Noël, c’est les petits moments volés ici et là: cuisiner des biscuits au pain d’épice, décorer notre sapin, écouter un film de Noël et regarder la neige tomber.Malheureusement, tous n’ont pas droit à des Fêtes aussi magnifiques que nous. Cette année, j’avais envie de changer un peu les choses, de faire une différence.

Il existe plusieurs projets différents nous permettant d’envoyer un peu de bonheur et d’amour aux gens qui en ont besoin. Étant étudiante, je n’avais pas l’argent pour me lancer dans le parrainage d’un enfant, mais j’avais vraiment envie de participer d’une certaine façon. Une amie m’a parlé de l’Opération enfants de Noël. C’est Samaritan Purse, un organisme de charité canadien venant en aide aux gens dans le besoin depuis 1970, qui a lancé le projet. Elle m’a expliqué qu’ils amassaient et envoyaient des boites de chaussure remplies de petits cadeaux pour les enfants qui n’ont pas la possibilité de fêter Noël. J’ai trouvé l’idée fabuleuse etj’ai tout de suite voulu participer.

Sur leur site internet, tout est bien expliqué. On doit choisir le sexe de l’enfant à qui on veut envoyer notre boite. Ensuite, on choisit une catégorie d’âge : 2-4 ans, 5-9 ans ou 10-14 ans. Il y a même des suggestions de cadeaux pour nous aider un peu et des petits rappels concernant les objets qui ne seraient pas permis à la douane. Au final, c’est nous qui devons choisir les objets à envoyer et des objets aussi simple qu’un toutou, un livre à colorier ou des accessoires pour cheveux sont très appréciés. On a aussi la possibilité d’écrire un petit mot et d’envoyer une photo à l’enfant qui recevra notre cadeau. Il y a des frais de 7$ pour l’envoi de la boite, mais c’est si peu quand on pense à la joie que va ressentir cet enfant qui n’a peut-être jamais eu de cadeau de Noël.

Après avoir rempli la boite, il suffit de la déposer à l’un des points de chute et il y en a vraiment partout! Sur le site, il est possible de trouver le point de chute le plus près de chez nous. En 2015, 730 577 boites ont été récoltées, ce sont donc autant d’enfants qui ont pu célébrer Noël dans la joie. Si le temps vous manque et que vous souhaitez quand même vous impliquer, il est possible de faire un don à l’organisme et ils seront en mesure d’utiliser cet argent pour aider ces enfants dans le besoin.

Si vous avez envie de participer au projet, c’est toujours le temps de le faire! La collecte nationale se fera entre le 14 et le 20 Novembre. Noël, c’est un temps pour recevoir, mais aussi pour offrir et si on peut faire une toute petite différence dans leur quotidien, moi je dis que ça en vaut la peine. Je vous invite à consulter leur site internet pour en apprendre davantage.

 

J’aime les pâtes, j’aime la pizza, j’aime le pain, j’aime le riz, j’aime les pâtisseries et les patates. Bref, j’ai des grosses «foufounes». L’an dernier, quelques semaines avant mon bal, je me suis embarquée dans une drôle d’aventure que ma mère avait amorcée quelques semaines plutôt : un régime sans glucide. J’ai dû rompre avec tous mes plats favoris.

Ça a été les deux semaines les plus pénibles de ma vie ! Chez moi, on mange bien. Des fruits ou des légumes à tous les repas, des portions normales, pas trop de gras etc. Le problème, c’est les glucides. Ils sont partout, nous sommes envahis.

En bio de 3, j’ai appris que les glucides étaient notre principale source d’énergie, mais qu’ils n’étaient pas essentiels puisque notre corps pouvait les produire avec d’autres nutriments. Il faut toutefois faire la différence entre les bons et les mauvais glucides. Les bons glucides se retrouvent dans les fruits, les légumes, certaines céréales entières, etc. Par contre, les bonbons, le blé, les patates et les pâtisseries sont de mauvais glucides. J’ai aussi appris qu’il fallait conserver certains bons glucides et en supprimer d’autres. En les évinçant de mon alimentation, je me suis demandée où est-ce que j’allais bien pouvoir reprendre toute cette énergie : les protéines, les fruits et les légumes, mon amie !

