Beauté

J’ai toujours été fascinée et passionnée par le domaine de la mode, que ce soit devant ou derrière l’objectif. Déjà petite, je me voyais designer ou styliste, mais jamais je n’aurais cru vivre l’expérience d’être mannequin. C’est pourtant la chance que j’ai eue au courant du mois d’avril dans le cadre d’un concours et du Festival Québec Mode.

DSCF0157

Les quatre participantes du concours Mannequins Recherchés qui défilaient le 18 mars 2013 (C’est moi en gris hiiiiii!)

Tout ça a commencé avec un concours organisé par le Magazine Québec Scope de la ville de Québec et l’agence Focus One Mannequin, également de Québec. Le nom du concours? «Mannequins Recherchés». Les prix? Une page couverture et un éditorial dans le magazine et un contrat de représentation d’un an de l’agence, entre autres. Au début, j’étais hésitante; je n’avais jamais voulu m’inscrire dans ce genre de concours. D’abord parce que je ne m’en croyais pas capable et, ensuite, parce que les gagnants de ce genre de concours sont habituellement décidés par vote par Internet – soit par popularité. Cependant, j’ai vu que c’était un jury qui décidait des participantes. Alors je me suis lancé en disant : «Qu’est-ce que j’ai à perdre de toute manière?». Je me suis inscrite sans attente particulière.

Après quelques semaines, j’ai un nouveau message dans ma boîte de réception me disant que j’avais été sélectionnée pour passer à l’étape suivante : le casting. J’ai été à la fois surprise et ravie de voir que j’avais été choisie parmi la centaine d’inscriptions que le concours avait reçues. Dans ce message, je n’avais que quelques indications, me disant que je devais avoir un maquillage léger, des vêtements moulants (style jeans et t-shirt, pour voir notre morphologie) et des talons hauts.

Le casting – 16 mars 2013 – Halte-Bouffe de Place Laurier 

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. On m’avait dit que je devrais passer devant un jury qui allait décider qui allait passer à la prochaine étape. Je croyais alors entrer dans une pièce, me présenter et prendre quelques polaroïds, comme on peut voir dans La prochaine top modèle américaine. Erreur! Je suis arrivée à la halte-bouffe de Place Laurier, un samedi à 11h, en pleine heure de dîner, et un grand podium y était installée au centre des tables. Je dois avouer que le stress a augmenté d’un cran. Je ne m’attendais pas à défiler devant des centaines de gens. Je me présente, on prend mes mensurations et ma grandeur (ouf je faisais 5 pieds 7, la grandeur minimale!) et je vais m’asseoir avec d’autres participantes du concours. On me donne le numéro 14. Je regarde donc les 13 autres passer avant moi, puis c’est à moi. On me nomme et sous une musique rythmée comme dans les défilés que je regardais à la maison depuis des années, je dois marcher. J’y suis allée, avec le plus d’assurance et de dynamisme possible. Je reviens ensuite à l’arrière pour que notre groupe de cinq filles terminent leur présentation. Après être passé, j’avais les jambes qui étaient aussi molles que des spaghettis (et ce n’est pas des blagues). Je n’avais pas été autant stressée de toute ma vie.

24 mars 2013 – À mon appartement de Jonquière

On m’avait dit que si j’avais été sélectionnée, on m’aurait appelé dans la semaine qui suivait. Je n’avais toujours pas eu de nouvelles, jusqu’au dimanche soir suivant lorsque mon téléphone a sonné. Sur la cinquantaine de filles présentes au casting, j’étais parmi les 30 qui allaient passer à la première étape. Cette fois, j’étais vraiment TRÈS TRÈS surprise. Je n’ai pas la shape d’un mannequin et je le sais, j’avais été choisie parce que je dégageais de la confiance et de l’assurance. C’était très spécial de savoir que ça devenait plus concret. Prochaine étape? Le défilé dans le cadre d’un 5 à 7.

Essayage – 14 avril 2013 – Boutique Baizenville

Bien souvent, j’avais cru devoir abandonner le concours, parce que les essayages ou les défilés que me proposait l’organisatrice de l’événement Karine Albert, se déroulaient pendant la semaine. Le hic, c’est que c’était presque impossible pour moi d’aller à Québec, à temps, pour les moments qu’elle me proposait. Cependant, l’équipe a été très conciliante et j’ai pu avoir une date qui me convenait. D’abord, l’essayage. Je me présente à la boutique pour laquelle j’allais défiler, Baizenville, pour essayer de nombreux outfits pour trouver lesquels j’allais porter. Après environ 1h, j’avais mes six ensembles de style rock pour le défilé.

