Alimentation

Il y a un an, je me suis promis de ne plus jamais acheter de Kraft Dinner. Vous connaissez sûrement mes raisons : le terrifiant pourcentage de sodium qui tient dans une mince portion et l’aspect chimique du contenu de la boîte (c’est moi où la couleur du fromage en poudre tend vers le fluo?)

Je l’avoue, je me suis ennuyée de ces petits macaronis orange bien gluants et bien gras. Faut se le dire, le KD, c’est un repas facile à faire, trop peu coûteux, et qui fait même partie de mes beaux souvenirs d’enfance. Lentement, j’ai donc élaboré ma propre recette maison à partir de quelques sites et de quelques gaffes. Et vous savez quoi? Elle coûte moins de 99 ¢ à faire.

J’ai décidé de la partager. Pour la santé de tes reins et de tes artères, oui, mais aussi pour que tu puisses profiter à nouveau de ce petit bonheur d’enfance. Il s’agit d’une recette pour une personne. N’hésite pas à la doubler ou la tripler.

– Dans une casserole, fais chauffer 155 mL de lait avec 105 mL d’eau. Ajoute une pincée de sel.

– Lorsqu’il commence à y avoir de la vapeur, ajoute environ 1 tasse de macaronis (ou toutes sortes de petites pâtes). Couvre, puis réduis le feu à moyen doux. Laisse mijoter pendant une dizaine de minutes en remuant à l’occasion.

– Il sera ensuite temps d’ajouter le fromage. Tu peux utiliser ton fromage favori (cheddar fort, mozzarella…) ou un fromage orange si tu ne veux pas trop troubler tes vieux souvenirs. Je te suggère d’en mettre un peu moins d’une tasse. Augmente la quantité si tu en raffoles.

– Ah! Et si tu te sens un peu plus funky, ajoute ton légume préféré, de la sauce piquante ou même des tranches de piments forts à cette étape-ci! N’oublie pas : en cuisine, ce sont les erreurs qui font souvent les maîtres! N’ai pas peur d’essayer.

– Après avoir ajouté fromage et autres, couvre pour encore 5  minutes. Assaisonne, et déguste les yeux fermés.

Petits trucs utiles :

Si tu vois que le mélange est trop liquide, ajoute un peu de farine en brassant jusqu’à la consistance voulue. Au contraire, si tes pâtes te semblent trop sèchent, humecte le mélange avec un peu de lait. 

Photo : We Heart It 

Qui aurait cru qu’un jour, le jus pourrait être à la mode? Incluant Gwyneth Paltrow et Nicole Richie, de plus en plus de gens sont passionnés par le «juicing», désormais omniprésent sur la toile. De Pinterest à Tumblr en passant par Instagram, les filles sont dans le jus!

En quoi ça consiste, le «juicing»? C’est bien simple : il suffit d’extraire, à l’aide d’une centrifugeuse, le jus de légumes, de fruits ou d’autres aliments. En choisissant des ingrédients qui contribuent à une alimentation saine et équilibrée, le jus permet de booster notre système immunitaire en lui injectant une bonne dose de vitamines.

La vedette de la centrifugeuse est sans aucun doute le chou kale (excellent en chips, soit dit en passant). Saviez-vous que 60 grammes de ce légume frisé contient plus de vitamine C qu’une orange et plus de calcium qu’un verre de lait? Sa couleur verte est peu appétissante, mais il est délicieux dans un mélange ananas, pommes et carottes, par exemple. Si le jus de chou ne vous inspire pas confiance, ne vous inquiétez pas, il existe des recettes pour tous les goûts.

Cependant, être un «juicer» n’est pas de tout repos, surtout pour le compte en banque. Une centrifugeuse est indispensable pour faire son jus maison, mais il faut y penser deux fois avant de faire cet achat qui peut coûter de 100 à 300$. Après quelques recherches, je crois avoir trouvé l’exception à la règle : on peut se procurer la centrifugeuse par Hamilton Beach pour la modique somme de 45 $! Pas mal du tout, parfait pour les débutantes, mais tout de même cher pour boire du jus.

Heureusement, avant d’investir, vous pouvez essayer quelques recettes dans l’un des nombreux commerces qui en offrent, par exemple la chaine Jus Jugo Juice qui se spécialise dans les jus et les smooties. Et pour celles qui sont trop pressées pour presser (hihihi), l’entreprise montréalaise Dose offre de vous livrer votre portion quotidienne de jus bio directement au travail.

