Cultivée 12165331_10204925499647288_1196947644_o

Il y a déjà quelques années, ma mère et mon beau-père ont pris une décision : ils allaient marcher le chemin de Compostelle. Le fameux sentier pédestre qui traverse la France et l’Espagne.   Aujourd’hui, 17 octobre 2016, ils viennent d’arriver au point final de cette route.

Ils ont entrepris une marche de 1600 km, depuis Puy en Valey (France), jusqu’à la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice, Espagne.

C’est 62 jours consécutifs, avec un sac rempli sur les épaules. Quelques morceaux de vêtements, des souliers supplémentaires, un mince matelas de sol, un peu de lecture et déjà les sacs sont lourds.   Ma mère a déjà mis son sac plein sur mes épaules, je me suis effondrée. Je leur lève mon chapeau pour avoir traîné ces sacs, c’est déjà tout un exploit!

12170887_10204925499727290_992725206_o

Ils se sont préparés en allant marcher tous les dimanches, en planifiant des playlists (Of Monsters and Men est d’ailleurs fortement recommandé) et en lisant des M. Michelin. Bref, ils étaient prêts. Et beaux à voir.

Durant 62 jours, mon couple de marcheurs préféré a parcouru les champs, les montagnes, la campagne et les villes, sous la pluie ou le soleil cuisant de l’Espagne.   Ils ont vu, gouté, senti l’Europe comme personne, profitant de chaque instant. Ils ont multiplié les rencontres, avec d’autres pèlerins de partout autour du globe.

Si on me demandait de décrire le bonheur ultime, je répondrais : le visage ébloui de ma mère et le grand sourire de mon beau-père sur les photos de route. Encore mieux, je dirais leurs yeux brillants au moment où vous lisez ces lignes. Et je suis persuadée qu’ils ont versé une larme de joie et de fierté.

12169657_10204925499687289_1060390491_o

Ils sont tellement adorables (et hipsters) qu’ils ont Tumblr. Oui oui, tumblr! Pour suivre leurs aventures et voir les paysages magnifiques qu’ils ont traversés, jetez un coup d’œil au toutenmarchant.tumblr.com

Bref, je suis pas mal fière de ma mère, qui me dit tout le temps qu’elle est fière de moi.

Bravo à vous deux d’être allés au bout de ce long chemin. C’est l’accomplissement ultime. Maintenant que les enfants sont grands, autonomes, vous êtes à la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, heureux de la route, qui a duré plus que 62 jours.

Photo : toutenmarchant.tumblr.com


À PROPOS DE L'AUTEUR

Frédérique Carrier

Commentaires