Cultivée

Rire aux éclats grâce à huit finissants de l’École Nationale de l’Humour, c’est ce à quoi j’ai eu droit le 10 avril dernier! Avec son humour singulier, Jessy Sheehy et sept de ses amis humoristes ont cassé la baraque du K-Baret Jonquière. Voici l’entrevue que j’ai réalisée avec Jessy Sheehy, qui était bien content de revenir dans sa ville d’origine, le Saguenay!

Photo: Affiche du spectacle La Viande à Sheehy

Vous cherchez une bonne raison pour accorder du temps à votre téléviseur ? En voici une ! TVA nous présentera un Gala Artis prometteur et rempli de surprises le 28 avril prochain à 20h.

Le  26 mars dernier, la conférence du dévoilement des mises en nomination au Gala Artis a eu lieu. Cet événement, riche en émotions, a permis au public de voter, par sondage, pour les artistes québécois qui se mériteraient les honneurs.

Plusieurs nominés des années antérieures sont de retour au Gala Artis. C’est notamment un rebond pour la comédienne Guylaine Tremblay, qui incarne le rôle de Marie dans Unité 9. L’actrice se voit attribuer trois nominations, dont celle de la personnalité féminine. Quant à lui, Éric Salvail a été nommé dans la catégorie animateur d’émissions de variétés ou de divertissement pour une septième année consécutive.

De nouvelles personnalités se sont vues nominées pour la toute première fois. Pour leurs rôles dans Unité 9, Édith Cochrane et Paul Doucet ont été invités au Gala. Jean-René Dufort, Véronique Cloutier, Chantal Machabée ainsi que plusieurs autres font également partie des nominés.

Cette 28e édition du Gala Artis sera animée par nul autre que Mario Tessier. En 2009 et 2010, Mario Tessier avait animé le Gala Artis en compagnie de José Gaudet, son confrère. C’est cette fois en solo que Mario Tessier refait son retour dans l’équipe de l’événement.

N’oubliez pas que la soirée du Gala Artis débute à 19h avec le fameux tapis rouge. En plus, ne manquez pas le spécial En route vers le gala, animé par Mario Tessier, le 22 avril à 19h ainsi que le spécial Gala Artis en coulisses animé par Anouk Meunier et Jean-Philippe Dion le 29 avril à 19h.

 

Encore cette année, c’est certainement un gala à ne pas manquer !

Dans le cadre de la finale nationale de Cégeps en spectacle, j’ai eu la chance de rencontrer les trois membres du groupe Hétérogène. Des jeunes hommes passionnés et bourrés de talent qui gagnent à être connus ! Aidez-les à gagner le prix Coup du cœur du public Desjardins en allant voter ici. Toute l’équipe de La Cerise souhaite le meilleur des succès à ceux qui représenteront le Cégep de Jonquière à la 34e édition de Cégeps en spectacle.

Crédit photo: Steven Mercier

En attendant l’été, quoi de plus plaisant que de se divertir devant de bons films!  À l’affiche dans notre salon? Folies d’été, regard sur le monde, roadtrip, musique et surtout, bon temps sous le soleil! Voici mes 5 coups de cœur pour le printemps 2013.


Lords of Dogtown

Est-ce que ce classique a besoin d’une présentation? Pour un avant-goût éclair de la période estivale, rien de mieux que ce film datant de 2006 : du skate à profusion, une trame musicale parfaite et le soleil de la Californie  pour gâter le petit gars manqué en nous.



Big Easy Express

Avec ce long-métrage , on fait un clin d’oeil musical aux musiciens de Mumford and Sons, d’Edward Scharpe And The Magnetic zeros et d’Old Crow Medicine Show, le temps d’une virée en train de San Francisco jusqu’à  New Orleans. La promesse d’un voyage folk-rock rafraichissant et d’un gros fun noir !

 

 

Samsara

Entièrement tourné en pellicule 70 mm, ce film sans dialogues en est un des plus saisissants de par ses images et le message qu’elles transmettent. Vision actuelle de notre situation mondiale, c’est un incontournable à voir au moins une fois.

 

 

Spring Breakers

Digne de Thirteen, Spring Breakers fait parti de ces films superficiels qu’on prend tant de plaisir à regarder! Des amies de filles paumées et provocatrices, un hold-up de fast-food, d’incontournables scènes de party déjantés et en prime, la musique de Skrillex en trame de fond.

 

 

The Goodwin project

On ne sait pas encore la date de sortie prévue pour ce long-métrage, mais il m’était impossible de ne pas le mettre dans mes coups de cœur. Celui-ci présentera le parcours accompli par la famille Goodwin à travers 18 pays pendant plus de 13 mois. En attendant le résultat final, on peut voir un aperçu du périple sur leur blog. Un magnifique projet.  http://thegoodwinproject.com/

As-tu ta radio à portée de main? Si non, dépêche-toi d’aller l’allumer car la relève du paysage radiophonique du Québec est enfin arrivée sur les ondes du 103,5.

