La période des Fêtes n’a pas été de tout repos pour les membres du groupe Admirals. Les musiciens ont profité de leur séjour au Lac-St-Jean pour fignoler les chansons débutées l’été dernier en vue de leur prochain album Release the Hounds, en plus de faire quelques spectacles dans la région. 

Afin d’en connaître davantage sur le groupe Admirals, j’ai rencontré Samuel, Jérôme, Julien et Émilie avant leur spectacle au Café du Clocher à Alma, le 27 décembre dernier.

Première question : comment le groupe a-t-il débuté?

Tout d’abord, il faut savoir que Samuel (batterie) et Jérôme (chant) sont  frères. Les deux Duchaine ont débuté leur chimie musicale très jeunes, en famille. Le groupe Admirals est né lorsque l’aîné Jérôme Duchaine a rencontré Julien Poirier (guitare) à l’école secondaire, en 2006. Dès le premier regard, les gars ont tout de suite su qu’ils fonderaient ensemble un groupe de musique. La même année, Samuel Duchaine les rejoint et le trio enregistre son tout premier album The Earth is Round, contenant huit démos de leur propre composition. Pas pire pour des jeunes entre 12 et 14 ans!

N.B. Émilie Fortin, la bassiste, a joint le groupe en 2011

De quoi s’inspirent les membres d’Admirals pour composer leur musique?

Le groupe a un son qui ressemble au rock des années 70 et 80, tel que l’explique le chanteur Jérôme Duchaine : «On a la même mentalité [qu’à cette époque] : on utilise seulement des instruments de musique et des amplificateurs dans nos chansons. Il n’y a jamais d’effets ajoutés avec des ordinateurs, on reste vraiment dans les bonnes veilles traditions du rock.» Le guitariste Julien Poirier ajoute : «Nous voulons que notre musique reste la plus authentique possible.»

Comment se déroule la création musicale?

«Dans l’ensemble, c’est un travail d’équipe,» révèle Julien Poirier. Parfois, un des membres arrive avec une mélodie ou quelques paroles en tête, puis tous échangent des idées afin que chacun y mette sa touche personnelle. Les musiciens se tiennent pas mal toujours ensemble et passent beaucoup de temps à pratiquer dans le sous-sol des Duchaine. «Ce n’est pas juste une business : il faut vraiment que des liens soient présents, car ça se sent dans la musique, poursuit le bassiste. C’est important qu’il y ait au-delà d’une chimie musicale entre nous.»

Le quatuor a-t-il déjà connu des obstacles ou des moments de découragement?

Hé oui, comme tout groupe, Admirals a connu quelques difficultés, mais ses membres s’en sont toujours sortis la tête haute. «Les concours ne sont pas toujours faciles, confie le batteur Samuel Duchaine. On est jugés et la musique, c’est de l’art, c’est subjectif. On ne l’a jamais mal pris lorsqu’on perdait un concours, on prenait les commentaires pour avancer.» De plus, Jérôme explique que la formation almatoise filme chacune de ses performances et les membres les visionnent ensemble d’un œil critique. Oui, ils sont amis, mais c’est aussi important qu’ils soient francs entre eux pour pouvoir s’améliorer et changer des éléments dès le prochain show!

En terminant, je vous invite à visionner leur plus récent vidéoclip «Come Back to Me», produit par les sympathiques gars de Exposed Films. Vous pouvez aussi télécharger le dernier album d’Admirals, Write on Time, sur iTunes. Pour connaître toutes les dates de spectacles, suivez-les sur leur page Facebook ou encore visitez leur site web.

Ce mercredi 8 janvier à l’Université de Chicoutimi, Admirals sera en performance pour une dernière fois avant que ses membres ne se dispersent dans les différentes villes adoptées pour leurs études. Le groupe restera tout de même actif pendant les prochains mois, car de nouveaux vidéoclips seront lancés régulièrement via leur chaîne YouTube. À leur retour, cet été, les jeunes rockeurs devraient lancer leur tout nouvel album Release the Hounds et monter sur plusieurs scènes à travers le Québec.

Photo: Facebook


À PROPOS DE L'AUTEUR
Lydia Dallaire

Lydia Dallaire

<p>Jeune fille de 21 ans, originaire du Lac-St-Jean! Je déteste la routine, les gens pessimistes et les mélanges sucré-salé. Pour moi, la vie rime avec simplicité : je suis authentique, unique et ma petite taille ne me fait reculer devant rien. Je m’investis dans plusieurs projets en lien avec les arts et les spectacles. Je me tiens à l’affût et je ne veux rien manquer! Curieuse et ouverte d’esprit, je suis heureuse de faire partie de la belle équipe de LaCerise.ca et de travailler d’arrache-pied pour amener ce projet encore plus loin.</p>

Commentaires