Il est clair que certaines personnes d’entre vous ont déjà été sur un site de rencontre que ce soit pour niaiser ou pour toutes autres raisons qui ne sont pas de mes affaires. Vous connaissez probablement Tinder, Hot or Not ou, pour les plus âgés, Badoo? Et Miss Travel, ça vous dit quelque chose?

Ce site est probablement le pire que l’humain ait créé, à mon avis bien sûr. En fait, il est né pour aider les voyageurs à ne pas parcourir le monde seul. Lorsqu’on s’inscrit, on a la possibilité de créer notre voyage de rêve sur notre profil et attendre que quelqu’un nous répondre. Jusque-là, je ne suis pas contre. Ensuite, on peut choisir si l’on paye la totalité du voyage, la moitié ou rien du tout. Là est le problème.

Certaines jeunes femmes en profitent pour se faire payer la lune par des inconnus qui font habituellement le triple de leur âge. Le site est réputé pour contenir plusieurs suggar daddy à la recherche d’une jeunesse avec qui partager leur lit durant un certain temps à l’étranger, ce avec quoi je suis en total désaccord.

Les gens ne voient donc pas le danger là-dedans? Voyons donc! Les chances de tomber sur des personnes du même âge que nous, ayant de vraies bonnes intentions de voyager agréablement et d’être sérieux dans leur démarche sont assez minime merci, on va se le dire. Ce site de rencontre est la meilleure opportunité pour les pédophiles ou d’autres types de gens malsains de trouver preneur.

Un exemple? Vous savez les deux Québécoises qui se sont fait arrêter récemment en Australie pour trafic de drogue… Elles auraient très bien pu se faire payer le voyage par l’homme plus âgé qui était avec elles et se faire avoir rendu là-bas en transportant de la drogue. C’est mon hypothèse personnelle pour m’encourager à détester la page web, mais avouez qu’elle ne reste pas impossible?

Bref, méfiez-vous des voyages gratuits. Oui, c’est plaisant, mais à quel prix? 

 

 

Source de l’image : Miss Travel


À PROPOS DE L'AUTEUR
Molly Béland

Molly Béland

Je ne bois pas de café et j’aime les cours de philo, suis-je normale? Non, pas du tout…mais c’est moi. La fille qui vient de Trois-Rivières, mais qui habite à Jonquière pour ses études en ATM. Je n’ai jamais écris pour quelqu’un malgré ma bouche qui n'arrête, en vrai pour personne, mais tout commence quelque part y paraît et j’espère que ma plume vous plaira!

Commentaires