Défilé – 18 avril 2013 – Yuzu Resto

C’était le jour J! J’avais bien dormi, mais dès mon réveil, je fus stressée à la puissance 100. Le genre de stress qui nous fait dire : «Pourquoi je fais ça déjà?» ou «Je ne veux plus y aller, ça ne me tente plus!». Vous voyez le genre? À 7h j’étais réveillée et je devais partir de la maison à 15h. L’attente allait être longue. La seule chose qui a réussi à me faire changer d’idée est –étrangement – de faire des devoirs. Et de chanter. Je vous épargne les détails.

15h15, je quitte la maison avant ma maman qui m’accompagne jusqu’au Yuzu Restaurant du quartier St-Roch. Je suis là à 16h, toujours autant stressée. Lorsque la plupart des autres mannequins furent aussi arrivés, nous avons quitté dans une voiture identifiée Festival Québec Mode vers le Saint Coiffure. J’ai eu droit à deux coiffeurs pour me faire une coiffure rock, qui allait de pair avec les vêtements. (Vous pouvez voir une photo sur la page facebook du Festival Québec Mode. Le lien se retrouve au bas de mon article.) Je passe ensuite au maquillage réalisé par Parisax Professional Canada. À 18h, coiffée et maquillée, nous retournons au Yuzu pour le défilé. Le restaurant est bondé, toutes les tables sont réservées. Mes parents, leurs amis, ma sœur et son ami ainsi que mes amies sont présentes pour m’encourager.

Étrangement, à ce moment je n’étais plus stressée. Bon oui, un petit peu, mais pas autant que le matin même, ou lors du casting quelques semaines auparavant. Les trois autres participantes et moi montons en haut pour enfiler notre première tenue. Nous sommes, ensuite, les sept mannequins un derrière l’autre et nous attendons le go pour partir dans le backstage,  À 18h30, le défilé style 5 à 7 commence.

À la fin, vers 20h, nous étions toutes réunis dans la salle pour l’annonce des finalistes pour la prochaine étape. Malheureusement, je n’ai pas été sélectionnée ni par le public, ni par les juges. J’étais déçue, évidemment j’aurais voulu continuer et me rendre plus loin, mais je m’étais rendue beaucoup plus loin que je ne l’aurais cru au départ.

J’étais extrêmement contente de l’expérience que j’ai pu vivre. D’être maquillée, coiffée, de défiler devant une foule et des photographes. Je ne crois pas que j’aurais pu demander mieux. Cette expérience m’a fait réaliser que l’apparence est une chose, mais la confiance et ce qu’on dégage, au final, est ce qui est le plus important pour avancer. Je voudrais remercier le magazine Québec Scope, l’agence Focus One Mannequin et le Festival Québec Mode pour la chance de vivre cette belle expérience. Je recommencerais sans hésiter.

La gagnante – si je ne m’abuse, il ne reste que des dix filles finalistes – sera annoncé lors de l’événement VIP Happening Québec Scope le lundi 29 mars à Québec où je serais présente et je souhaite la meilleure des chances à toutes les finalistes!

Pour voir les photos du défilé, c’est ici!

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.195747050549501.1073741836.110618205729053&type=1

Pour voir la vidéo de l’événement:  http://www.youtube.com/watch?v=HmIzPNe1XU8

 

Photo à la une: Festival Québec Mode

Photo: Michel Nadeau

Tu n’as peut-être jamais fait tes sourcils et peut-être aussi que tu n’en as pas besoin. Par contre, si tu veux apprendre à les faire toi-même comme il le faut au lieu d’aller chez l’esthéticienne, j’ai la solution pour toi! Les règles d’or de l’épilation des sourcils.

D’abord et avant tout, comme l’expression le dit : trop, c’est comme pas assez. En enlever trop, c’est une erreur typique qui ne devrait pas être commise. Les petits sourcils tout minces comme nos grand-mamans (Même si on les aime énormément!), c’est dépassé! Garder une épaisseur naturelle et n’enlever que les poils qui poussent hors de la ligne de votre sourcil, ça sera plus joli.

