Cahier tendance

Ne vous êtes-vous jamais exclamé «  oh my god ! C’est trop beau ce qu’il/elle porte » ou « Euh… C’est quoi ça ? », en regardant vos célébrités favorites défiler sur les tapis rouges ?  Eh bien,  je vous propose de revoir quelques-uns de ces looks mémorables de tapis rouges, qui vous ont autant renversés que déçus, au travers un top/flop.

Top

Katy Perry

KP

« L’ange » Katy Perry accompagnée de sa Grand-mère au Grammy Awards de 2011

Pas seulement un look, mais une attitude ayant fait parler. « Katy Perry, jouant la carte de l’innocence » (Cosmopolitan, 2011). C’est l’effet escompté : une tenue « d’ange » signée Giogio Armani, au buste orné de cristaux Swarovski et d’une jupe en soie translucide. Pour finir, « les ailes d’anges plumeuses ont été ce qui a fait monter cet ensemble ». (MTV, 2011).  Ainsi, nous pouvons que nous incliner devant une telle élégance, de la part de la chanteuse.

Rihanna

riri

Rihanna portant sa robe jaune d’œuf au Met Gala 2015

Le Met Gala est reconnu pour avoir un thème à chacun de ses galas, afin d’introduire le ton de son exposition annuelle de son Institut de la mode (The costume Institute Gala). En 2015, la chanteuse Rihanna  a arboré une robe de couleur jaune œuf, dont le thème de cette année-là était La Chine : au travers le miroir ».  « Un look en accord avec son thème oriental » (Purepeople, 2015).  Créée par le designer chinois Guo Pei, sur une période s’échelonnant sur deux ans (50 000 heures), cette tenue a également été félicitée par le magazine VanityFair, soulignant « un processus de production laborieuse ». Nous pouvons donc en tirer que Rihanna a respecté haut la main le thème du gala.

Flop

Lady Gaga

gaga

Lady Gaga et sa fameuse robe de viande aux MTV Video Music Awards de 2010

Au travers les années, Lady Gaga n’a cessé de surprendre le public avec ses tenues plus extravagantes les unes que les autres, lors de tapis rouges. Or, cette robe entièrement faite de viande (bœuf), a été l’une des plus controversées de sa carrière, car elle n’a pas seulement étendu ses critiques sur les réseaux sociaux, mais aussi à travers certains organismes, notamment une  pour la défense des animaux : PETA.  « Peu importe que cela soit esthétiquement bien présenté, de la chair d’animal torturée reste de la chair d’animal torturée. La viande crue représente la violence sanglante et la souffrance […] ». Bref.

Lil Kim

lil kim

La rappeuse Lil Kim affublée d’une robe « choquante » au MTV Video Music Awards de 1999

Le look le plus mémorable du gala des  MTV Video Music Awards (VMA’s), et qui fait encore jaser aujourd’hui : celui où la rappeuse Lili Kim expose l’un de ses seins au VMA’s de 1999.  Le journal quotidien Los Angeles Time a même, il y a quelque temps, fait un retour sur ce style plus que marquant, critiquant la tenue et la chanteuse en la traitant d’une « atroce voiture-épave lavande ». Un look, qui, au final, est, et sera toujours considéré comme étant « vulgaire ».

Plus les jours avancent, plus le temps se refroidi. En Janvier, il est grand temps de sortir nos manteaux, tuques, mitaines et foulards. Question de rester au chaud avec style, voici les tendances manteaux et accessoires d’hiver du moment.

Le grand retour du manteau Tartan

Inspiré des longs manteaux de certains détectives anglais comme Sherlock Holmes, ce manteau aux lignes masculines apporte un côté très chic et vintage à notre look hivernal. Le motif carreauté permet plusieurs combinaisons de couleurs et peu importe cette combinaison, le mélange sera tout simplement parfait.

La longueur avant tout

Le maxi-manteau est la grande tendance cet hiver en matière de manteau. Généralement fait de laine, sa longueur se situe environ à la hauteur des genoux ou même plus bas. Étant donné qu’il se porte mieux ouvert, il est de mise de l’agencer avec un grand foulard ou encore un pull en dessous.