Un simple jus d’orange pressé à la main, sans sucre ajouté et non-concentré est tellement bon. Quoi de mieux pour bien commencer la journée qu’un bon verre plein de santé ?

Photo: WeHeartIt

Il est bon au déjeuner, après avoir mangé, en lisant un livre ou pour se réchauffer. Peu importe le moment ou la raison, on adore le thé. Mais outre son bon goût, le thé est doté de nombreuses vertus.

Bon pour le cerveau

Le thé aide à la relaxation, il est bon pour le cerveau et a la vertu d’augmenter la vigilance de ceux qui en boivent.

Artères en santé

Le thé agit préventivement contre l’obstruction des artères. Il empêche notamment la formation de caillots de sang.

Anti-cancéreux

Boire du thé diminuerait les chances de développer un cancer, notamment celui du sein, de la prostate et des poumons.

Aide à la digestion

Le thé facilite la digestion, c’est surement pourquoi on l’apprécie après un bon repas.

Modération

Toutefois il faut être vigilant avec le thé, car tout comme le café il contient de la théine (caféine) et peut provoquer des palpitations, de l’anxiété, ou même de l’Insomnie.

N’hésitez pas à vous informer dans les magasins spécialisés en thé, ils pourront vous conseiller sur celui qui vous convient. Sur ce, bonne tasse!

Photo: WeHeartIt

Ah, le temps des fêtes! Je dois avouer que ce que je préfère de Noël c’est manger et cuisiner. Voici donc une recette de sucre à la crème digne des meilleures grands-mamans. Facile à faire, il se cuisine au four à micro-ondes – même les moins bonnes d’entre nous ne pourront le manquer! Et je peux vous assurer que les autres vous demanderont la recette!

Ingrédients :

  • 2 tasses (400 g) de cassonade bien tassée
  • ¾ tasse (170 g) de beurre ou de margarine
  • 1 conserve (300 ml) de lait concentré sucré (ex : Eagle Brand)
  • 2 tasses (300 g) de sucre à glacer
  • 1 cuillère à thé (5 ml) d’essence de vanille

Préparation :

  1. Mélanger la cassonade, le beurre et le lait concentré sucré dans un bol allant au micro-ondes.
  2. Cuire au micro-ondes à intensité élevée pendant 3 minutes. Brasser. Cuire 3 minutes. Brasser. Cuire 2 minutes. Brasser. Cuire 2 minutes.
  3. Ajouter le sucre à glacer et l’essence de vanille.
  4. Mélanger le tout avec un mélangeur électrique.
  5. Verser dans un moule beurré. Réfrigérer.

Voilà, il ne reste plus qu’à l’essayer. Vous ne serez pas déçues! Bon appétit!

Photo: Flickr

Nous mangeons ce fruit (même s’il a l’apparence d’un légume vert) dans les sushis, les salades et les guacamoles. L’avocat a des bienfaits qui vous sont inconnus !

Lors de vos soirées de filles, les masques faciaux sont à l’honneur. Avez-vous déjà remarqué que la plupart sont faits à base d’avocat? En effet, ce fruit a des effets remarquables sur notre peau. Il a des propriétés adoucissantes, cicatrisantes et protectrices. Son huile est très utilisée en cosmétique, car elle hydrate, tonifie et protège l’épiderme.

Si vous êtes tentées d’essayer l’avocat sur votre chevelure, c’est un duo gagnant!  Les Aztèques l’ont découvert il y a fort longtemps! Ce fruit est riche en protéines, vitamines et acides aminés, ce qui favorise la repousse et la régénération des cheveux secs et abîmés.

Aussi curieux que cela puisse paraître, l’avocat est grandement utilisé lors de régimes alimentaires. Comme tout bon fruit, il contient énormément de fibres naturelles qui rassasient et retardent la sensation de faim. De plus, l’avocat contient de l’acide oléique qui envoie des signaux de satiété aux différentes zones du cerveau. Il agit donc en tant que coupe-faim.

L’avocat peut même aider à vos entraînements quotidiens. Il renferme une majorité d’acides mono-insaturés qui à eux seuls, ont des effets bénéfiques sur le fonctionnement cardiovasculaire.

Bref, l’avocat a bien des avantages insoupçonnés! Il est à privilégier dans votre boîte à lunch! Le ferez-vous?

Source photo : TUMBLR 


Une initiative lancée par Marilou et Alexandre Champagne nous donne l’eau à la bouche. Le site Trois fois par jour est consacré à des idées de recettes originales, rapides et équilibrées. On ne peut demander mieux!

