Alimentation

Nous mangeons ce fruit (même s’il a l’apparence d’un légume vert) dans les sushis, les salades et les guacamoles. L’avocat a des bienfaits qui vous sont inconnus !

Lors de vos soirées de filles, les masques faciaux sont à l’honneur. Avez-vous déjà remarqué que la plupart sont faits à base d’avocat? En effet, ce fruit a des effets remarquables sur notre peau. Il a des propriétés adoucissantes, cicatrisantes et protectrices. Son huile est très utilisée en cosmétique, car elle hydrate, tonifie et protège l’épiderme.

Si vous êtes tentées d’essayer l’avocat sur votre chevelure, c’est un duo gagnant!  Les Aztèques l’ont découvert il y a fort longtemps! Ce fruit est riche en protéines, vitamines et acides aminés, ce qui favorise la repousse et la régénération des cheveux secs et abîmés.

Aussi curieux que cela puisse paraître, l’avocat est grandement utilisé lors de régimes alimentaires. Comme tout bon fruit, il contient énormément de fibres naturelles qui rassasient et retardent la sensation de faim. De plus, l’avocat contient de l’acide oléique qui envoie des signaux de satiété aux différentes zones du cerveau. Il agit donc en tant que coupe-faim.

L’avocat peut même aider à vos entraînements quotidiens. Il renferme une majorité d’acides mono-insaturés qui à eux seuls, ont des effets bénéfiques sur le fonctionnement cardiovasculaire.

Bref, l’avocat a bien des avantages insoupçonnés! Il est à privilégier dans votre boîte à lunch! Le ferez-vous?

Source photo : TUMBLR 


Une initiative lancée par Marilou et Alexandre Champagne nous donne l’eau à la bouche. Le site Trois fois par jour est consacré à des idées de recettes originales, rapides et équilibrées. On ne peut demander mieux!

Lancé depuis peu, soit exactement six mois, ce magnifique projet est devenu plus grand que nature! Suivi par plus de 80 000 abonnés sur Facebook, Trois fois par jour est un incontournable en matière culinaire.

Le joli couple nous propose différentes recettes, toutes aussi spéciales les unes que les autres. On y retrouve bien des mélanges inusités que nous n’aurions jamais osé préparer à la maison! Par exemple, un smoothie à la mangue, épinards et beurre d’amande. Qui aurait cru que le résultat serait exquis?

Smoothie à la mangue, épinard & beurre d'amandes

Je vous déconseille d’aller sur le site si vous êtes affamées. Chaque recette est soigneusement accompagnée d’une jolie photographie qui fait saliver nos papilles gustatives. La collaboration du photographe Alexandre Champagne apporte un cachet unique et «vintage».

Marilou et Alexandre ont vraiment le vent dans les voiles. Pour repousser leurs propres limites, les projets abondent. Depuis le 10 octobre, vous avez accès à la boutique en ligne de Trois fois par jour et, en 2014, vous pourrez tenir dans vos mains la version «papier» de ce grand projet culinaire.

Pour l’instant, allez consulter le site web, qui en fait rêver plus d’un. Il pourrait faciliter la planification de votre liste d’épicerie, qui sait?

Adeptes des réseaux sociaux ? Suivez Trois fois par jour sur Facebook, Instagram, Pinterest ou encore Youtube. Marilou et Alexandre sont faciles à rejoindre et répondent à toute question!

Photos: Facebook

 

On retrouve un tableau de la valeur nutritive sur presque tous les aliments préemballés. Le rôle de ce tableau est d’informer le consommateur sur le contenu d’un aliment pour qu’il puisse choisir des produits alimentaires meilleurs pour sa santé. Encore faut-il être capable de s’y retrouver parmi tous ces chiffres et pourcentages!

 

L’étiquetage nutritionnel est ce qui nous permet de faire de meilleurs choix en ce qui concerne les aliments que nous consommons. Le tableau de la valeur nutritive fournit des renseignements sur les calories ainsi que treize principaux éléments nutritifs : les lipides (le gras), les lipides saturés et trans, le cholestérol, le sodium, les glucides, les fibres, les sucres, les protéines, la vitamine A, la vitamine C, le calcium et le fer.

Toute cette information peut t’aider à comparer les différents produits afin de choisir ce qu’il y a de mieux. Pour commencer, il est important de vérifier la portion indiquée et de la comparer avec la quantité que tu consommes. Il s’agit d’une quantité de référence : si tu manges la portion indiquée au tableau, tu obtiendras la quantité de calories et d’éléments nutritifs présentés. Attention, la portion affichée sur l’emballage ne correspond pas nécessairement à la portion suggérée par le Guide alimentaire canadien pour manger sainement.

