et bien elle n’est pas permanente. Mon expression du moment est parfaite pour la situation : ça le fait! Et ça ne le fait pas à peu près laissez-moi vous dire.

Pourquoi?

Petit un ; ta nouvelle allure aura une durée de vie de quatre à huit semaines. Je te le jure, c’est loin d’être négatif! Cette teinture est en fait un dépôt de couleur, elle n’altère pas le cheveu en profondeur et ne l’endommage pas beaucoup.  Elle reste en surface, si je peux m’exprimer ainsi. Si la marge de quatre à huit semaines est grande, c’est que tout dépend de ton type de cheveu, de la manière dont il va absorber le produit. Le nombre de lavages que tu effectues par semaine ainsi que la chaleur générée par ton plaqueur sont deux facteurs qui vont aussi avoir une influence sur la longévité de la teinture. Tout cela signifie que si je n’avais pas aimé ma nouvelle identité de rouquine, je n’aurais eu qu’à patienter quelques semaines pour redevenir blondinette au lieu d’aller pleurer chaque soir dans les bras de ma maman!

Maintenant, le fantastique petit deux fait son entrée; l’entretien est ZÉRO compliqué! La teinture disparaît, oui, mais elle le fait en s’estompant. Je m’explique : au lieu d’avoir une repousse, la couleur disparaîtra graduellement au fil des semaines pour laisser réapparaitre celle d’origine. Tu l’as deviné, il te faudra par contre retourner chez la coiffeuse aux mois ou aux deux mois pour la refaire, dépendamment de la manière dont tes cheveux «acceptent» la couleur. Mais bon, si tu avais opté pour une teinture normale, il t’aurait fallut retourner feuilleter des magazines au salon de coiffure de toute manière. Argument contre ma nouvelle découverte : invalide.

Je ne t’apprends sûrement pas grand-chose en te disant que, dans la vie, il n’y a rien de parfait. Ma découverte n’y échappe malheureusement pas. Ne me lancez pas de tomates s’il-vous-plait… Impossible de te faire appliquer une nuance plus pâle que la tienne. C’est logique; le principe est de couvrir ta pigmentation d’origine. C’est comme si je te disais de prendre du surligneur jaune pour cacher du surligneur vert. Ça ne marche pas. Même si tu veux bien bien fort. Ainsi, une châtaine ne peut pas devenir plus blonde et une rousse ou une brune ne peuvent éclaircir leur chevelure. Oui, il y a un peu de peroxyde dans le mélange, mais pas assez pour faire décolorer les cheveux. Si c’est ce que tu veux vraiment, assurément, sans aucun doute, à la folie (genre t’en rêves toutes les nuits au lieu de rêver à Channing Tatum en chest); allez, fonce et opte pour une teinture permanente!

Le petit trois aura de quoi séduire ton portefeuille. Le coût est moindre que celui d’une teinture permanente et il varie d’un salon de coiffure à l’autre. Pour te donner une idée, j’ai dû débourser 28 dollars chez ma coiffeuse, à Québec. Pas pire du tout pour notre petit budget!

Petits conseils pratico-pratiques pour conserver l’aspect de ta nouvelle tête plus longtemps: investis dans un shampooing pour cheveux colorés et protège tes cheveux avec un protecteur thermal avant de faire ta mise en plis.

Ma question ultime : oseras-tu toi aussi délaisser l’aspect de ta crinière naturelle pour un look plus flamboyant? Laisse-moi tes impressions en commentaire si jamais je t’ai convaincu d’essayer!

Voilà, c’était un autre fabuleux épisode de ma vie non palpitante de fille qui avait peur de la teinture. Pour finir, ma constatation suite à cette aventure va comme suit: pas besoin d’un psychologue, une coiffeuse c’est parfait!

Source photo : WeHeartIt

C’est le jeudi 5 décembre que j’ai confié mes précieux cheveux à une nouvelle coiffeuse. C’est toujours stressant. Personne ne souhaite sortir de là avec les cheveux bleus! Heureusement, tout s’est bien déroulé, et j’ai même essayé le nouveau gadget pour friser les cheveux, le Miracurl.

Sur le marché depuis peu, tous affirment que c’est un produit révolutionnaire. «Ça me prend environ trente minutes de moins pour friser les cheveux de mes clientes!», affirme la coiffeuse du salon La Caboche à Jonquière, Johanne Brassard.

Effectivement, en moins de quinze minutes, mes cheveux étaient frisés, placés et fixés. J’étais prête à faire tourner des têtes! Sans mauvais jeu de mots…

Sans titre

Pssst. La coiffeuse a passé ses doigts à travers les boucles pour un effet plus naturel!

Ce qui est bien avec ce produit, c’est que l’utilisatrice peut choisir la grosseur des boucles qu’elle désire. Plus naturel ou plus mouton, elle a le choix. Il suffit d’insérer sa mèche de cheveux à l’intérieur du mécanisme, qui enroule les cheveux automatiquement lorsqu’on referme la poignée. On attend quelques secondes (entre huit et douze), tout dépendamment du style qu’on recherche et hop, le tour est joué.

Pas besoin d’être bien expérimentée en coiffure, le travail se fait tout seul!

Le fer utilisé par la coiffeuse Johanne est de haute qualité, donc vous l’aurez deviné, il est dispendieux. Il se vend 250$. Toutefois, il en existe plusieurs sortes et à différents prix, mais je ne peux pas assurer leur fiabilité!

En bref, j’ai vraiment été charmée par la qualité du produit. En le voyant passer dans plusieurs publicités, j’étais sceptique quant à son efficacité. Et bien je peux vous affirmer, aujourd’hui, que c’est un incontournable!

Pour les adoratrices des boucles, vous devriez ajouter tout de suite ce produit à votre liste de Noël!

Photo : Tumblr