Bon, on se lance 

 Tu auras besoin de :

  • Une pince à épiler
  • Un crayon pour écrire sur ta peau
  • Un autre crayon, peu importe la couleur. (Il servira comme guide)

Étape 1 :

Avant de commencer, il faut brosser les sourcils vers le haut. Cela permet de mieux voir les poils disgracieux. Bon, maintenant que c’est fait, place ton crayon-guide dans la même position que la ligne noire de la photo. Avec ton autre crayon, trace un point de repère à cet endroit. C’est le début de ton sourcil. Tu pourras enlever tout ce qui n’est pas dans cette zone. (Dans ce cas-ci, ce qui est à la gauche de la ligne noire).

Étape 2 :

Toujours avec ton crayon-guide, place ce dernier de façon à ce qu’il touche le côté de ta narine et qu’il monte jusqu’à l’extrémité de ton œil, comme le montre la ligne grise de la photo ci-dessus. Cela représente la fin de ton sourcil. Comme pour le début, trace un point de repère et tout ce qui dépasse cette zone, tu pourras l’épiler.

Étape 3 :

Afin de déterminer l’arcade de ton sourcil, c’est-à-dire la pointe de ton sourcil, prends ton crayon-guide et mets-le de sorte qu’il touche le milieu de ton nez et qu’il passe par le milieu de ta pupille (Tel qu’illustré par la ligne blanche de la photo). Trace encore un point. Ce dernier représente la pointe de l’arcade, l’endroit ou le sourcil devrait être le plus haut. Attention! Si comme moi, tu n’as pas ou très peu de pointes de sourcil, tu n’es évidemment pas obligé d’en créée une. C’est tout aussi joli sans.

Étape 4 :

Relie tes points et crée une ligne qui suit la pousse naturelle de tes sourcils (Tu l’apercevras lorsque tu brosseras tes sourcils vers le haut, si ce n’est pas fait).

Étape 5 :

Dernière étape et la plus douloureuse : L’épilation. Enlève tous les poils qui sont à l’extérieur de la ligne que tu as dessinée. Pour les poils au-dessus de l’œil, n’enlève que ceux qui détonnent, on priorise l’épilation des poils en dessous du sourcil.

Et voilà! Tu es maintenant une pro de l’épilation des sourcils! Avec le temps, tu n’auras peut-être plus besoin du crayon et tu connaitras ta forme de sourcil naturelle.

 

Les maquilleurs de la compagnie Nagi Cosmetics,  s’entendent pour dire qu’il est parfois difficile pour les filles à la peau foncée ou métissée de trouver «LE» maquillage parfait qui va avec leur teint. À vos maquillages les filles essayer les quatre styles de maquillage que  Nagi Cosmetic vous présente.

* Maquillage de Soirée *

Vous sortez ce soir? Une soirée chic? Que faire?

Côté vêtements vous êtes au point! Par contre, pour le maquillage… vous hésitez encore. Style femme fatale, «glitter» festif ou noir chic? Sachez adapter votre maquillage de soirée à votre tenue pour une allure irréprochable.

Les étapes à suivre :

  1. Choisissez des nuances beiges irisées pour le teint, dans des textures soyeuses et légères.
  2. Une fois le teint unifié, posez un voile de blush satiné sur le haut des pommettes, le front et l’arrêter du nez.
  3. Travaillez votre regard avec des ombres à paupières nues, que vous rehausserez d’un trait d’eye-liner noir.
  4. Enfin, appliquez une touche de brillant à lèvres ou un rouge à lèvres pour obtenir un effet pulpeux ultra glamour.

* Maquillage de tous les jours*

Pour une sortie quelconque, une vraie fille se doit d’être belle sans être vulgaire. Que ce soit pour un après-midi avec votre copain ou un diner entre ami(e)s.

Les étapes à suivre :

  1. Habille tes yeux de couleurs chaudes et tendres grâce à ce trio de fards lové dans une palette très «girly».
  2. Le crayon noir permet de souligner et de styliser la forme de tes yeux. Il intensifie et structure le contour de ton œil pour un regard plus grand et plus intense.
  3. Il ne faut surtout pas oublier les lèvres, si votre maquillage est plus intense opter pour un gloss plus neutre. Dans le cas contraire pour un maquillage plus discret un rouge à lèvres ou un gloss avec de la couleur va accentuer votre visage.