Le plus difficile a été de varier mon menu. Essayez d’imaginer votre vie sans pâtes ni pain, sans riz ni patates et même sans couscous ! Ça a été pénible de trouver des substituts pour mon couscous avec les saucisses, pour mon riz avec mes brochettes, pour mes «toast» au déjeuner et pour mon bagel au saumon au diner. Les salades diverses sont devenues mes meilleures amies, ainsi que Ricardo et Pinterest.

Cette année, j’ai décidé de le faire deux semaines encore juste avant l’été. Quelques livres en moins m’aide toujours à avoir un peu plus confiance en moi. Pour celles qui aimeraient se lancer ce défi, je vous laisse quelques-uns de mes plats faibles glucides ici.

Bon appétit !

Déjeuner Diner Souper Autres
yogourt grec, chia et fruits Salade avec thon/poulet ou oeufs Filet de sole/ tilapia/ pangasius/ morue et etc. Je crois que tu as compris le principe ! Humus maison aux tomates séchés/ aux olives/ aux piments grillés/ à l’ail rôti

 

smoothie (essaie avec du tofu dessert! ) Wrap de salade au thon et pommes/ aux avocats et aux légumes/ aux champignons et aux oignons caramélisés/ à la salade de poulet/ à la dinde ou aux oeufs N’importe quel plat de pâtes longues, sauf que tu remplaces les pâtes par de la courge spaghetti champignons farcis gratinés au four

Escargot à l’ail

 

2 oeufs, bacon (Eh oui !) Salade de légumineuses avec protéine de la veille Saumon mariné avec salade ou légumes cuits à la vapeur Asperge au four, légumes sautés ou fèves vapeur

 

Omelette au jambon Salade grecque avec protéine de la veille Tofu et sauté de légumes Ananas grillées au BBQ

 

Bol de fruit géant et chia Salade César au poulet Piment farci Jell-O sans sucre

 

Une fois de temps en temps, tu peux te gâter avec une toast au beurre de peanut, mais pas trop souvent 😉 Soupe maison (mais pas un potage, qui contient des patates! ) Shop suey aux légumes/poulet/tofu au sésame/aux épinard et au tofu ou au tofu barbecue

 

Guacamole !
Une omelette au jambon/aux légumes/champignons-fromage Courge poivrée farcie à la saucisse et au fromage

 

Pommes caramélisées 
Poitrine de poulet au pesto/ barbecue/tomates séchées et fromage ou épinard et ricota Tofu général Tao sur un lit de salade La crème fouetté, y’a pas de glucide là-dedans… Sors les fraises girl !

 

Cotelettes de porc aux pommes et fromage ou au citron Pizza sans glucide  je te le jure, va voir sur internet ! ) Gratin de courgette

Source : blong.moncoach.com

Je ne suis pas une grande coureuse, je suis plutôt une coureuse du dimanche, mais j’aime courir et cette année, j’ai décidé de repousser mes limites et de m’entrainer plus sérieusement afin de réussir un 5km.

Cependant, même avec toute la bonne volonté du monde, je dois dire que c’est parfois difficile d’être assidue et constante dans son entrainement, surtout quand il pleut ou quand il fait moins mille dehors! J’avais besoin de quelque chose pour me motiver, aussi enfantin que cela puisse paraitre. Je me suis donc tourné vers la technologie pour m’aider un peu.

Tout d’abord, j’avais besoin d’une application qui me fournirait un plan d’entrainement adapté à ma condition physique et à mon but, soit courir 5 km avant l’hiver. J’en ai essayé quelques unes, mais ma favorite reste sans aucun doute 5k Runner, disponible sur Google Play et Apple Store.

0B0cHmFDVKcOMVzNuWWVtWGFhUkE=w1488-h819-k-iv1.jpg

Son seul point faible, c’est qu’elle n’est pas entièrement gratuite. En fait, on peut obtenir les 5 premiers entrainements gratuitement, question d’essayer et de voir si ça nous convient, mais on doit payer environ 3$ pour obtenir la version complète de l’appli.

En dehors de ça, c’est une application extrêmement bien faite, je l’adore! On peut écouter notre musique tout en laissant l’appli ouverte pour suivre notre progression. Tout au long de notre entrainement, il y a une charmante dame qui nous encourage ( en anglais seulement, désolé ) et qui nous indique quand courir et quand marcher. Elle nous avertie même à la moitié du trajet ! Au début, j’avais peur que se soit dérangeant, mais pas du tout. C’est même très utile, puisqu’on a pas à compter nos intervalles, à vérifier notre temps ou à calculer quoique ce soit.

