Allumée Capture d’écran 2013-05-04 à 18.17.56

Vous arrivez fréquemment en retard à l’école et vous commencez à manquer d’imagination pour vous justifier? Il faut être bien créatif pour ne pas tomber dans les clichés, mais certains sont parfois… trop créatifs. Voici un top 10 des pires excuses pour justifier un retard!

10. C’est de la faute à Julie!

Dans ce cas, vous pouvez remplacer Julie par n’importe quel nom. Peu importe, vous paraitriez aussi brave que le courageux Bob l’Éponge en mettant le retard sur la faute d’un inconnu gratuitement.

9. J’ai oublié de me lever

Cela peut arriver à tout le monde de passer tout droit. Cependant, s’il est passé midi, faudrait trouver une meilleure excuse.

8. Je me suis perdue!

C’est une bonne excuse pour être en retard dans un cours, mais je ne crois pas qu’elle soit adéquate à la fin de l’année scolaire,  à moins que votre école soit aussi grande que Poudlard.

7. Je suis nouveau dans le quartier

Cette excuse est parfaite si c’est un remplaçant. Par contre, je vous le déconseille si c’est en plein mois de mai et que votre prof est le même depuis le début de l’année…

6. J’ai été pris en otage

À moins d’être dans un film d’action hollywoodien, il est peu probable que votre prof vous croit.

5. Un ours m’empêchait de rentrer dans l’école!

Compter une histoire qui ne tient ni queue, ni tête pour justifier un retard… Croyez-vous vraiment que le prof va gober ça?

4.  C’est ma fête

«Chill out monsieur, c’est ma fête!» Vous n’avez rien à perdre à essayer. Il sera peut-être compatissant, ou peut-être pas… 

3. Je suis rebelle

Le seul point positif serait que tu assumes ton retard. Sinon, tu risques de te magasiner un nouveau surnom pour un certain temps.

 2. YOLO

L’acronyme «You Only Live Once» (tu vies juste une fois) pourrait bien s’utiliser dans une telle circonstance. Je ne garantis toutefois pas la compréhension de l’enseignant, tu risques plutôt de retrouver de la confusion dans ses yeux.

 1. Ma grand-mère a mangé mon cadran

Parfait pour faire rire une classe et faire enrager un professeur. Coté originalité, 10 sur 10, mais il est toutefois impossible d’être pris aux sérieux.


À PROPOS DE L'AUTEUR

julieanneyaskiw

Yaskiw, cela vient d’Ukraine, mais moi je viens de la Rive-Sud de Montréal. Ma joie est l’une des choses que j’adore le plus partagé. J’étudie en Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière dans le but de devenir journaliste. Le hockey est une passion pour moi et j’ai fait du patinage artistique très longtemps. Bref, on peut s’attendre à tout de ma part.

Commentaires