* Pour un maquillage de jour *

Toutes les filles veulent avoir un look qui sort de  l’ordinaire sans être tape à l’œil. Vous êtes invité à un cocktail, un mariage ou un brunch?

Petite conseil : toujours bien hydrater ses lèvres avec le baume à lèvres avant de mettre votre rouge à lèvre.

Les étapes à suivre :

  1. avoir une teinte pâle  et neutre en unifiant son visage en se concentrant sur les zones d’ombre, notamment sous les yeux, autour des ailes du nez et des sillons au-dessus de la bouche.
  2. pour un regard magnétique on applique son fard sur la paupière mobile et sous l’œil pour dessiner un trait subtil et élégant. On peut mélanger deux couleurs pour avoir un résultat plus prononcé.
  3. et pour avoir un sourire on ose une couleur vive, mais terriblement féminine.

* Maquillage tribal *

Enfin mon préféré, le maquillage tribal. Si vous voulez vous démarquer lors d’une soirée spéciale le maquillage tribal peut être une idée très originale. Les couleurs pétillantes vont faire ressortir votre teinte de peau. Vous aller avoir un air chic et moderne en même temps.

Petit conseil : soyez imaginative et utiliser des couleurs vives.

Les étapes à suivre :

  1. Tous les accents se font dans les yeux, utiliser des couleurs flashs, qui n’ont pas besoin d’être assorties à votre robe.
  2. Vous pouvez ajouter des motifs sur vos joues, c’est à votre guise.
  3. Vous pouvez aussi ajouter des diamants sur le long de vos bras, au-dessus des sourcils, sur la poitrine ou les épaules si vous optez pour une robe sans manches.

P.S: Si vous voulez essayer les produits Nagi Cosmetics, vous pouvez visiter le site www.nagicosmetics.com

P.S 2: Dans toutes les photos le maquillage utilisé vient de chez Nagi Cosmetic.

Photo: Nagi Cosmetics

 

Tu n’aimes pas te maquiller? Par contre tu as un faible pour les venis à ongles. Une toute nouvelle tendance est arrivée pour le printemps-été 2013, un vernis à ongles qui change de couleur. 

Sous le nom d’un vernis à ongles caméléon, les filles vous allez être très contentes de cette idée innovatrice ! Fini de se questionner à savoir quelle couleur appliquer ou de refaire ses ongles pour changer la couleur qui ne vous plaisait plus. Ce vernis est «LA» solution à tous vos problèmes.

Après l’application, le vernis change de couleur selon la température. Au contact de la chaleur, l’ongle s’éclaircit et au froid, il fonce. Par exemple, si le vernis est originalement rouge au froid, il sera transformé en rose grâce à la lumière qui peut être soit artificielle ou naturelle. On peut comparer son principe comme celui des bijoux qui changent de couleur selon notre humeur. Une vaste gamme de couleurs est disponible pour plaire à tous les goûts. À un prix un peu plus dispendieux des traditionnels vernis, il en vaut la peine, car il est un deux pour un.

C’est un nouveau style qui est absolument à adopter vu son principe très original. Vous pourrez les retrouver très prochainement en magasin !

Photo: Alessandro

Qui dit vrai, qui dit faux? On met les choses au clair en ce qui concerne la bonne façon de prendre soin de sa peau.

1. Boire beaucoup d’eau permet d’assurer une bonne hydratation de ma peau.

Oups! En fait, selon les dermatologues, boire beaucoup d’eau (il est recommandé de boire environ 2 L d’eau par jour) demeure une excellente habitude quotidienne, mais elle ne permet pas d’empêcher l’assèchement de la peau.

Habitude recommandée: Utiliser une bonne crème ou lotion hydratante pour la peau.

 2. Manger du chocolat donne des boutons.

Faux! Rassure-toi, aucune recherche n’a réussi à prouver cette affirmation. Par contre, pour garder une peau saine, il est recommandé de bien s’alimenter et de consommer suffisamment de fruits et légumes, qui sont forts en vitamines.

Habitude recommandée: Les dermatologues suggèrent de se laver le visage deux fois par jour pour garder sa peau en santé.