Mon côté enfant est amplement satisfait avec cette application car, plus on s’entraine assidument, plus on gagne de badges, de médailles. Qui n’a jamais rêvé de collectionner les médailles ? De plus, on peut revoir l’itinéraire, le temps et le nombre de calories brûlées pour chaque course en deux ou trois clics seulement. C’est toujours agréable d’avoir accès à notre progression!

En quelques mots, c’est une application ultra simple d’utilisation que je recommande à tous ceux qui sont débutants, comme moi. Pour les plus avancés, il y a aussi la version 10K Runner et si vous n’êtes pas très course, je vous invite à aller voir toutes les autres applications sportives de FITNESS22. Il y en a pour tous les goûts!

Sources photos : photo 1 & photo 2

Je vous ai remarqué il y a quelques jours. Vous vous promeniez en talons hauts avec une grâce dont je n’aurais pu que rêver! Vous portiez un legging noir et une robe. Ça vous allait bien. Vous vous promeniez, sourire aux lèvres dans ces allées pleines de gens et de produits à essayer, mais vous étiez là.

J’avoue avoir été surprise lorsque j’ai aperçu votre visage légèrement maquillé, affichant un sourire radieux. De dos, je voyais une femme, mais de face, c’était un visage d’homme qui me souriait. Un visage bienveillant et amical.

J’ai aussi vu tous ces regards, toutes ces personnes qui ne savaient pas comment réagir et tous ces gens qui évitaient de croiser vos yeux. J’ai même entendu des choses terribles à votre sujet. Je n’arrivais pas à croire que c’était encore possible en 2016 et j’étais triste pour vous.

Puis, vous m’avez dit bonjour, un bonjour solide et assumé qui m’a époustouflée. J’étais renversée de voir à quel point vous étiez sûr de vous. Malgré tout ce qu’on disait sur vous, vous étiez là, confiante, jolie et prête à affronter les regards!

Que vous aimiez vous habiller en femme, que vous soyez réellement une femme à l’intérieur de vous, ça n’a pas d’importance pour moi. Je vous ai trouvé belle parce que vous étiez confiante, parce que vous faisiez face au monde et parce que vous ne vous cachiez pas.

J’y repense et vous me rendez fière. C’est une leçon que vous propagez en vous montrant ainsi vêtu. Vous refusez de cacher ce que vous êtes réellement; une femme qui s’assume et qui n’a plus peur. Je voudrais que plus de personnes aient la force et le courage de s’afficher, rien que pour affaiblir le lourd poids du secret qui repose sur leurs épaules.

Je voulais simplement vous le dire et mentionner au passage que vous avez votre place, peu importe ce qu’on en dit.

Vous êtes une des couleurs de l’arc-en-ciel de la diversité et vous êtes très belle.

Photos: WeheartIt

 

Sortir avec un gamer… Ce n’est pas mieux ou pire que de sortir avec un sportif, un geek ou un collectionneur de timbres! C’est juste qu’il y a certaines choses à savoir, question d’éviter quelques petits problèmes. Voici donc une courte liste de connaissances pour les nouvelles dans la ligue!

  1. Dictionnaire Français – Gamer

C’est inévitable, tu vas développer un tout nouveau langage! Par exemple, LOL et WOW n’auront plus du tout la même signification. À ton vocabulaire s’ajoutera aussi une liste d’acronymes qui semble ne rien vouloir dire : AFK (away from keyboard) et GG (good game)… La première fois que tu vas l’entendre, tu risques de ne pas comprendre, mais je te promets que ça s’arrange avec le temps.

  1. Oublie le rangement

Si tu es une maniaque du rangement, de la propreté et de l’organisation, tu risques d’avoir un autre problème. Les gamers ont des ordis de fou! Ils sont énormes et il y a des tonnes de fils qui viennent avec. Un fil pour la caméra, une extension pour la prise, un câble internet, les gros écouteurs, la souris, le clavier, etc.! Ça traîne et c’est surtout laid, mais il faut vivre avec… et essayer de les organiser le mieux possible.

