Équilibrée RaphaëlleDrouin_lamisomnambule

On a tous déjà eu un ami somnambule. Un ami qui sendort sur le divan, tout croche, la tête couchée sur un oreiller plein de problèmes et qui risque de se réveiller raqué, sans savoir pourquoi.

Quelqu’un qui se force pour ne pas avoir à se forcer. Un oublieux d’ambition, un négligeur de relation. Un décrocheur de la vie.

On dit que le somnambulisme c’est une série d’actes automatiques et inconscients qui se produit pendant le sommeil et dont on a aucun souvenir au réveil.

Dit comme ça, j’avoue que je trouve ça beau. Mais, j’ai toujours trouvé ça beau l’instinct. C’est beau quand on fait les choses sans vraiment penser avec autre chose que notre ventre. Mais ça l’est moins quand on les fait pour éviter d’écouter ce que dit notre guts.

Sûrement parce que ce qu’il a à dire c’est poche. Qu’au fond, c’est trop difficile de regarder ses problèmes dans le blanc des yeux. « Cest pas si pire », c’est ce que tu veux lui dire à ton ami. Mais même si c’est vrai, on n’entend pas toujours quand ce sont les autres qui parlent.

C’est plate, avoir un ami somnambule. On le regarde aller et tout ce qu’on peut faire c’est de soupirer. C’est pas méchant, on trouve juste ça dommage. À quoi tu penses pour vrai ? Réveille-toi donc !

Comment on réveille ça, quelqu’un qui ne veut pas ouvrir les yeux ? Toi tu es juste l’ami, c’est dur de trouver ton rôle là-dedans. Est-ce que ça se peut, voir quelqu’un qu’on aime se perdre et ne rien faire ?

Dans sa sieste, ton ami n’a pas remarqué qu’il brisait un peu les autres aussi.

Tu as juste envie de le shaker, de lui envoyer un « wizz » sur MSN pour qu’il allume. De lui dire que tu comprends que c’est plus facile de vivre sur la Lune, mais qu’en bas la Terre n’arrête pas de tourner pour lui donner un break.

Tu as envie de lui dire que tu lui avais dit, mais aussi que tu t’excuses de ne pas avoir trouvé les vrais bons mots.

Des fois, on est impuissant et c’est difficile d’admettre des choses comme ça. Par orgueil, par morale, par amour. Sauf qu’il n’y a pas de manière de réveiller un somnambule. Alors la seule chose à faire, je pense, c’est d’être là quand il va se réveiller. Tsé pour l’aider à réparer son petit peu de vie brisée.

Photo : WeHeartIt


À PROPOS DE L'AUTEUR

Raphaëlle Drouin

Commentaires