Allumée Sans titre1

Plusieurs d’entre vous se demandent sûrement ce qu’est ce mouvement dont on entend parler dans les médias depuis un certain temps, pourquoi tant d’Autochtones se rassemblent et pourquoi manifestent-ils? Quelle est la cause de leur revendication?

Le mouvement «Idle No More» a pris racine en Saskatchewan. Quatre juristes Autochtones ont étudié le projet de loi omnibus du gouvernement Harper, la loi C-45. Ce projet de loi affecte, entre autres, l’environnement et vient contrer les traités ancestraux signés par les Premières Nations et le gouvernement. Les Autochtones plaident le fait qu’ils n’ont pas été consultés avant l’adoption de ce projet de loi, la loi C-45, alors que le projet affectait directement le contrôle de leurs terres. Le projet de loi affecte la protection des cours d’eau, donc ce projet de loi concerne tous les citoyens Canadiens, car il concerne la protection de l’environnement au Canada. Ce sont quelques milliers de cours d’eau qui ne seront plus protégés par la Loi sur la protection des cours d’eau navigables.

Plusieurs moyens de pression contre le gouvernement ont été mis en place depuis quelques mois, dont plusieurs manifestations, des grèves de la faim et des sensibilisations à l’aide des réseaux sociaux. Plusieurs confondent la cause de la chef de la réserve d’Attawapiskat, Theresa Spence, et celle du mouvement de protestation «Idle No More» alors que les deux causes n’ont presque aucun lien entre elles sauf le fait qu’elles se supportent l’une et l’autre. Il est important de faire la différence entre ces deux sujets d’actualité.

Il ne faut pas oublier, aussi, qu’ «Idle No More» est un mouvement de protestation pacifique qui a pour but de faire respecter les traités ancestraux des Premières Nations, mais également de faire en sorte que l’environnement soit protégé au Canada. Une belle cause qu’on devrait tous défendre.

Manifestation à Québec le 11 janvier 2013. Crédit : CTV News


À PROPOS DE L'AUTEUR

jenniferobomsawin

Des «push-up», des redressements assis, qui a dit que ce serait plate? Je m’appelle Jennifer O’Bomsawin et j’étudie en animation et production radiophoniques dans le programme d’Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière. Dans chaque numéro de LaCerise, je vais vous divertir et vous faire rire à travers mes chroniques de mise en forme. Je suis une fille exaltée et qui déborde d’énergie, j’espère que vous apprécierez mes articles.

Commentaires