Le premier élément du tableau Valeur nutritive est le nombre de calories. Les calories indiquent la quantité d’énergie qu’on obtient à partir d’une portion d’un aliment donné. Ces réserves d’énergie sont essentielles pour le bon fonctionnement du corps. Les besoins caloriques varient d’une personne à l’autre, selon le sexe, l’âge, les dimensions corporelles et le niveau d’activité physique.

On retrouve ensuite le pourcentage de la valeur quotidienne, ou % VQ. Ce pourcentage est basé sur un régime alimentaire d’environ 2000 calories par jour. Il permet de savoir si un aliment contient peu ou beaucoup d’un nutriment. En général, 5% ou moins, c’est peu, tandis que 15% ou plus, c’est beaucoup. On peut ainsi comparer des produits entre eux et identifier rapidement leurs forces et leurs faiblesses.

Pour une alimentation saine, privilégie les éléments nutritifs dont ton corps a davantage besoin, tels que les fibres, les vitamines A et C, le calcium et le fer. En revanche, cherche à limiter ta consommation de lipides (incluant les lipides saturés et trans), de sodium et de cholestérol puisque ces aliments peuvent avoir des impacts néfastes sur la santé s’ils sont consommés en trop grande quantité.

Et voilà, tu es maintenant prête à affronter les étalages des supermarchés. Bonne épicerie!

 

 

Source Photo : Facebook

Avec le soleil et la chaleur qui arrivent, il est très important de s’hydrater adéquatement. La panoplie de boissons estivales disponibles un peu partout nous donne l’embarras du choix pour se désaltérer. Quoique rafraîchissantes, elles ne sont pas nécessairement synonymes de santé. Alors, on boit quoi cet été?

En tout temps et particulièrement lors des chaudes journées d’été, il ne faut pas oublier de bien s’hydrater. Les hautes températures entraînent d’importantes pertes d’eau pour le corps, notamment par la transpiration. C’est pourquoi on doit boire davantage afin de compenser ces pertes et ainsi éviter la déshydratation. (Symptômes possibles : perte d’énergie et étourdissements, ou même un coup de chaleur.)

Afin de prévenir la déshydratation, le secret est tout simplement de boire régulièrement tout au long de la journée. Selon  PasseportSanté.net, «Il est recommandé de boire au moins huit verres de liquide par jour et davantage en cas d’efforts physiques intenses ainsi que durant la saison estivale.» Et il ne faut pas nécessairement attendre d’avoir soif avant de se désaltérer, comme l’explique la nutritionniste de l’Université de Montréal, Marielle Ledoux. «La soif est un très mauvais indicateur de nos besoins en eau. Quand on a soif, très souvent c’est trop tard, une partie de la déshydratation est déjà en cours.»

L’été, quand vient le temps de s’hydrater, on a souvent tendance à opter pour les boissons rafraîchissantes que l’on retrouve dans les dépanneurs ou les restaurants à service rapide. Cafés glacés, limonades, boissons gazeuses, barbotines (ou slush), jus de fruits et cocktails de toutes sortes… la tentation est grande! Toutes ces boissons, bien que délicieuses, ne sont toutefois pas le meilleur choix côté santé. En effet, elles ont le fâcheux défaut d’être bourrées de sucre. Il vaut donc mieux consommer ces boissons à l’occasion pour se faire plaisir plutôt que les utiliser pour s’hydrater quotidiennement.

Quel est donc le meilleur choix pour étancher sa soif? La réponse est simple : l’eau! Celle-ci est sans calorie, ne coûte pas cher et est facilement accessible. Tu peux même créer ta propre eau aromatisée maison en y ajoutant des feuilles de menthe, de la coriandre fraîche, des morceaux de lime, du concombre en rondelles, des framboises, des tranches de citrons… Laisse-toi aller à ton inspiration! Garde un pichet d’eau dans ton frigo et prends l’habitude de toujours avoir une bouteille d’eau à portée de la main.

Bonne hydratation, et bon été!

Photo: Flickr

En période d’examens, ou dans tout autre moment important dans l’année scolaire, on fait toujours bien attention de ne rien oublier. On étudie sans relâche jusqu’au jour J afin d’être bien prête pour les évaluations. Il y a toutefois un élément important qu’on a tendance à négliger : la préparation n’est pas seulement mentale, elle est aussi physique. Et cela passe par l’alimentation.

Pour mettre toutes les chances de son côté, certains aliments sont à privilégier en période d’examens. Parmi les indispensables, on retrouve : les protéines et le fer (viande, œuf, poisson); les acides gras essentiels, comme les oméga-3 (poisson, gras); et le calcium (produits laitiers). Il ne faut pas oublier les glucides (fruits, légumineuses, céréales complètes), qui sont le carburant du cerveau.

