Mon ami le stress. Comme me dirait ma mère : «Arrête de stresser sur le stress qui s’en vient.» Ben oui, je suis de même, moi. Stresser sur le fait que je SAIS que je vais bientôt stresser. Toi aussi t’es une anxieuse maladive ? Laisse-moi te donner les trucs que j’ai appris au fil du temps pour décompresser (un peu).

Premièrement, il faut apprendre à se parler. Je vois déjà ta face. Je le sais que tout le monde qui est au courant de ton problème te l’a déjà dis. Je suis moi-même pas capable pantoute d’entendre cette phrase là. Mais c’est vrai. Il n’y a personne de mieux placer que toi-même pour savoir ce qui te détend. Personnellement, je me dis de relaxer et que tout ira bien. Bizarrement, ça marche.

Il faut aussi que tu t’éloignes le plus possible de ce qui te rend anxieuse. Je dis pas d’éviter l’inévitable, mais de prendre du recul. Être seule chez soi une fois de temps en temps, ça ne fait pas de tord, promis. Prend tout ça relaxe. Je le sais mieux que quiconque ce que tu ressens en dedans. C’est pas le fun, mais la plupart du temps, tu fais juste le prendre beaucoup trop gros pour ce que c’est vraiment.  Fie-toi pas à ton jugement de fille stressée. Dis toi que de toute façon, ce qui est pour arriver. va arriver anyway.

Écoute ton corps. Ça, c’est le plus beau conseil que personne ne pourra jamais te donner. Ton corps, c’est ton meilleur ami. Faut que tu le surveilles comme lui le fait pour toi. Quand tu sens que tu passeras pas au travers, que ton corps a juste le goût d’exploser, prend le temps de t’asseoir et de prendre un petit cinq minutes à toi.

Un jour quelqu’un m’a dit : «Le stress s’écoule d’un tuyau à l’intérieur de toi. Tu dois simplement trouver un moyen de boucher ce tuyau ou d’arrêter l’écoulement. Pour certaines personnes, le tuyau coule lentement. Pour d’autres, un peu comme toi, il crache l’eau beaucoup trop rapidement. Bouche-le.»

Prend ce conseil en note. Je sais que t’es capable de le boucher ce tuyau là, peu importe l’intensité à laquelle il coule.

Photo: Flickr


À PROPOS DE L'AUTEUR
Rébéca Plourde

Rébéca Plourde

Amoureuse de la vie à temps plein et employée dans une pizzéria à temps partiel. Mais aussi étudiante en technologie des médias a temps moyen et fangirl à temps trois quart. Mangeuse de bonbons à temps tout le temps et à ses affaires à temps jamais. Extravagante la moitié du temps et ricaneuse pas mal tout le temps. Jamais dans les temps, mais toujours par dessus le temps. Bienvenu dans mon monde, où on prend son temps !

Commentaires