L’indémodable doudoune

Qui ne peut se passer d’une doudoune confortable et duveteuse? Ce manteau matelassé est fait de duvet recouvert de matière synthétique. Il est très efficace par temps froid. Le choix de couleur est très varié, mais pour changer du classique noir, des couleurs comme le rose ou le bourgogne sont proposées.

Garde à vous!

Un autre classique dans les manteaux d’hiver reste la parka. Qu’il soit kaki, beige ou encore rouge, ses formes droites et ses nombreuses poches font référence aux uniformes des soldats dans l’armée. Pour un look plus chic, un capuchon entouré de fourrure peut être ajouté.

Une tuque et un foulard avec ça?

Un ensemble d’hiver ne serait pas complet sans ses accessoires indispensables pour se garder au chaud. Le choix des accessoires dépend du type de manteau que vous possédez. Par exemple, si vous optez pour un maxi-manteau, privilégier des bottillons (les bottes trop longues ne seront pas visibles étant donné la longueur du manteau) ainsi qu’un long foulard afin de créer un effet de mouvement semblable à celui du manteau. Pour les manteaux plus courts, tous les types de bottes sont de mise. Il suffit d’ajouter une écharpe en peintre ainsi qu’un béret pour donner un petit look chic européen.

Voici comment restez au chaud pour les mois les plus froids de l’année tout en restant branché !

Vendredi dernier, Anabelle et moi (une autre cerisette), sommes allées à l’évènement mode Panache de Saguenay. Outre le fait que nous avons capoté comme des enfants qui découvre Noël pour la première fois, l’événement nous a fait découvrir les nouvelles tendances automne/hiver pour la prochaine année. Voici ce que j’ai retenu du défilé de vendredi et ce qui pourrait vous servir pour fignoler votre garde-robe d’automne.

 14455777_1251759548221016_1080588226_o

1. Le tricot de laine – C’est TOTALEMENT in. Le premier défilé, composé essentiellement de lainages, nous a montré plusieurs alternatives pour bien le porter. En haut, comme nous avons la coutume de le voir, mais aussi en manche, en gros foulard, en poncho et en robe. La robe était définitivement ma façon préférée, beaucoup plus féminin et tout-aller. Les manches sont aussi un bon choix pour les journées d’hiver plus chaudes, laissant les mains à l’air libre et en toute motricité.

14467082_1251759598221011_322467726_o

2. Le carreau – Si vous en avez assez de lui voir la face à celui-là, vous n’avez pas fini puisque le carreau est encore de retour cette année. Il se porte avec tout et mérite d’être osé, c’est un motif passe-partout qui n’est pas difficile à agencer. Peut-être que la fameuse chemise de flanelle est dépassée un petit peu, mais un poncho ou une robe, ça fait l’affaire. Le carreau vous donne l’air chic, habillé et décontracté sans avoir mis trop d’effort côté tenue. On dit oui !

14489781_1251759638221007_1769203039_o

3. Le bomber Jacket – Celui-ci, c’est la petite nouveauté de l’année. Il me fait personnellement penser aux années 90 et je le trouve écœurant. Le bumper Jacket, il se porte de milles et une façons et en plusieurs couleurs. De style asiatique ou complètement basique, un modèle est assurément fait pour vous. Avec des jeans, une jupe ou une robe, il donne autant l’effet décontracté qu’habillé et c’est ce qui m’a fait craquer. J’ai moi-même opté pour ce petit manteau comme veste d’automne. C’est un essentiel que je vous conseille.

Voici mes 3 TOPS coups de cœur de la soirée de vendredi à laquelle j’ai assisté. J’en aurais probablement plus à vous dire, mais je vous invite aussi à aller faire un tour sur le site Web de Panache ou sur leur page Facebook !

Photos : Jean-Michel Decoste

Un petit quelque chose pour votre meilleure amie, un autre petit quelque chose pour votre sœur, sans oublier maman, papa, votre cousine préférée et votre grand-papa adoré, bien sûr . Ça devient vite le chaos dans votre tête pour trouver le cadeau de chacune de ces personnes exceptionnelles qui vous sont si précieuses… Et il faut dire que l’argent manque souvent trop vite. Voici quelques idées pour économiser tout en offrant des cadeaux exceptionnels!

