Cultivée

Élizabeth Kirouac, au centre, pose en compagnie de mannequins qui ont défilé pour sa collection


Dynamique. S’il y a un mot pour décrire la jeune designer qu’est Élizabeth Kirouac, c’est bien celui-là. Originaire de Québec et âgée de seulement 18 ans, Élizabeth en a impressionné plus d’un lors du défilé de l’Évènement Mode 2013 dont les profits allaient à la Société d’Alzheimer de la Sagamie.

Et le plus impressionnant dans tout ça? C’est qu’il s’agissait de sa première expérience sérieuse dans le domaine. Élizabeth avoue elle-même qu’elle n’avait pas beaucoup d’expérience en couture. Elle a toutefois pu bénéficier du soutien de sa mère, financièrement et pour la confection des vêtements. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’elle a nommé sa collection « Thanks Mom ».

Élizabeth s’est inspirée de magasins connus, comme le Forever 21 et le Amnesia, afin de créer une collection jeune et dynamique. Et c’est mission réussie! Sa collection est diversifiée et elle convient à plusieurs styles différents. Allant de la petite robe noire de soirée au veston plus « casual » sans oublier le « kit » de tous les jours, ses vêtements peuvent se porter pour diverses occasions. Prêt-à-porter est le mot qu’utilise Élizabeth Kirouac pour définir sa collection.

La jeune designer était très enthousiaste de créer une collection pour la Société d’Alzheimer de la Sagamie. « Je fais ça pour la cause », avoue-t-elle. Élizabeth a la chance de ne pas être touchée de près ou de loin par la maladie d’Alzheimer, mais elle réalise tout de même qu’il est important d’amasser des fonds pour cette cause.

« Je suis vraiment fière, j’aurais pu abandonner, mais je me suis raisonnée et j’ai persévéré. C’était une expérience motivante. » Et c’est sur ces mots qu’Élizabeth Kirouac a conclu son expérience de designer dans le cadre de l’Évènement Mode 2013.

 Photos par Maxime Vincent, Laury Dubé et Dominique Richer

Mode et musique. Que demander de mieux? Hier soir, la danse et le style étaient à l’honneur lors de l’Événement Mode 2013 du Cégep de Jonquière. Une soirée haute en couleur, et le tout pour une bonne cause!

Le vendredi 22 mars dernier se tenait à la Salle François-Brassard la 2e édition de l’Événement Mode du Cégep de Jonquière. Né de l’initiative d’un groupe d’étudiants, ce défilé original et débordant d’énergie remet à chaque fois les profits réalisés à un organisme de bienfaisance. Cette année, l’argent amassé a été remis à la Société Alzheimer de la Sagamie. « Pour qu’ils puissent s’en souvenir encore longtemps », disait le slogan de l’Événement. Une chose est certaine, ce fut une soirée que personne ne voudra oublier.

Animé par Sarah Farley Gélinas et Laurence Gagnon, étudiantes en Art et technologie des médias, l’Événement Mode 2013 en a mis plein la vue du début à la fin. Ce défilé auquel s’ajoutaient des chorégraphies entièrement mises en scène par les étudiants présentait les plus récentes collections de printemps/été pour hommes et femmes. Des marques renommées ainsi que des créations de designers locaux ont défilé sur le runway, au plus grand plaisir des spectateurs.

Il y en avait décidément pour tous les goûts, du chic au décontracté en passant par les vêtements de sport et les robes de bal. Des boutiques telles que Mayze, Bedo et Tommy Hilfiger côtoyaient les Homie’s, S3, Amnésia et compagnie. Sans oublier Vincent D’Amérique et Création Mirage qui ont habillé une magnifique scène de mariage. Pour ce qui est des designers de la région, l’Événement Mode a permis à François Bernier (collection Saké), Élizabeth Kirouac (Thanks Mom), Louise Simard (Confection Imagine, enr.), ainsi que Myriam Baillargeon et Maxime Gendron (La Gendronne) de présenter leurs créations.

