L’amie toxique t’empoisonne l’existence de façon vicieuse. Pour elle, tu décrocherais la lune et quand elle pleure ton cœur se brise, mais quand c’est toi qui as besoin, tu ne t’es jamais sentie aussi seule. C’est bien beau donner sans espérer recevoir, mais il y a des limites. Fec, je fais une mini-montée de lait, pour toi et pour toutes celles que ça touche de près ou de loin.

Le venin de l’amie toxique se libère la plupart du temps en groupe ou selon ses humeurs. Oui, elle est cool, oui elle est drôle et les moments que vous passez ensemble sont extraordinaires, mais tu dois constamment courir derrière elle pour espérer exister l’espace d’un instant, alors tu la prends quand elle passe. Comme si c’était un privilège de passer du temps avec elle.

Mais le pire, le comble du malheur, c’est que tu ne te sentiras jamais à la hauteur, toujours dans son ombre. Parfois même tu transgresses tes valeurs, tu suis et imite ses faits et gestes en espérant un jour obtenir une place de choix dans son cœur si convoité.

T’es pas à bout d’être déçue? Tu crois pas que tu mérites mieux que ça? Juste le fait de te poser ces questions est suffisant pour prendre une décision. L’amitié c’est facile et ça devrait le rester. Toute l’énergie que tu gaspilles à entretenir une relation unidirectionnelle pourrait tellement être investie dans une personne saine qui saura t’apprécier à ta juste valeur.

Tu es la seule maîtresse de la situation, coupe les ponts, libère-toi de cette relation toxique. Pour une fois, c’est toi qui auras le gros bout du bâton.

Parce que l’amitié, tout comme l’amour, ça se construit à deux avec de la compassion et de la considération. Ce n’est pas une mauvaise personne, c’est juste qu’elle n’est pas pour toi et tu n’es pas pour elle.

Photo: Flikr


À PROPOS DE L'AUTEUR
Laurence Laprise

Laurence Laprise

- Journaliste - Bien le bonjour à toi chère Cerisette! Je me présente, Laurence Laprise, étudiante en ATM au Cégep de Jonquière. J’aime faire de l’improvisation, du théâtre, lire, écrire, rire, cuisiner, magasiner, voyager, danser, chanter (mal, mais chanter quand même), conduire (ben oui!), sortir, manger, parler (trop peut-être), bref j’aime la vie (et les parenthèses). Je suis paresseuse par moments, mais toujours prête pour joindre toute sorte de projets aussi fous soient ils. Dans mes articles, je veux te faire rire, te toucher, t’informer et te conseiller, le tout, à ma façon dans le plaisir et la bonne humeur.

Commentaires