À l’Université de Montréal, par exemple, on propose sur le campus les repas pré-examens suivants :

  • omelette aux légumineuses + jus de tomate + petit pain de blé entier
  • sandwich au thon + lait + pomme
  • salade de légumineuses + baguette de blé entier + yogourt

Le truc est de manger différemment à chaque repas et surtout, surtout, surtout de ne pas sauter de repas. Il est bien important de prendre ses quatre repas par jour (déjeuner, diner, souper + collation). Les horaires peuvent parfois être assez chargés, mais il ne faudrait jamais attendre plus de 3 à 5 heures entre les pauses repas. Si on est pressée ou tout simplement trop stressée pour avaler quoi que ce soit, une boisson-repas fera l’affaire. Facile à réaliser à la maison, il suffit de mettre du lait, du yogourt et des fruits frais au mélangeur pendant deux minutes.

Bien sûr, simplement mieux se nourrir n’est pas tout pour réussir. Il est également important de dormir suffisamment (8 heures, c’est l’idéal!), d’éviter les excitants (thé – café – alcool – boissons énergisantes) et de bien s’hydrater (officiellement 1.5L d’eau par jour). Ah oui, il ne faut pas oublier d’étudier aussi, il paraît que ça aide…

Bonne chance dans vos exams les filles!

Crédit Photo: Maxime Vincent

Si le mois de mars rime avec printemps, au Canada, il est aussi synonyme de nutrition. Depuis plus de trente ans, le Mois de la nutrition est une occasion pour les diététistes de sensibiliser la population à l’importance d’une saine alimentation.

Un nouveau thème d’actualité est proposé chaque année pour informer les consommateurs sur des enjeux pertinents en lien avec l’alimentation. En 2013, le slogan officiel est « Une recette gagnante : planifiez, achetez, cuisinez, savourez ! » Cette campagne a pour but d’aider les Canadiens et Canadiennes à faire des choix santé à l’épicerie.

Tout au long du mois de mars, les diététiciens organisent des activités d’informations et de sensibilisation partout au pays. Ces professionnels de la nutrition sont au cœur de la campagne. « Nous sommes plus souvent consultés. Nous donnons des conférences, les gens ont davantage d’intérêt pour le sujet et les médias y consacrent quelques pages dans leurs journaux, ou en reportages à la télévision », explique la diététiste-nutritionniste et conférencière, Anne-Marie Roy. La profession était d’ailleurs mise en valeur à l’occasion de la Journée nationale des diététistes le 20 mars dernier. La population était invitée à rencontrer gratuitement une diététiste/nutritionniste pour obtenir de l’information ou des conseils lors de cette journée.

Il y a aussi une nouveauté  cette année : le lancement d’une application iPhone qui envoie chaque jour un conseil nutrition aux utilisateurs. EaTipster a été créé par les diététistes du Canada afin d’aider les gens à bien manger. « Notre nouvelle application abordera des questions courantes. Par exemple, l’huile de coco est-elle vraiment meilleure ? De plus, elle présentera des conseils pour augmenter sa consommation de légumes, favoriser un poids santé et plus encore », indique dans un communiqué de presse la directrice des communications et diététiste chez les diététistes du Canada, Janice Macdonald.

http://www.nutrition2013.ca/

L’école de cuisine «Le fruit de ma passion», vise à nous faire découvrir une activité qui mélange la cuisine et le plaisir

L’atelier

La grande table centrale sert de lieu d’apprentissages, mais aussi d’échanges et de plaisir, que vous soyez seul ou entre amis. Au début de l’activité, le chef invité remet les recettes qui seront exécutées au cours de la soirée et fait une courte présentation.

Par la suite, c’est la préparation des ingrédients, l’apprentissage des techniques de bases et la prise de note afin d’être capable de reproduire ces plats à la maison. Quand tout est terminé et que les repas sont prêts, on savoure notre propre réalisation avec un verre à la main, et on oublie la vaisselle! La soirée se déroule alors dans une ambiance de convivialité, mais surtout sans stress.

La variété des plats

C’est ici que le côté culturel est à son comble, puisque «Le fruit de ma passion» offre une très grande variété de cours, et ce, en utilisant majoritairement des produits du terroir. On a la possibilité de découvrir d’autres pays, avec la cuisine asiatique ou irlandaise, par exemple, ou encore de profiter de recettes thématiques lorsqu’une fête comme Noël ou Pâques approche. Sinon, l’école offre des choix un peu inusités : sushis, décoration de gâteau, gastronomie, confection de pâtes fraîches, etc. Il y a aussi des cours comme «techniques de base» ou «l’art de recevoir».

www.lefruitdemapassion.com .