  1. Des tutoriels de gamers, vraiment?

Certains gamers aiment beaucoup regarder des gameplays (d’anciennes parties terminées), du stream (d’autres personnes qui jouent en direct) et certaines vidéos de promotion. Au début, je ne comprenais pas trop. Sérieusement, c’est quoi le but de regarder d’autre joueurs jouer à un jeu à la place d’y jouer? J’ai réfléchi à ça et je me suis dit que ce n’était pas vraiment mieux que de regarder des tutoriels de coiffure, de maquillage et des vidéos de petites filles de 4 ans qui chantent vraiment trop bien.

  1. Intéresse-toi à sa vie si tu veux qu’il s’intéresse à la tienne

Dernière chose : les anecdotes de game…Peut-être que ça ne va pas t’intéresser. Moi, ça  ne m’intéresse pas, mais je fais quand même un petit effort d’attention. Ça leur fait tellement plaisir de nous raconter leurs games et de nous décrire leurs statistiques (même si on ne comprend absolument rien)! En même temps, je me dis que, nos anecdotes de soirée de filles, nos résumés de conversations et toutes nos petites réflexions étranges ne doivent pas toujours les intéresser. S’ils font l’effort, on le peut bien nous aussi, non?

Nos gamers, on les aiment comme ils sont et on ne doit pas essayer de les changer. Ils sont parfaits comme ils sont, il faut simplement savoir à quoi s’attendre avant de se lancer pour éviter les mauvaises suprises…

Bonne chance!

Photo : Silvert Feather Studios sur Pinterest http://www.silverfeatherstudios.com/blog/gamer-engagement-session-in-durham-kenari-brian and http://topcanadacasinos.net/casino-reviews/gaming-club

J’ai décidé que 2016 serait, pour moi, une année remplie de découvertes. J’ai toujours été le genre de fille qui veut essayer des tas de choses, parfois même un peu trop. Je me suis fixée comme objectif d’essayer quelque chose de nouveau tous les mois et de vous  faire un compte-rendu de mes impressions.

Je n’ai pas eu de difficulté à trouver ma première idée. Étant aussi une amoureuse de la nourriture, j’ai décidé que ma première découverte serait un aliment. J’en ai donc choisi un qui me tentait depuis un certain temps; l’avocat !

Bon, ne vous inquiètez pas, j’avais déjà mangé des avocats dans des trempettes, des guacamoles et des sushis, mais je n’en avais jamais cuisinés. Armée de mon meilleur atout Internet, je me suis mise à chercher des recettes. Il y avait des millions de possibilités, j’avais peine à y croire! Saviez-vous qu’on pouvait manger des avocats pour déjeuner, pour diner, pous souper, pour dessert et même en collation? Eh bien, je ne le savais pas!

J’ai décidé d’essayer une recette pour chaque repas, à commencer par le souper. Sur le site de recettes Québec, j’ai trouvé une délicieuse recette d’avocat à la Haïtienne. C’était très simple à réaliser et j’ai été surprise de constater qu’avec si peu d’ingrédients on pouvait faire quelque chose d’aussi bon.

Avez-vous déjà entendu parler de ces décadants brownies au chocolat noir et à l’avocat ? Si oui, vous les avez déjà essayés et si non, VOUS. DEVEZ. ESSAYER. Je sais que ça semble étrange comme combinaison, mais croyez-moi, vous ne serez pas déçus ! Et la recette se trouve très facilement sur internet.

Le lendemain, mon copain et moi avons essayé une recette de salade de thon à l’avocat pour des sandwichs, le diner le plus simple de la terre. J’étais vraiment perplexe devant ce drôle de mélange ( avocat, thon, moutarde de dijon et etc), mais j’ai été agréablement surprise du résultat! En général, je n’aime pas beaucoup le thon, mais c’était incroyablement bon! De plus, c’est une recette parfaite pour les étudiants étant donné qu’elle ne coûte pas grand chose.

Je parie que vous vous demandez comment on a pu manger des avocats pour déjeuner, pas vrai? Smoothie. Il y a environ 100 recettes différentes de smoothie contenant des avocats, à vous de trouvez celle qui vous ira !

Je suis tombée amoureuse des avocats. Maintenant, j’en ai toujours sur le comptoir et j’essaie de nouvelles recettes chaque semaine ! En plus d’être sain, l’avocat est un fruit très polyvalent et j’espère bien vous avoir convaincu de l’essayer.