Mon truc infaillible pour économiser, même pendant le temps des fêtes, c’est la planification. C’est simple, ça prend 10 minutes et ça me fait sauver pas mal d’argent! Il suffit d’écrire le nom de chaque personne à qui on veut offrir un cadeau sur une feuille. Ensuite, on trouve ce qu’on lui offre, puis on regarde les spéciaux, on magasine. Ce qu’il y a de plus beau avec cette méthode, c’est qu’on peut commencer dès que l’Halloween se termine! Bon, je sais que ça peut être difficile de trouver l’idée de cadeau parfait pour tous, mais ça laisse pas mal de temps pour y penser et, aussi, ça laisse pas mal plus de temps pour trouver des aubaines. Il suffit d’être patient.

Pour celles qui sont un peu moins patientes, j’ai aussi quelque chose pour vous. Faites vos courses en même temps et au même endroit. Souvent, les magasins offrent des coupons applicables à l’achat de 50$ ou 75$ de marchandises, ce qui peut être très bénéfique lorsque la remise en argent est intéressante. En plus de l’argent, ça sauve aussi du temps. Magasiner au même endroit t’empêche de faire huit fois le tour du centre d’achat en te demandant « QU’EST-CE QUE JE PEUX BEN LUI ACHETER?» Si tu veux faire ça, tu dois choisir un magasin qui offre des produits pour tous, parce que je suis ne suis pas certaine que tu trouves quelque chose de bien pour ton frère ou ton chum chez M.A.C ou chez Brandy Melville…

Pour celles qui détestent magasiner (oui, il y en a et c’est correct!), je vous suggère de faire vos emplettes en ligne. Il faut toutefois prévoir un temps de livraison. Il existe plusieurs site internet pour magasiner en ligne, mais vous pouvez aussi visiter le site de votre boutique préférée. Vous y trouverez certainement quelque chose de génial à offrir et … pourquoi ne pas se gâter un peu en même temps. Après tout, c’est Noël pour tout le monde! Ce qui rend cette option parfaite, c’est qu’on n’a pas à se rendre dans 10 magasins différents, qu’on a pas à attendre en ligne pendant 20 minutes chaque fois pour un seul article et qu’on peut même trouver le présent idéal moins chers qu’en magasin. Suffit de bien chercher!

Photo : Pixabay.com

Si toi aussi tu es une adepte du jeans boyfriend, des cotons ouatés, des t-shirts de garçon de taille large, des bas de laines et des chemises de friperie ayant probablement appartenues à une personne faisant huit fois ta taille, bienvenue dans la famille!

Loin de vouloir dire qu’on ne se soucie pas de son look, s’habiller en mou tout en «ayant de l’allure» est un véritable mode de vie. Ben oui! J’accorde une certaine importance à mon apparence malgré le fait que mes ensembles favoris, me mettant le plus en confiance et en valeur, n’ont généralement rien de très sexy et extravagant.

S’habiller en mou, c’est aussi créer des réactions telles: «Wow! T’es ben belle Mégan quand t’es habillée en fille», lors de cette occasion mensuelle ou tu décides de mettre une robe et du rouge à lèvres, mais d’assumer pleinement que tous les autre jours du mois, tu rayonnes dans ton tricot de grand-père.

En tant que fière représentante des filles qui préparent toujours leurs outfits à l’avance, même les plus banals, j’ai développé quelques habitudes en ce qui concerne l’agencement du «mou» avec le reste de ma garde-robe.

Le col rond

circle

Porter des chandails au col rond, c’est faciliter l’agencement avec tout et n’importe quoi en créant une ligne clean permettant de rester très sobre sans avoir l’air «tout nu» et en mettant du même coup ton visage en valeur. Ils s’associent mieux avec n’importe quel pantalon et jupe qu’un col ample, en plus d’être clairement plus tendances.

La chemise en jeans

Jeans

Un incontournable! À porter autour de la taille avec un long t-shirt, sous un pull, boutonnée jusqu’au coup pour un look plus propre ou en tant que «par-dessus», le denim s’agence avec tout et accessoirise ton outfit.

Jamais trop

super

Un chandail avec un col haut sous une chemise, un pull, des collants noirs sous mes jeans troués et des bas de laine dans mes converses… En misant sur l’unicité, on peut se permettre d’oser et d’agencer plusieurs morceaux. En plus de donner du cachet à notre look, c’est un truc parfait pour les frileuses (moi).