Alors que la soirée arrivait à son terme, des représentants de la Société Alzheimer de la Sagamie ont pris la parole afin de remercier les organisateurs pour leur contribution à la cause. L’agente de développement de la Société, Guylaine Thériault, son président Claude Côté ainsi que le conseiller municipal de Jonquière, Fabien Hovington, ce dernier via vidéo, ont rappelé l’importance de soutenir ceux affectés par la maladie d’Alzheimer. Comme le mentionnait un des membres du comité de l’Événement Mode 2013, Jean-Simon Bui, en début de spectacle : « Ce sont nos grands-parents, nos parents, nos familles qui sont touchés de près ou de loin par ce fléau. »

L’Événement Mode a bien sûr été très apprécié par l’organisme qu’il a aidé, mais aussi, et surtout, par le public qui s’était réuni en grand nombre pour y assister. La foule était enthousiaste et n’a cessé d’applaudir artistes, artisans et mannequins tout au long du spectacle. À la sortie, chacun et chacune y allaient de son appréciation de la soirée. « J’ai vraiment aimé ça, raconte Émilie Fortin. Les danses étaient belles et les mannequins faisaient bien ça. » « La musique était bonne », ajoute son amie Alexa Asselin. Lorsqu’interrogée sur ce qu’elle a préféré du défilé, Jessica Tremblay répond : « Tout », tout simplement. Un signe que l’Événement a été un succès sur toute la ligne. Pour les organisateurs de la soirée, c’était l’aboutissement de plusieurs mois de préparation. « Depuis la fin septembre qu’on travaille là-dessus », nous apprend Ashley Hart, une des membres du comité. « On est vraiment fiers », conclut-elle.

Après le spectacle qu’ils nous ont offert, l’équipe de l’Événement Mode 2013 a toutes les raisons de l’être.

Les groupes britanniques sont de plus en plus populaires autant ici que partout ailleurs dans le monde. Voici 2 groupes que vous devez absolument connaître.

Le groupe Little Mix a fait son apparition dans la 8e édition de l’émission X Factor au Royaume-Uni qui a été diffusé en 2011. Il est composé de quatre filles britanniques : Perrie Edwards, Jesy Nelson, Leigh-Ann Pinnock et Jade Thirlwall. Elles avaient au tout début auditionné en solo, mais les juges leur ont donné une seconde chance pour faire partie de l’émission en formant un groupe. Elles ont remporté la première place, ce qui leur permettait de faire un album. Leur premier enregistrement en studio est sorti en fin 2012 au Royaume-Uni. L’album qui s’intitule DNA n’est pas encore disponible au Canada, mais vous pouvez toujours aller faire un petit tour sur leur chaîne YouTube officielle pour un aperçu de leurs chansons.

http://youtube.com/littlemixVEVO

Présentement en tournée avec Justin Bieber, le groupe The Wanted a  un succès d’enfer partout dans le monde. Les cinq garçons du groupe, Nathan Sykes, Tom Parker, Max George, Siva Kaneswaran et Jay McGuiness, ont débuté dans le milieu en 2009. Vers la fin de l’année 2011, leur deuxième enregistrement studio est paru et ils ont amorcé leur première tournée américaine. Le « boys band » a deux albums à leur actif. Les gars sortiront leur 3e album en mars 2013 au Royaume-Uni.

http://youtube.com/thewantedVEVO

 

Source photo : Sony Music

Le début d’une épopée

Le théâtre est né en Grèce vers le 6e siècle av. J.-C. sous forme de concours tragiques. Ceux-ci se déroulaient sur trois jours et opposaient trois dramaturges. Chacun disposait de 24 heures pour donner une représentation à la hauteur de ses talents. Le participant déclaré vainqueur était celui qui avait conquis le cœur du peuple.

Au fil des années, cet art s’est également développé à Rome. Les pièces théâtrales ont dès lors fait partie intégrante des fêtes officielles de la cité. Les dirigeants ont même ordonné la création de lieux sacrés dotés de sièges afin d’accommoder bon nombre de spectateurs. Le théâtre de Pompée a quant à lui été construit en 55 avant J-C.

Les genres théâtraux

Afin d’apprécier pleinement l’expérience théâtrale, il est primordial d’accorder une attention particulière aux genres. Pour les passionnées de musique et d’interprétation, la décision la plus éclairée est de découvrir l’univers de la comédie musicale. Une autre branche artistique nous dirige tout droit vers la comédie pure et simple. Pour détenir le secret du théâtre comique, il suffit d’acquérir la capacité d’incarner des personnages allant des plus crédules aux plus savants. Le but est de divertir et de faire rire l’audience.

Le dernier genre à explorer est la tragédie. Fureur, terreur et larmes sont au menu! Pour celle qui apprécie l’art intense,  les scènes ne terminent jamais comme dans un film de Disney.