 3. Me faire bronzer dans un salon de bronzage avant le début de l’été me permet de me protéger éventuellement des coups de soleil.

Non! Cette pratique très répandue n’est pas efficace pour protéger sa peau des rayons UV. Le faux bronzage correspond à une protection FPS de 2, qui demeure beaucoup trop faible pour assurer une défense acceptable pour la peau. Et il est bon de se rappeler qu’une peau bronzée est une peau déjà endommagée.

Habitude recommandée: Utiliser une crème solaire FPS 15 au minimum lorsque tu sors profiter de l’été. N’oublie pas qu’un fond de teint ou une crème B.B. ne sont pas suffisants pour protéger ta peau du soleil.

 4. Les produits les plus dispendieux sont les plus efficaces.

Incorrect! Le coût d’un produit n’est pas toujours relatif à son efficacité. Les produits les moins coûteux en pharmacie sont souvent fabriqués à partir des mêmes ingrédients actifs que ceux que tu trouveras à un prix plus élevé.

Habitude recommandée: Compare bien les produits en pharmacie lorsque tu as un achat à faire. Tu verras souvent qu’il y a peu de différences entre chacun.

 5. L’utilisation abondante de crème développera une dépendance de ma peau.

Erreur! Selon les dermatologues, la peau ne peut pas s’habituer à un produit hydratant, même utilisé en grande quantité. Il n’y a donc aucune peur à avoir.

Habitude recommandée: Lorsque notre peau est déshydratée, il faut bien l’humidifier, mais aussi la protéger le plus possible, surtout l’hiver où les vents forts peuvent rapidement l’endommager.

Photo: Pinterest

Une peau saine et en santé est le résultat d’un bon démaquillage quotidien qui ne doit pas être négligé. Voici donc un petit guide pour tout connaitre et comprendre sur l’art du démaquillage.

Le kit de départ

  • Les rondelles de coton sont parfaites pour appliquer le produit démaquillant sur votre visage.
  • Un produit démaquillant adapté pour votre type de peau. Si vous n’êtes pas certains si vous avez la peau grasse, sèche, normale ou mixte, demandez au commis de la section cosmétique de votre pharmacie. Des marques abordables telles qu’Olay, Nivea, Bioderma ou Clean and Clear sont disponibles dans toutes les pharmacies et magasins à grande surface.
  • Une crème hydratante

Se démaquiller selon son type de peau

  • Peau sèche : Privilégier les laits et les crèmes démaquillantes qui réhydrateront la peau sèche
  • Peau grasse : Privilégier les gels et les mousses démaquillantes pour peaux grasses qui nettoieront les pores en agissant comme mini exfoliante.
  • Peau normale : Une peau normale a le privilège de pouvoir être démaquillée avec tous les produits : laits, crèmes, gels ou mousses!

Se démaquiller en trois étapes

  • Il faut toujours faire de petits et doux gestes circulaires sur toutes les parties de notre visage à l’aide de la rondelle de coton en allant vers l’extérieur du visage. Par exemple, partir de la section entre les sourcils jusqu’au haut du front ou du nez vers les oreilles. Pour les peaux grasses, il faut porter attention à ce qu’on appelle la zone T, soit les zones qui sont le plus à risques : le nez, le front et le menton.
  • Après avoir appliqué le produit démaquillant, rince ton visage à l’eau ou avec une débarbouillette humide et dépose délicatement une débarbouillette pour sécher la peau.
  • Pour les peaux sèches, il est conseillé d’appliquer une crème hydratante qui adoucira la peau.

Les petits plus

  • Utiliser un exfoliant au moins une fois par semaine (maximum 2 fois) pour nettoyer en profondeur la peau de votre visage. Les petites granules serviront à désincruster tous les pores et à empêcher l’apparition de points noirs.
  • Se faire plaisir avec un masque de beauté une, deux ou trois fois par mois. De nos jours, il en existe pour toutes les sortes de peaux et même de toutes les essences.
  •  Boutique chouchou : La boutique LUSH offre des masques frais aux essences différentes qui répond à quels que soit vos besoins : en passant par la saveur  miel effronté pour un nettoyage en profondeur et par chocolat menthe pour les peaux grasses. Le prix? Entre 5$ et 10$ .