Avis à tous les dog lovers, avoir un chien est un atout important pour votre santé mentale et physique. Une raison de plus de croire qu’il est le meilleur ami de l’homme.

Alan Beck, directeur du Centre d’étude des liens Humain-Animal dans une université de l’Indiana, a découvert, au milieu des années 80, que lorsque les gens interagissent avec des chiens, on peut observer une baisse de la pression artérielle, signe de relaxation. Plus récemment, des chercheurs au Japon ont découvert que les propriétaires de chiens connaissent un pic d’activité dans la partie de leur hypothalamus responsable de la gestion du stress, simplement en croisant le regard de leur chien!

Les promenades quotidiennes contribuent à la meilleure santé des propriétaires. Ils sont plus actifs et mieux intégrés socialement. Avoir un chien est une occasion en or de rencontrer leurs voisins (et pour les gars de rencontrer des filles. Qui peut résister à un p’tit chien cute?). Les chiens et les chats contribueraient même à réduire la pression artérielle et le stress, et même à combattre la dépression.

Je n’ai aucune difficulté à y croire. Chaque matin, la vision floue, les cheveux couettés, j’ouvre la porte de ma chambre. Chaque matin, un tchic tchic familier résonne sur le plancher de bois du couloir. Ce bruit-là c’est Cléo, mon chien, qui arrive beaucoup trop vite vers moi et se roule sur mes pieds en me lichant les orteils. C’est dégueulasse, j’en conviens, mais ça commence tellement bien une journée. Elle me suit à la trace durant toute ma routine matinale, apportant des jouets au pied du tabouret sur lequel je suis assise pour déjeuner, elle me suit dans la salle de bain et tandis que je me bats avec ma tignasse pour essayer d’avoir un peu de bon sens, elle s’assoit près de moi en prenant bien soin de laisser le plus de poils possible sur mes pantalons (les mêmes poils qu’on ne retrouve PAS sur la bosse après 30 min de toilettage qui se transforme toujours en course ou en combat de lutte gréco-romaine).

Mais vous savez quoi? Ça ne me dérange pas, quand un cours s’étire trop et que la concentration manque à l’appel, ça me fait une activité d’essayer de les décoller un par un. Même absente, elle me redonne le sourire parce que je sais qu’elle m’attend sagement à la maison et qu’à la fin de la journée elle m’accueillera comme si j’étais partie depuis 10 ans. Même après la pire des journées elle réussit à me redonner le sourire. Elle me fait prendre de longues marches, elle me faire courir, lancer des trucs, rouler dans le gazon… Quand je joue avec elle, j’ai l’air niaiseuse, mais je suis heureuse.

Et pour ceux qui n’ont pas la chance de posséder leur propre chien, visitez la SPCA ou le refuge le plus près de chez vous, une foule de compagnons sans famille seront très heureux que vous les emmeniez en promenade qui vous fera, à vous aussi, le plus grand bien.

Photo: Laurence Laprise


À PROPOS DE L'AUTEUR
Laurence Laprise

Laurence Laprise

- Journaliste - Bien le bonjour à toi chère Cerisette! Je me présente, Laurence Laprise, étudiante en ATM au Cégep de Jonquière. J’aime faire de l’improvisation, du théâtre, lire, écrire, rire, cuisiner, magasiner, voyager, danser, chanter (mal, mais chanter quand même), conduire (ben oui!), sortir, manger, parler (trop peut-être), bref j’aime la vie (et les parenthèses). Je suis paresseuse par moments, mais toujours prête pour joindre toute sorte de projets aussi fous soient ils. Dans mes articles, je veux te faire rire, te toucher, t’informer et te conseiller, le tout, à ma façon dans le plaisir et la bonne humeur.

Commentaires