Lancé depuis peu, soit exactement six mois, ce magnifique projet est devenu plus grand que nature! Suivi par plus de 80 000 abonnés sur Facebook, Trois fois par jour est un incontournable en matière culinaire.

Le joli couple nous propose différentes recettes, toutes aussi spéciales les unes que les autres. On y retrouve bien des mélanges inusités que nous n’aurions jamais osé préparer à la maison! Par exemple, un smoothie à la mangue, épinards et beurre d’amande. Qui aurait cru que le résultat serait exquis?

Smoothie à la mangue, épinard & beurre d'amandes

Je vous déconseille d’aller sur le site si vous êtes affamées. Chaque recette est soigneusement accompagnée d’une jolie photographie qui fait saliver nos papilles gustatives. La collaboration du photographe Alexandre Champagne apporte un cachet unique et «vintage».

Marilou et Alexandre ont vraiment le vent dans les voiles. Pour repousser leurs propres limites, les projets abondent. Depuis le 10 octobre, vous avez accès à la boutique en ligne de Trois fois par jour et, en 2014, vous pourrez tenir dans vos mains la version «papier» de ce grand projet culinaire.

Pour l’instant, allez consulter le site web, qui en fait rêver plus d’un. Il pourrait faciliter la planification de votre liste d’épicerie, qui sait?

Adeptes des réseaux sociaux ? Suivez Trois fois par jour sur Facebook, Instagram, Pinterest ou encore Youtube. Marilou et Alexandre sont faciles à rejoindre et répondent à toute question!

Photos: Facebook

 

On retrouve un tableau de la valeur nutritive sur presque tous les aliments préemballés. Le rôle de ce tableau est d’informer le consommateur sur le contenu d’un aliment pour qu’il puisse choisir des produits alimentaires meilleurs pour sa santé. Encore faut-il être capable de s’y retrouver parmi tous ces chiffres et pourcentages!

 

L’étiquetage nutritionnel est ce qui nous permet de faire de meilleurs choix en ce qui concerne les aliments que nous consommons. Le tableau de la valeur nutritive fournit des renseignements sur les calories ainsi que treize principaux éléments nutritifs : les lipides (le gras), les lipides saturés et trans, le cholestérol, le sodium, les glucides, les fibres, les sucres, les protéines, la vitamine A, la vitamine C, le calcium et le fer.

Toute cette information peut t’aider à comparer les différents produits afin de choisir ce qu’il y a de mieux. Pour commencer, il est important de vérifier la portion indiquée et de la comparer avec la quantité que tu consommes. Il s’agit d’une quantité de référence : si tu manges la portion indiquée au tableau, tu obtiendras la quantité de calories et d’éléments nutritifs présentés. Attention, la portion affichée sur l’emballage ne correspond pas nécessairement à la portion suggérée par le Guide alimentaire canadien pour manger sainement.

Le premier élément du tableau Valeur nutritive est le nombre de calories. Les calories indiquent la quantité d’énergie qu’on obtient à partir d’une portion d’un aliment donné. Ces réserves d’énergie sont essentielles pour le bon fonctionnement du corps. Les besoins caloriques varient d’une personne à l’autre, selon le sexe, l’âge, les dimensions corporelles et le niveau d’activité physique.

On retrouve ensuite le pourcentage de la valeur quotidienne, ou % VQ. Ce pourcentage est basé sur un régime alimentaire d’environ 2000 calories par jour. Il permet de savoir si un aliment contient peu ou beaucoup d’un nutriment. En général, 5% ou moins, c’est peu, tandis que 15% ou plus, c’est beaucoup. On peut ainsi comparer des produits entre eux et identifier rapidement leurs forces et leurs faiblesses.

Pour une alimentation saine, privilégie les éléments nutritifs dont ton corps a davantage besoin, tels que les fibres, les vitamines A et C, le calcium et le fer. En revanche, cherche à limiter ta consommation de lipides (incluant les lipides saturés et trans), de sodium et de cholestérol puisque ces aliments peuvent avoir des impacts néfastes sur la santé s’ils sont consommés en trop grande quantité.

Et voilà, tu es maintenant prête à affronter les étalages des supermarchés. Bonne épicerie!

 

 

Source Photo : Facebook

Avec le soleil et la chaleur qui arrivent, il est très important de s’hydrater adéquatement. La panoplie de boissons estivales disponibles un peu partout nous donne l’embarras du choix pour se désaltérer. Quoique rafraîchissantes, elles ne sont pas nécessairement synonymes de santé. Alors, on boit quoi cet été?