Mon père est un grand fan de Star Wars et malheureusement, il est pas mal tout seul de sa gang chez moi. Quand l’épisode sept est sorti, il a voulu qu’on aille le voir… après s’être tapé les six premiers épisodes bien entendu! Alors en quatre jours, j’ai découvert cette série épique.

Je ne vous propose pas une critique de l’épisode 7, parce que je ne suis vraiment pas qualifiée pour le faire, n’étant pas une admiratrice inconditionnelle. En fait, je vous propose mes commentaires sur la série.

Premièrement, je me suis trompée! J’ai toujours pensé que Star Wars, c’était plate, mais non. Quand tu t’intéresses à l’histoire, c’est tout sauf ennuyant. Je dois avouer que j’ai vraiment préféré les épisodes 4,5 et 6 parce qu’ils sont beaucoup moins axés sur la politique que les trois premiers. Je trouve que la politique et les sabres laser, c’est un drôle de mélange…

J’ai une confession à faire. J’ai dû passer au moins 1 million de commentaires pendant les six premiers épisodes. Comment Luc fait pour comprendre R2D2? Sérieusement, il ne fait que des bips? Est-ce que c’est moi ou Anakin est vraiment nono de croire que Padmé va encore vouloir de lui après qu’il soit devenu aussi méchant? Je veux bien croire qu’elle aime peut-être les bad boys, mais là!

Pour ce qui est de l’ordre, je sais que c’est compliqué, mais mon père m’a tout expliqué! Et je suis là pour venir à votre rescousse. Il y a 7 épisodes. Le premier à avoir été produit est l’épisode 4, suivi du 5 et du 6. Plus tard, ils ont produit les épisodes 1,2, 3 et maintenant l’épisode 7. Pourquoi les avoir faits dans le désordre? C’est simple, c’est une question de moyen et de technologie. Le premier film de la série, l’épisode 4, est sorti en 1977. Vous pouvez deviner qu’ils n’avaient pas tous les moyens technologiques qu’on possède aujourd’hui que ce soit pour le tournage ou pour les effets spéciaux, qui sont présents en quantité industrielle dans chaque épisode.

Même si les derniers épisodes à avoir été tournés sont beaucoup plus réalistes, j’ai préféré les premiers à cause de leur histoire, mais surtout grâce aux personnages. J’ai été impressionnée par les costumes. Ils sont exceptionnellement bien faits! On a qu’à penser aux Ewoks (de petites créatures étranges qui ressemblent à des oursons en peluche vraiment adorable) ou à cette affreuse limace géante qui se nomme Jabba le Hutt.

En conclusion, j’ai une seule chose à vous dire. J’ai bien fait de passer par dessus mon jugement et de me lancer dans la série. Ça a fait plaisir à mon papa et on a passé de beaux moments en famille. Pourquoi ne pas faire comme nous et finalement accepter les multiples demandes de votre frère, de votre meilleur ami ou de votre copain et enfin regarder la série? Qui sait, peut-être allez vous apprécier?

Après avoir passé un temps des fêtes riche en bons souvenirs (et en glucides…), je réalise quelque chose. Très honnêtement, j’ai peine à y croire. Ma famille est constituée des plus grands stéréotypes que l’humanité ait connus.

Et oui, que des stéréotypes… mais de bonnes personnes jusque dans leur fond! Et je ne pourrais m’imaginer un réveillon ou une veille du jour de l’an sans eux!

Je pourrais commencer par cette très chère Mamy Gâteau, appréciée de tous et chacun. Celle qui n’arrive jamais les mains vides et qui apporte généralement le dessert. Le dessert! Les petits beignets maison, le reine Élizabeth, le carré aux dattes et les fameux biscuits troués à la confiture… Toutes de divines choses qui me font doucement regretter le temps des fêtes.

Il y a aussi cette tante qui ADORE LES ENFANTS! Celle qui ne peut passer devant un bébé sans le prendre dans ses bras et lui parler de tout et de rien. On l’aime, cette tante-là, parce qu’elle est tellement gentille … et surtout parce que le bébé ne pleure pas dans ses bras.

Ensuite, moment de malaise. Cette tante, cette cousine, cette nouvelle blonde qui ne se mélange pas au reste du groupe. On ne sait pas trop comment réagir. On va lui parler, en vain. Elle a l’air gentille, mais surtout gênée! Elle est mignonne quand même et j’ai remarqué que sa gêne ne durait jamais très longtemps. Avant la fin de la soirée, je réussi toujours à découvrir d’où provient la magnifique jupe qu’elle porte en ce moment.