Habiller ta tête

hat

Que ce soit une casquette portée back side, un chapeau en velours ou tout simplement tes cheveux ramassés en queue de cheval, en half-bun, ou tirés derrières tes oreilles (vraiment in), il s’agit de moyens simples de bonifier ton look. Ta coiffe devient accessoire des vêtements les plus banals et masculins tels les grands pulls et les chemises.

Prioriser le port de pantalons

boyfriend

Faire une croix sur les leggings et préférer mettre un pantalon en denim, même sous un long chandail ou un grand tricot, c’est gagnant. Point.
Je te l’accorde, il n’y a là-dedans de secret pour personne, mais ce sont des choses qui me plaisent et que je partage avec toi afin de démystifier l’univers du «mou». Enjoy!

Photos: We Heart it

Les guenilles, c’est le projet révolutionnaire du Cégep de Jonquière. Bon, je vois ça grand tu me diras, mais quand on parle de mode et de bas prix, je perds mes moyens. Ça s’adonne que ce matin j’ai perdu mes moyens.

Les guenilles, c’est un projet de Marie-Ève Lavoie. Il se décrit comme étant une vente ponctuelle de vêtements et d’accessoires usagés à des prix ridicules.

C’est à la suite de la vision du documentaire Le vrai coût des choses, que Marie-Ève Lavoie devient plus consciente que jamais de la réalité difficile que l’on fait vivre aux fabricants de nos vêtements qui sont peu payés. Elle décide de ne pas vouloir participer à ce fléau.

L’étudiante de première année en Arts et technologie des médias précise même que son idée a un petit côté communiste ; «on devrait tout le monde arrêter d’acheter et tout se prêter […] pis magasiner dans des friperies aussi». L’entrepreneure de ce projet explique également qu’on devrait arrêter d’encourager cette société de Fast fashion.

Ça fait que je réitère : ça part d’une fille pleine d’idées, dont une plus extravagante que les autres, mais qui fait bien du sens. Finalement, je n’étais pas si folle que ça en disant que c’était révolutionnaire parce que si on s’y mettait tous, ce serait les impacts environnementaux et socioéconomiques qui en bénéficieraient.

Quand je te parle de guenilles, je te parle pas d’un morceau de tissu que t’as pris pour laver ta vaisselle hier. Je te parle d’un morceau de tissu beaucoup plus étoffé, des plus vintages, que tu veux vraiment aux premières loges de ta garde-robe.

Je te parle de la chemise de type Boyfriend, tellement versatile, que tu veux juste mettre tous les jours parce que son confort est fantasmagorique. Celle que tu vas mettre avec un collant, ou avec des jeans, ou des leggings. Celle que tu vas mettre quand ça te tente pas de te préparer, avec un chignon défait, ou celle que tu vas mettre avec des petites bottes à talons pis tes beaux cheveux frisés quand tu te sens lionne.

Bon, je te le dis mais c’est un secret. J’ai un kick sur cette chemise. Mais on va se le dire, il y a des super belles laines pour l’automne, de même que des sacs, des vestes, et encore. Je suis in love, est-ce que je l’ai dis?

Le principe est simple : les vêtements sont publiés sur la page Facebook de Les guenilles et tu commentes si tu les veux. Attention, c’est une vente aux enchères. Je t’explique. Si le vêtement est 10,00$ à la base, la première qui commente l’a pour 10,00$. Ça fait que c’est le turn up. Sauf que si quelqu’une le veut aussi, elle peut enchérir… Jusqu’à ce que celle qui offre le plus gagne.

Le mot guenille n’aura plus jamais la même valeur à tes yeux. T’en as pas vu des pareilles encore.

Vu les ambitions de Marie-Eve Lavoie, ce projet n’a pas fini de grandir et t’as pas fini de vouloir ses vêtements. Je t’en dis pas plus, mais suis ça de près.

En passant, Marie-Eve t’attend pour la première vente ce mercredi le 7 octobre de 9h à 12h tout près des Pas perdus au Cégep de Jonquière, devant le Magasin du Monde. Donc sois présente.

Clique ici, c’est une page pas comme les autres je te jure.