C’est le 4 avril dernier, de midi à treize heure, qu’a eu lieu le lancement officiel de Class 2 et laissez moi vous dire qu’il y avait de l’action dans le hall du pavillon Joseph-Angers! Pour l’occasion, le duo ayant animé l’événement mode dernièrement était de retour. Laurence Gagnon ainsi que Sarah Farley Gélinas ont fait danser les étudiants présents et leur ont aussi fait découvrir des talents prometteurs.

Marc-Antoine Côté et Chelsea Dupré ont cassé la glace en offrant la première prestation. Interprétant deux de leurs compositions personnelles, I’m not a freak de même que Oh my love, le duo a su conquérir le public. À quand un album? Probablement dans un avenir rapproché puisque le guitariste et chanteur a affirmé faire des démarches avec les étudiants de radio pour enregistrer leurs diverses compositions. Pssst… Ils seront en spectacle le 23 avril prochain à la Petite Grenouille de Jonquière!

Lancement_classe2_03-3

Histoire de pouvoir profiter pleinement du printemps, le tirage d’un laisser-passer double pour aller à la cabane à sucre avec toute la gang de Class 2 a été fait. La gagnante se disait bien heureuse de pouvoir aller se sucrer le bec en aussi bonne compagnie!

Par après, le groupe Noir sur blanc a envahi les ondes. Olivier Côté-Méthot était à la guitare, Anne Tremblay et Emy Harvey-Fournier au chant, Philippe Marcil au violon et Nicolas Simard au beatbox. Les cinq étudiants y sont eux aussi allés avec une composition personnelle. «D’où vient le nom du groupe?», se demandait Sarah. Oliver y est allé d’une réponse qui a fait rire : à l’origine, le groupe était un duo créé au secondaire par lui et son ami noir! Pas de spectacle à l’horizon pour le moment, mais les animatrices nous assurent qu’elles nous en ferons part au 103,5 si une prestation a lieu d’ici la fin mai.

La présentation de la programmation est ensuite venue, nous laissant découvrir une variété d’émissions plus intéressantes les unes que les autres. Que tu sois incapable de t’endormir à 2h du matin ou incapable de te réveiller le matin venu, Class 2 s’occupera de te donner le sourire et s’assurera de te faire passer une belle journée!

Lancement_classe2_02-3

Photos : Maxime Vincent

Qui dit vacances dit route…. beaucoup de routes à faire. Comment mettre du soleil durant ces longues heures de voyage? Et bien avec de bonnes chansons! Voici donc mes 10 incontournables qui vous mettront assurément le sourire aux lèvres.

 

Les petits extraterrestres bleus des années 90 sauront à coup sûr réveiller de vieux souvenirs.

10.  Daft Punk- One more time

 

Quoi de mieux que le Roi de la pop pour mettre de l’ambiance dans votre voiture?

9. Michael Jackson- Beat it

 

Davantage connue par tout bon joueur de Guitar Hero, cette chanson au rythme accrocheur a tout pour vous plaire.

 8.  Social Distortion- Story of my life

 

Cette chanson n’a plus besoin de présentation et vous remémorera assurément de beaux souvenirs d’été.

7.  Bryan Adams- Summer of 69

 

Cette légende de la musique vous fera, tout comme dans le film Wayne’s world, chanter et danser.

6. Queen- Bohemian Rhapsody

 

Tiré du film Grease, ce succès fera chanter les filles…. comme les garçons.

5. John Travolta et Olivia Newton-John – You’re the one that I want

 

Ce groupe québécois, connu de tous, est un incontournable des ballades en voiture.

4. Les Colocs- La rue principale

 

Chanson rafraîchissante qui met de bonne humeur, tout simplement!

3. Cowboys Fringants- tant qu’on aura de l’amour

 

Les westfalias, les bracelets en macramé et les grandes robes hippies. Bon, on ne les a pas vécus, mais cette chanson nous plonge dans cet environnement !

2. Edward Sharpe and The Magnetic Zeroes – Home

 

En écoutant cette chanson, fermez les yeux. Vous aurez à coup sûr l’impression de vous promener en Irlande avec un sac à dos pour un grand voyage.

1. Mumford and Sons- Little Lion Man

 

 

Un rayon de soleil s’introduit chaque samedi et dimanche matin dans les foyers québécois. Il réchauffe le cœur et aide à commencer la journée du bon pied. En tant qu’animatrice de Salut, Bonjour! Week-end, c’est à Ève-marie Lortie que revient cet important rôle. Portrait d’une femme pétillante et inspirante, qui est l’exemple parfait de l’accomplissement de ses rêves!

2h15 du matin, ce n’est pas l’heure à laquelle Ève-Marie se couche, mais plutôt celle où elle doit se lever! Maquillage, coiffure et préparation l’attendent à son arrivée au plateau de tournage pour être prête à entrer en onde dès 6h. Un horaire plutôt inhabituel, mais qui convient tout à fait à l’animatrice. « Je suis une lève-tôt, il est plus facile pour moi de travailler le matin que le soir! », explique-t-elle.

