C’est le retour du 28 jours sans alcool de la fondation Jean Lapointe. Ce défi a comme objectif de sensibiliser la population à la place qu’occupe l’alcool dans notre quotidien. Prendre une pause de boisson pendant le mois de février permet aux participants de refaire le plein d’énergie, mais également d’amasser des fonds pour une bonne cause.

Étant présentement au Cégep, les occasions de faire la fête se présentent assez souvent. J’ai donc décidé de changer mes habitudes et de me passer d’alcool pour les 28 prochains jours. J’ai constaté qu’il y a plusieurs avantages à participer au défi de la fondation Jean Lapointe. Je pense entre autre à l’économie d’argent, parce qu’on le sait, la boisson, ça coûte pas mal cher. De plus, le mois de sobriété aide le corps à évacuer toutes les traces de consommation d’alcool. Cela permet automatiquement d’avoir une vie plus saine. Le projet 28 jours sans alcool est également l’occasion de faire prendre conscience à nos proches de la place qu’a la toxicomanie dans nos vies. C’est le cas surtout chez les adolescents et les jeunes adultes.

Plusieurs membres de l’équipe de LaCerise.ca se joignent à moi pour relever le défi. C’est huit autres jeunes femmes qui diront non merci à l’alcool pendant tout le mois de février. Il s’agit de :

Lydia Dallaire

Alison Giguère

Anabelle St-Pierre

Ariane Tremblay

Camille Boutin

Frédérique Marcoux

Marie-Pier Lebrun

Monica Desbiens

Les journalistes de LaCerise.ca se réunissent, parce qu’ensemble, c’est plus facile de s’encourager et de tenir le coup. Ainsi, nous formons l’équipe «LaCerise ne boit pas» au sein du défi. Nous vous invitons à vous joindre au mouvement et à intégrer notre équipe. Il suivit de s’inscrire au defi28jours.com et de participer au défi d’équipe avec nous.

Restez à l’affût. Durant tout le mois de février, nos participantes documenteront leur périple et te proposeront plusieurs articles sur le sujet.

Source : weheartit.com