Le concept des salons de la femme est finalement arrivé au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il a lieu ce weekend au centre des congrès Delta et – oh! un peu d’autopromotion! — LaCerise.ca y tient un kiosque. Mais qui donc a développé cette idée en région?

Ce sont deux Jonquiéroises, Valérie Giroux et Maryse Delagrave, qui sont derrière le projet. L’une est éducatrice en service de garde; l’autre, coordonnatrice en communications. Ensemble, elles ont toujours partagé une soif d’entrepreneuriat. Désireuses de se lancer en affaires ensemble depuis un certain temps, elles se sont finalement arrêtées sur l’idée de mettre sur pied un salon de la femme à leur sauce.

Effectivement, elles cherchent à se distancer de l’image traditionnellement superficielle en exploitant une facette plus communautaire. Le côté informatif du salon se voit alloué une plus grande importance : les organisatrices sont même allées jusqu’à offrir des kiosques gratuits à certains organismes de la région. La beauté demeure un sujet incontournable, mais il est abordé d’une manière où l’estime de soi prévaut. Par exemple, lors des défilés de mode, des mannequins de tous les âges sont présentées, ainsi que des vêtements conçus pour les femmes rondes. Sans compter que dans le cadre du concours «Une femme d’exception», une bourse est attribuée à la gagnante s’étant distinguée par son engagement dans son milieu. Tout est mis en place pour représenter la femme dans son entièreté : chacune s’y sent interpellée.

Non seulement se sont-elles donné pour mission de dresser une juste représentation de la gent féminine, mais mesdames Giroux et Delagrave tentent également de rendre la formule plus participative. L’objectif de ces amies de longue date est que les femmes saisissent l’occasion d’échanger et non d’être de simples spectatrices. «Nous travaillons fort pour que les visiteurs soient satisfaits tout comme les exposants. C’est notre but que ça devienne un événement annuel», a affirmé Valérie Giroux, confirmant qu’elles reviendront à la charge avec une prochaine édition.

Photo: Page Facebook du Salon de la femme 02


À PROPOS DE L'AUTEUR

Roxanne Ocampo

<p>Mission Impossible 6 : me décrire en quelques lignes. Attachez vos tuques, il va y avoir du «stock». «Geek». Habileté motrice sous-développée. Cinéphile. Végétarienne. Militante sur les bords. Incapable de cacher mes émotions – euphémisme pour à la fois brailleuse et capable de perforer des tympans avec mon rire. Cyberdépendante. Mexicaine. Montréalaise. Idéaliste. Assoiffée de rencontres. Lève-tard. Anglicisée. Rockeuse dans l’âme. Amoureuse de thé, du vent et de mots crus. Beurre d’arachide. Orbite. Tournevis. Vélociraptor. Gangrène. Soie dentaire. Otarie.</p>

Commentaires