Certaines personnes sont réticentes à l’idée de se faire tatouer. Moi, je fais partie de cette gang-là. Pourtant, je trouve ça très beau, un tatouage. Je suis toutefois craintive quant à leur permanence. Alors pour les gens comme moi, il existe une alternative que vous aimerez certainement : l’entreprise québécoise Les Tatoués, qui se consacre à la conception de tatouages temporaires.

C’est une petite famille toute mignonne qui est derrière ce projet. Julie Ménard, comédienne au petit écran, et son conjoint dessinateur Jean-Sébastien Poupart ont démarré leur entreprise en s’inspirant de leur fille, Lou, et de leur entourage.

Sur leur site Internet, on retrouve des collections de tatouages incroyablement jolies. Il y en a même pour les enfants (quoique certains adultes ne pourront pas s’empêcher de se les procurer, moi y compris!) Et les portes-feuilles qui crient presque famine seront contents d’apprendre que les produits vendus sont très abordables et livrés partout au Canada. Vous n’êtes pas Canadien? Pas grave, on ajoutera 3$ à votre facture et hop, le tour sera joué. Joie! Mais attendez, le meilleur est à venir… En plus de ne pas être trop coûteux, ces tatouages temporaires résistent de trois à cinq jours, sont non-toxiques, hypo allergènes, imprimés avec des encres végétales et ils sont même approuvés par la Food and Drug Administration des États-Unis. C’est ce que j’appelle un produit génial! Du point de vue esthétique, c’est mille fois «wow»! Vraiment, rien de comparable avec ceux que j’achetais au magasin à un dollar quand j’avais cinq ans.

Parce que vous ne vous contenterez pas seulement de regarder, rendez-vous sur le site web des Tatoués pour commander vos tatouages. Profitez-en aussi pour lire leur blogue

Photo: Anouk Lessard

Quelques fois par année, trouvant que mon feed Instagram a besoin d’être rafraichi, je m’abonne à plusieurs dizaines de nouvelles personnes. Il m’arrive donc dedécouvrir des comptes plus ou moins pertinents auxquels je me désabonne rapidement. Par contre, j’ai quelquefois la chance de tomber sur de vrais petits bijoux. Tel a été le cas avec @livelokai, une entreprise qui crée des bracelets vraiment géniaux! Je ne sais pas dans quelles circonstances j’ai commencé à suivre ce compte, mais je m’auto-félicite de l’avoir fait.

Les bracelets lokai représentent l’équilibre. La perle noire est remplie de boue provenant du point le plus bas sur terre, soit la mer Morte. La perle blanche, vous l’aurez deviné, provient du point terrestre le plus élevé et est remplie d’eau qui provient du sommet du Mont Everest. Les autres perles sont claires et vides, puisque selon le créateur, Steven Izen : «Nous avons tous notre propre histoire d’équilibre à raconter.» Si vous ne trouvez pas que ces bracelets sont les plus awesome qui existent, sachez que je vous juge. (Ben nooooon, c’est une blague! Je respecte vos opinions, t’sais.)

Outre leur forte symbolique, les bracelets lokai ont une histoire bien particulière. En fait, Steven Izen a eu cette bonne idée lorsque son grand-père a reçu un diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Cette période triste de sa vie est représentée par la boue de la Mer Morte, car il était à «son point le plus bas». Mais à cette même période, Steven était très reconnaissant d’être l’homme qu’il était : en santé et plein de vie. S’il a choisi d’utiliser de l’eau du Mont Everest, c’est parce qu’il se sentait on top of the world.

Grâce à ces bracelets, nous transportons une petite partie du monde partout où nous allons. C’est également un bon moyen de conserver un certain équilibre, de se souvenir que la vie n’est pas seulement composée de périodes négatives, mais aussi que le bonheur n’est pas à prendre pour acquis. Les hauts, les bas, les joies et les peines finissent toujours par former un cycle et trouver leur équilibre.

Les bracelets sont authentiques (promis, pas d’eau de robinet ni de «bouette» en provenance de la cour arrière de Steven Izen) et disponibles sur Internet en trois tailles différentes. Ils coûtent 18 $ chacun, plus les frais d’envoi et les taxes. En plus, 10 % des profits sont remis à des œuvres de charité! Raison de plus pour en acheter un ou bien pour l’ajouter à sa liste de cadeaux de Noël!

Photo: Facebook