En tout temps et particulièrement lors des chaudes journées d’été, il ne faut pas oublier de bien s’hydrater. Les hautes températures entraînent d’importantes pertes d’eau pour le corps, notamment par la transpiration. C’est pourquoi on doit boire davantage afin de compenser ces pertes et ainsi éviter la déshydratation. (Symptômes possibles : perte d’énergie et étourdissements, ou même un coup de chaleur.)

Afin de prévenir la déshydratation, le secret est tout simplement de boire régulièrement tout au long de la journée. Selon  PasseportSanté.net, «Il est recommandé de boire au moins huit verres de liquide par jour et davantage en cas d’efforts physiques intenses ainsi que durant la saison estivale.» Et il ne faut pas nécessairement attendre d’avoir soif avant de se désaltérer, comme l’explique la nutritionniste de l’Université de Montréal, Marielle Ledoux. «La soif est un très mauvais indicateur de nos besoins en eau. Quand on a soif, très souvent c’est trop tard, une partie de la déshydratation est déjà en cours.»

L’été, quand vient le temps de s’hydrater, on a souvent tendance à opter pour les boissons rafraîchissantes que l’on retrouve dans les dépanneurs ou les restaurants à service rapide. Cafés glacés, limonades, boissons gazeuses, barbotines (ou slush), jus de fruits et cocktails de toutes sortes… la tentation est grande! Toutes ces boissons, bien que délicieuses, ne sont toutefois pas le meilleur choix côté santé. En effet, elles ont le fâcheux défaut d’être bourrées de sucre. Il vaut donc mieux consommer ces boissons à l’occasion pour se faire plaisir plutôt que les utiliser pour s’hydrater quotidiennement.

Quel est donc le meilleur choix pour étancher sa soif? La réponse est simple : l’eau! Celle-ci est sans calorie, ne coûte pas cher et est facilement accessible. Tu peux même créer ta propre eau aromatisée maison en y ajoutant des feuilles de menthe, de la coriandre fraîche, des morceaux de lime, du concombre en rondelles, des framboises, des tranches de citrons… Laisse-toi aller à ton inspiration! Garde un pichet d’eau dans ton frigo et prends l’habitude de toujours avoir une bouteille d’eau à portée de la main.

Bonne hydratation, et bon été!

Photo: Flickr

En période d’examens, ou dans tout autre moment important dans l’année scolaire, on fait toujours bien attention de ne rien oublier. On étudie sans relâche jusqu’au jour J afin d’être bien prête pour les évaluations. Il y a toutefois un élément important qu’on a tendance à négliger : la préparation n’est pas seulement mentale, elle est aussi physique. Et cela passe par l’alimentation.

Pour mettre toutes les chances de son côté, certains aliments sont à privilégier en période d’examens. Parmi les indispensables, on retrouve : les protéines et le fer (viande, œuf, poisson); les acides gras essentiels, comme les oméga-3 (poisson, gras); et le calcium (produits laitiers). Il ne faut pas oublier les glucides (fruits, légumineuses, céréales complètes), qui sont le carburant du cerveau.

À l’Université de Montréal, par exemple, on propose sur le campus les repas pré-examens suivants :

  • omelette aux légumineuses + jus de tomate + petit pain de blé entier
  • sandwich au thon + lait + pomme
  • salade de légumineuses + baguette de blé entier + yogourt

Le truc est de manger différemment à chaque repas et surtout, surtout, surtout de ne pas sauter de repas. Il est bien important de prendre ses quatre repas par jour (déjeuner, diner, souper + collation). Les horaires peuvent parfois être assez chargés, mais il ne faudrait jamais attendre plus de 3 à 5 heures entre les pauses repas. Si on est pressée ou tout simplement trop stressée pour avaler quoi que ce soit, une boisson-repas fera l’affaire. Facile à réaliser à la maison, il suffit de mettre du lait, du yogourt et des fruits frais au mélangeur pendant deux minutes.

Bien sûr, simplement mieux se nourrir n’est pas tout pour réussir. Il est également important de dormir suffisamment (8 heures, c’est l’idéal!), d’éviter les excitants (thé – café – alcool – boissons énergisantes) et de bien s’hydrater (officiellement 1.5L d’eau par jour). Ah oui, il ne faut pas oublier d’étudier aussi, il paraît que ça aide…

Bonne chance dans vos exams les filles!

Crédit Photo: Maxime Vincent