J’ai toujours tendance à voir le mois de Février en rose, avec des fleurs, des chocolats à la liqueur, du vin blanc, une nuit torride, le tout symbolisé par ce fameux 14 février. Jour qui rappelle aux couples de célébrer leur amour et aux célibataires que cette année-là, encore une fois, personne ne partagera leurs draps.

On a beau dire que la St-Valentin est un pur prétexte commercial à l’amour, chacun de nous serait flatté d’être couvert de baisers et d’avoir une réelle raison de se préparer. Redécouvrir le romantisme bien que ce dernier devrait être à l’honneur toute l’année. Gare aux hommes qui oublieraient la date! Le 14 février est également un bon moyen de rattraper tous les oublis et le manque d’efforts réalisés dans la relation. Seulement, un joli bouquet ne suffit plus pour effacer toute culpabilité.

En Écosse, la tradition veut que la première personne du sexe opposé qui croisera votre chemin le jour de la St-Valentin sera votre Valentin. Vous imaginez? Plus besoin de chercher! Le tout bien sûr avec l’espoir de tomber sur un grand brun barbu au regard de braise qui sache divinement bien cuisiner. Au Japon, le 14 février se transforme en «Jour Noir», mettant également à l’honneur les célibataires qui se réunissent pour manger des nouilles noires. Au moins, on sait quoi manger le soir.

En réalité, c’est un peu lassant d’observer tous ces couples qui transpirent l’amour et qui rappellent aux célibataires qu’elles sont seuls et qu’à ce rythme elles finiront dévorées par leurs chats. Que vont faire ces «Sans Valentin» aujourd’hui? Comme moi, ils ne feront rien. Ils s’occuperont comme n’importe quel autre jour, mais cette fois-ci accompagné par une fidèle bouteille de vin. Et des sushis faits maison (nous les célibataires, on a tout notre temps). Comme moi, ils iront rejoindre leurs amis Sans-Valentins et iront s’acheter une nouvelle parure de lingerie rouge au cas où le Prince charmant déciderait de nous réveiller quand on regardera pour la énième fois Le Journal de Bridget Jones.

Chaque année on se persuade que la prochaine sera meilleure et que l’on trouvera enfin chaussure à notre pied. Derrière les regards de dégoût lancés à l’égard des couples qui se bécotent sur les bancs publics se cache en fait un petit cœur qui brûle d’envie d’être à leur place. Avoir une compagnie réconfortante qui réchaufferait nos draps salis par l’ennui et l’inconscience de certains moments. Cependant, être célibataire ne signifie pas faire la queue pour avoir le premier article soldé et l’acheter même s’il ne nous sied pas.  Il ne s’agit pas de manger uniquement parce que l’on meurt de faim. Si nous sommes seul(e)s aujourd’hui, c’est quelque fois par choix et il ne faut pas bouder cela. Derrière tous les signes d’une solitude certaine vit encore l’exigence et le bien-être personnel.

Alors aujourd’hui, nous n’allons pas donner satisfaction aux fleuristes en augmentant leurs chiffres d’affaire. Nous allons afficher notre plus beau sourire et envoyer balader ceux qui n’ont pas la chance de nous avoir comme Valentin(e) cette année.

Photo : Garance Barbier


À PROPOS DE L'AUTEUR
Anaelle Adam

Anaelle Adam

Commentaires