Travailler devant la caméra apporte évidemment son lot de célébrité. « Animer le matin crée une grande proximité entre les téléspectateurs et moi. Je reçois donc du bonheur de ceux qui nous écoutent, c’est très flatteur! », révèle Ève-Marie.

La critique est toutefois présente, particulièrement sur les réseaux sociaux. « Il est très facile de se cacher derrière son écran pour critiquer. Personnellement, je prends seulement en compte les commentaires dits en personne, ils sont souvent plus véritables », déclare-t-elle. Des critiques? Ça nous étonne toutes!

Ce n’est pas en un claquement de doigt que le talent de communicatrice d’Ève-Marie est apparu! Enfant, elle se prenait pour une professeure, une réceptionniste et même une animatrice de radio! L’imagination a toujours fait partie d’elle, tout comme la lecture et le français. « Ma mère me corrigeait sans cesse quand j’étais petite, ça en devenait tannant! Cependant, ça m’a pourtant permis de maîtriser la langue et de mieux m’exprimer », confie-t-elle. Comme quoi les petites actions des parents peuvent nous rendre meilleurs!

Ève-Marie réalise aujourd’hui un rêve en animant Salut, Bonjour! Week-end. Finissante en Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière, elle est rapidement devenue journaliste en espérant un jour animer comme elle le fait maintenant. L’objectif qu’elle se fixe à long terme? « Avoir la chance d’exercer ce métier que j’adore toute ma vie! », répond-t-elle instinctivement.

Crédit photo : Maxime Vincent

Les «bonnes» vieilles blagues de ton père, le fameux poisson découpé à la main par ton petit garnement de frère et le «fantastique» tour annuel de ta copine …Tu en as assez? Je te propose une idée originale et divertissante pour occuper ton 1er avril : le nouveau concept télévisé de TVA, Le piège.

Le piège t’invite dès maintenant à participer à sa toute nouvelle émission. C’est simple, tu n’as qu’à envoyer une vidéo du meilleur gag, piège ou encore blague dans le but de tendre un piège à un membre de ton entourage. Ta vidéo pourrait te permettre de remporter 25 000$ et un voyage de 10 000$! Ça se prend bien, non? Rappelle-toi la fois où ta petite sœur t’a surprise en train de chanter sous la douche et a mis le vidéo sur Facebook…Ce serait une merveilleuse façon de prendre ta vengeance!

Tu n’as pas dix-huit ans ? Demande à ton amie plus âgée, ta sœur aînée ou tout simplement ta voisine d’à côté de t’aider dans ton plan machiavélique. Mais attention! Les inscriptions se font dès maintenant. Ne tarde pas.

Pour de plus amples informations, visite le site internet de l’émission. Tu y découvriras les contraintes de ton gag, des renseignements sur l’émission et l’animation, l’inscription en ligne et même des vidéos qui peuvent t’inspirer durant ton tournage. Prépare-toi, Le Piège arrive ce printemps sur la chaîne de TVA!

Pour faire l’aller-retour Jonquière/Montréal en moins de 24h, il est primordial d’avoir une maudite bonne excuse. La mienne était plus que valable : Alt-J en prestation.

Pour celles à qui ce nom ne dit plus ou moins rien,  Alt-J (qui forme un ∆ lorsqu’on tape alt+j sur un mac) est un jeune groupe britannique indie-rock, qui lançait son tout premier album en Europe, puis en Amérique du Nord, respectivement en mai et en septembre dernier.  An Awesome Wave s’est révélé un franc succès par la maturité de son instrumental, ses harmonies vocales parfaitement maitrisées et le rythme unique de l’album, allant d’un passage calme et émotif à une rythmique survoltée.

C’est donc lundi soir dernier que j’arrive enfin au théâtre Corona Virgin Mobile, fébrile à l’idée de découvrir les quatre jeunes hommes se cachant derrière ∆. C’est Hundred Waters, un groupe américain indie se produisant sous le label du réputé Skrillex, qui assure la première partie et installe, dès les premières notes, une ambiance envoutante avec un indie-électro planant. Après un certain moment apparaissent finalement les quatre gaillards d’Alt-J, à l’apparence timide mais qui s’avèrent confiants dès le début d’Intro, maniant leurs instruments à la perfection, chose estimable pour un groupe dont la carrière est tout juste entamée.

Dès ce premier morceau jusqu’au dernier, une version allongée de Taro, le spectacle se déroule à une vitesse fulgurante, les mélodies complexes et rythmées, alliées à un éclairage saisissant et à la voix de Joe Newman, faisant perdre le cours du temps à n’importe quel mélomane.  Il faut également noter la performance à la batterie de Thom Green, qui parvient à m’hypnotiser à chaque extrait. Les chansons passent du calme au chaos, entrecoupées par des moments où l’on a littéralement l’impression de voyager dans l’univers éclaté d’∆. Les musiciens semblent très touchés par l’accueil du public tout au long de leur présence sur scène, et c’est après une heure, trop courte, qu’ils concluent finalement la soirée par de sincères remerciements.

Authenticité, talent et éphémère, trois mots qui ne pourraient mieux qualifier ce moment passé en compagnie d’Alt-J.



Photo : Sylvain Granier