Maintenant, les messieurs. Eux, ils se regroupent. Les femmes d’un bord, les hommes de l’autre. C’est la meute. Ils discutent, souvent de choses que je ne comprend pas, que même leur femme ne comprend pas.

Image 1 Camille Boutin Ma famille de stéréotypes, sur Pixbay

TOP TROIS DE LEURS SUJETS DE DISCUSSIONS 
-Tout ce qui englobe le sport;
-Tout ce qui concerne les voitures et autres véhicules, surtout les bris;
-Des anecdotes qui ont eu lieux au travail.

Et comment passer à côté de ce cousin ou de cet oncle qui vit un peu trop? Il boit un peu trop, il parle un peu trop, il s’exprime un peu trop fort, tu vois? Lui, il est drôle! Qu’est-ce qu’une fête de Noël sans lui? À mon avis, il est indispensable. Il fait rire avec ses histoires et ses manières… et prendre un petit coup de temps en temps n’a jamais fait de mal à personne!

Bien sûr, il y en a d’autres… Les nouveaux parents, les nouveaux mariés, les nouveaux divorcés, les nouveaux tout court. Ils ont tous leur place dans ma grande et belle famille. Une famille de stéréotypes, certes, mais une famille de gens tous plus sympathiques les uns que les autres.

Photo couverture : WeHeartIt

Photo texte : Pixabay

Un petit quelque chose pour votre meilleure amie, un autre petit quelque chose pour votre sœur, sans oublier maman, papa, votre cousine préférée et votre grand-papa adoré, bien sûr . Ça devient vite le chaos dans votre tête pour trouver le cadeau de chacune de ces personnes exceptionnelles qui vous sont si précieuses… Et il faut dire que l’argent manque souvent trop vite. Voici quelques idées pour économiser tout en offrant des cadeaux exceptionnels!

Mon truc infaillible pour économiser, même pendant le temps des fêtes, c’est la planification. C’est simple, ça prend 10 minutes et ça me fait sauver pas mal d’argent! Il suffit d’écrire le nom de chaque personne à qui on veut offrir un cadeau sur une feuille. Ensuite, on trouve ce qu’on lui offre, puis on regarde les spéciaux, on magasine. Ce qu’il y a de plus beau avec cette méthode, c’est qu’on peut commencer dès que l’Halloween se termine! Bon, je sais que ça peut être difficile de trouver l’idée de cadeau parfait pour tous, mais ça laisse pas mal de temps pour y penser et, aussi, ça laisse pas mal plus de temps pour trouver des aubaines. Il suffit d’être patient.

Pour celles qui sont un peu moins patientes, j’ai aussi quelque chose pour vous. Faites vos courses en même temps et au même endroit. Souvent, les magasins offrent des coupons applicables à l’achat de 50$ ou 75$ de marchandises, ce qui peut être très bénéfique lorsque la remise en argent est intéressante. En plus de l’argent, ça sauve aussi du temps. Magasiner au même endroit t’empêche de faire huit fois le tour du centre d’achat en te demandant « QU’EST-CE QUE JE PEUX BEN LUI ACHETER?» Si tu veux faire ça, tu dois choisir un magasin qui offre des produits pour tous, parce que je suis ne suis pas certaine que tu trouves quelque chose de bien pour ton frère ou ton chum chez M.A.C ou chez Brandy Melville…

Pour celles qui détestent magasiner (oui, il y en a et c’est correct!), je vous suggère de faire vos emplettes en ligne. Il faut toutefois prévoir un temps de livraison. Il existe plusieurs site internet pour magasiner en ligne, mais vous pouvez aussi visiter le site de votre boutique préférée. Vous y trouverez certainement quelque chose de génial à offrir et … pourquoi ne pas se gâter un peu en même temps. Après tout, c’est Noël pour tout le monde! Ce qui rend cette option parfaite, c’est qu’on n’a pas à se rendre dans 10 magasins différents, qu’on a pas à attendre en ligne pendant 20 minutes chaque fois pour un seul article et qu’on peut même trouver le présent idéal moins chers qu’en magasin. Suffit de bien chercher!

Photo : Pixabay.com