Équilibrée JulieLevasseur_Défi28jours_26-01-16

Le mois le plus long de l’année (métaphoriquement parlant) est de retour: pour une troisième année consécutive, la Fondation Jean Lapointe lance le Défi 28 jours sans alcool pour sensibiliser à l’alcoolisme et autres dépendances. Pas de bière, pas de vin, pas de shooters de fort ni autres boissons enivrantes. Challenge accepted?

Pour la modique somme de 1 $ par jour de défi, les participants pourront prendre conscience de la place de l’alcool dans leur vie tout en aidant la lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies. En effet, les fonds amassés serviront à sensibiliser plus de 55 000 jeunes Québécois aux conséquences de la consommation de drogues et d’alcool.

«La Fondation Jean Lapointe applique le principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir, explique la directrice générale, Annie Papageorgiou. Depuis 2008, la fondation intervient dans les milieux scolaires pour informer les jeunes et leur permettre de prendre des décisions éclairées. Cela a un impact important sur leurs attitudes et leurs actions.»

Non seulement c’est pour une bonne cause, mais c’est aussi bon pour la santé et le portefeuille. On mange mieux, on dort mieux, on dépense moins. À ce sujet, les organisateurs du défi ont conçu un calculateur interactif pour connaître l’équivalent de notre consommation d’alcool en dollars et en calories… disons que ça fait réfléchir!

Du même coup, on prend le temps de s’arrêter et d’examiner nos habitudes pompettes. «On reçoit plusieurs témoignages de participants qui réalisent qu’ils boivent plus qu’ils ne pensaient, raconte Annie Papageorgiou. Le défi devient parfois un agent de changement dans la vie de ces personnes, puisqu’il oblige à ouvrir les yeux sur le rapport de chacun aux boissons alcoolisées.»

Pour l’édition 2016, le Défi 28 jours sans alcool s’est doté de son propre site Internet où l’on peut se créer une équipe, inviter les gens à se joindre au mouvement et encourager les dons pour parrainer des participants. La Fondation Jean Lapointe a également fait appel à des ambassadeurs issus de milieux variés (télévision, web, grandes entreprises…) pour partager leur histoire et leur engagement par le biais de capsules vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

«Tout le monde est concerné par la consommation. Le défi permet d’ouvrir la discussion à ce sujet et faire tomber les tabous», conclut la directrice générale de l’organisme.

Pour les dernières nouvelles concernant le Défi 28 jours sans alcool, rendez-vous sur la page Facebook officielle.

Bonne sobriété!

Photo: Des cocktails… sans alcool, gracieuseté du porte-parole Jonathan Garnier (Fondation Jean Lapointe)


À PROPOS DE L'AUTEUR

Julie Levasseur

Quand j’étais petite, mon plan de carrière était d’étudier la sorcellerie à Poudlard dans le but de travailler au Ministère de la Magie. Comme ma lettre n’est jamais arrivée, j’ai dû me réorienter en journalisme. Outre la magie et l’écriture, ma grande passion est la musique, suivie de très près par les beaux vêtements et la bonne bouffe. Dans la vie, j’aime apprendre et avoir du plaisir, et pourquoi pas les deux en même temps. Fun fact : Je suis une rappeuse hors pair.

Commentaires